Stairway to Heaven
Highway to Hell


Partagez

Chapter 1 : It's you, isn't it ? [Akasha - Antanaziel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Akasha
Akasha
Démone des Croisements
https://devil-may-care.forumactif.com/t675-akasha-la-demone-fait
Chapter 1 : It's you, isn't it ? [Akasha - Antanaziel] Tumblr_n12zdcCR3l1s989mho5_250
☾ Pseudo : Kah!an
☾ Surnom : aucun
☾ Âge : 312 ans terrestres, bien plus d'années démoniaques
☾ Messages : 51
☾ Arrivée : 18/08/2019
☾ ft. : Holland Roden
☾ Copyright : ROGERS. (ava), Anaëlle (signa), Kah!an/moi (poste)
☾ Statut Civil : Célibataire en recherche de chaire fraîche
☾ Avec : Tous ceux qui éveilleraient son intérêt
☾ Localisation : Winterville
☾ Métier : Organisatrice événementielle
☾ Particularités : Ancienne démone des croisement ayant perdu ses pouvoirs à cause de Dieu.
Grande manipulatrice aux multiples facettes.
Elle a deux chiens de l'enfer appelés Sanguini et Opale qui sont restés en Enfer quand les portes se sont fermés.

Message Sujet: Chapter 1 : It's you, isn't it ? [Akasha - Antanaziel] Chapter 1 : It's you, isn't it ? [Akasha - Antanaziel] EmptyMer 28 Aoû - 23:26




Chapter 1 : It's you, isn't it ?
Akasha & Antanaziel

Je marchais déjà depuis vingt minutes dans cette ville et je commençais à avoir mal à mes pieds, sans parler même de mon humeur qui se faisait ronchonne. Il faut dire que même si j'appréciais la douleur comme tout démon qui se respecte, je n'appréciais certainement pas d'avoir à me déplacer comme une simple humaine. Ce que je faisais auparavant en quelques secondes, il me fallait maintenant des siècles pour tout mettre en place. Et ça commençait lentement à me rendre folle... De rage. Si je mettais la main sur celui qui avait provoqué ma chute, il allait passer un très mauvais quart de siècle. Ou devenir démon. Quoi que... Je ne le laisserais pas devenir démon, je préfère qu'il implore ma miséricorde pour le reste de sa non-vie.

Finalement, je redresse la tête, rejetant mes épaules en arrière et j'arrive devant une rue avec plusieurs bars. Je rentre dans l'un de ses derniers, un peu plus select que les autres, mais rien de bien grandiose. Si les humains étaient forts pour la décadence, les bars n'étaient plus aussi dépravés qu'il y a quelques siècles. Cela rendait les choses à la fois plus intéressantes et plus énervantes également quand il s'agissait de corrompre quelques humains. Mais il était temps de remplir les rangs de Lucifer. Après tout, je ne pouvais m'amuser que le soir venu, gardant mon image de travailleuse modèle mais tyrannique le reste du temps. Une image qui n'était pas de tout repos et qui avait tendance à me rendre encore plus grincheuse. Me voilà, démone des croisements, réduite à paraître plus humaine qu'une véritable humaine !

Je m'arrête en plein milieu de la salle et je penche la tête sur le côté. J'ai perdu mes capacités, toutes, ou presque. Mais ce que je n'ai pas perdu, c'est ma sensibilité à ressentir les espèces surnaturelles. Et là, je sens une signature que j'associe à un démon. Et en plus, cette impression de froideur métallique, cette brûlure de froid, je l'associais à un démon en particulier. Un démon dont j'avais senti la trace déjà plusieurs fois mais j'imaginais alors rêver. Prendre mes cauchemars pour ma réalité. Mais et si...

« Pousses-toi, tu es en plein milieu du passage. »


Je vois un homme me bousculer en passant devant moi comme si j'étais une moins que rien. J'attrape son bras de ma main parfaitement manucurée, une façon de garder les apparences. Et je laisse un beau sourire s'épanouir sur mes lèvres rouges sangs, cachant ma colère sous un masque de douceur charmeuse.

« Est-ce que ta maman a oublié de t'apprendre les bonnes manières ? On s'excuse quand on bouscule une dame. »
« Ne me parles pas, toi. »

J'ai beau avoir perdu mes capacités démoniaques, en quelques siècles, j'ai appris à déchiffrer le corps humain et je vois parfaitement que parler de la mère est un sujet sensible. Je laisse mon sourire s'agrandir en pressant d'une façon presque compatissante son bras. Sauf que mon étreinte se resserre de plus en plus, jusqu'à lui faire mal.

« Tu diras alors à ta mère qu'il n'est jamais trop tard pour t'apprendre. Passes lui le bonjour de ma part et embrasses la bien fort. »

Je le vois me regarder et se retenir de me frapper. Je laisse mon sourire s'agrandir un peu plus pendant que je le laisse m'échapper. Je n'ai pas besoin de mes capacités pour voir son âme s'assombrir pendant qu'il imagine toutes les façons de me faire regretter mes mots, voir qu'il cherche une façon de me tuer. Un homme qui se dirige petit à petit vers les Enfers et que je serais ravie d'accueillir un jour chez moi. Finalement je perds mon sourire quand je croise un visage masculin, jeune, la peau pâle parsemée de grains de beauté. Mais ce sont surtout ses yeux qui me frappent. Ses yeux qui brillent d'une étincelle que je n'ai vu que chez une personne : Antanaziel. Je m'approche directement, ne faisant pas attention aux gens que je bouscule pendant que je vois son regard se braquer sur moi et avoir cette étincelle de réalisation. Surement parce que mon corps est celui d'une rousse plantureuse et bien habillée, respirant le luxe et la santé. Le genre de corps que j'aime. Surement à cause de mon attitude, qui révèle ma nature démoniaque. Ou peut-être que tout comme moi avec lui, le reste de mon aura et mon regard m'a trahi. Je m'arrête finalement devant lui, uniquement séparée par ce comptoir de barman, je ne remarque même pas qu'il se trouve dans la dite position du barman. Tout comme je ne remarque pas les regards qui s'attardent sur notre interaction. A la place, je lève la main jusqu'à effleurer la joue d'Antanaziel, dans une douceur qui pourrait sembler déplacée chez quelqu'un qui ne connaîtrait qu'une partie de ma personnalité. Mais voilà, Anta connaît tout de moi, mes rares moments de douceur, tout comme mes plus grandes folies. Et il a toujours fait parti de moi, a participé à presque tout avec moi... Alors oui je peux me permettre un peu de douceur.

« Antanaziel... C'est vraiment toi ? »

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Antanaziel
Antanaziel
ADMIN ☾ Démon des croisements
https://devil-may-care.forumactif.com/t459-antanaziel-in-hell-i-l
Chapter 1 : It's you, isn't it ? [Akasha - Antanaziel] Original
☾ Âge : 400 années en démon, sa vie humaine est oubliée
☾ Messages : 88
☾ Arrivée : 20/01/2019
☾ ft. : Dylan O'Brien
☾ Copyright : jenesaispas (avat)
☾ Statut Civil : Éternel célibataire recherchant les plaisirs de la chair
☾ Avec : Tous ceux qui tombent dans ses filets
☾ Multiface : William Collins & Arès
☾ Localisation : Il vit dans le quartier Sud
☾ Métier : Barman, ça paye pas trop mal mais il déteste ça
☾ Particularités : Quand l'Enfer était encore ouvert, c'était un démon des croisements et un très bon, ramenant toujours plus de pactes haut de gamme. Il avait également un élevage de chien de l'Enfer, réputé, les démons de hauts rangs venant lui en acheter un. Mais avant tout cela, il a commencé sa carrière démoniaque par la torture des âmes, un vrai prodige devenu le "fils" adoptif d'un démon aux yeux blancs, celui en charge des tortures justement. Il vénère également Poppaea, démone des croisements, reine légitime pour lui des démons des croisements.

Message Sujet: Re: Chapter 1 : It's you, isn't it ? [Akasha - Antanaziel] Chapter 1 : It's you, isn't it ? [Akasha - Antanaziel] EmptyDim 8 Sep - 15:58

It's you, isn't it ?
Akasha & Anta
Le démon en a marre d'être dans ce bar jour après jour à servir des clients tous plus cons les uns que les autres. Avant il aurait pu s'amuser à leur faire miroiter tout ce qu'ils pouvaient vouloir, il aurait pu lire leurs âmes pour savoir quoi leur proposer en échange...de leurs âmes justement. Mais là, il en est réduit à les servir et les écouter raconter leurs petits soucis, comme s'il en avait quelque chose à faire que la femme de machin soit allé coucher avec le meilleur ami du soûlard devant lui. Et ce n'est qu'un exemple comme un autre. Sauf qu'il n'a pas le choix, il doit faire avec, il doit apprendre à vivre comme un vulgaire humain et cela passe par avoir un boulot. Heureusement que son hôte avait pu bosser dans un bar avant qu'Antanaziel ne le possède, ça lui a permis d'avoir accès à ces connaissances. Bien que le démon dirait surtout que ce n'est pas bien compliqué et qu'il n'y a pas besoin d'en faire six caisses.

Il en a marre d'être là mais doit faire bonne figure, faire semblant de s'intéresser à ce que les clients peuvent raconter, faire semblant de sourire alors qu'il a plutôt envie de les égorger la plupart du temps. Ou de les éventrer puis de les pendre aux plafonniers par leurs tripes. Le démon imagine facilement repeindre ce bar en rouge, celui de leur sang, visualisant parfaitement le tableau. Inutile de dire que ça le fait sourire de visualiser une telle chose et ça l'aide à supporter tous ces mortels.

Anatanaziel servant rapidement les clients avant de retourner à son occupation de l'instant, celle de feuilleter le journal pour voir s'il ne trouve pas un indice lui montrant qu'un autre démon est dans les parages. Il suffit de savoir lire entre lignes pour comprendre ce qu'il en est vraiment, qu'un démon est derrière le problème. Les humains ont une sacré propension à ne pas vouloir voir la vérité là où elle se trouve, à ne pas voir le monde tel qu'il peut vraiment être. Sauf que là, à mesure qu'il parcoure les lignes du papier, le démon ne trouve rien et commence à s'agacer. Se mettant à pianoter des doigts sur le comptoir, un tic qu'il a pris il y a un moment déjà, il était encore en possession de tous ses pouvoirs. Il faut dire qu'en même temps, Antanaziel cherche des traces bien précises alors que plusieurs fois il a eu l'impression de la sentir elle, comme si elle était là dans cette ville mais qu'il ne pouvait la trouver.

Pourtant, le démon termine par cesser de pianoter sur le comptoir et par relever la tête sur la salle alors que de nouveau cette impression peut le saisir. Est-ce parce qu'il est entrain de penser à elle ou est-ce réel. Son regard parcourant la salle du regard, jusqu'à se poser sur une jeune femme rousse. Ne la quittant plus des yeux un seul instant et tout le reste autour n'existe plus à mesure qu'elle se rapproche. Cet éclat qu'elle peut avoir dans les yeux, cette chevelure rousse, cette démarche féline de prédatrice, comment se tromper ? Impossible. Ce qui lui fait avoir un sourire en coin à mesure qu'elle peut approcher, se penchant plus ou moins par dessus le comptoir.

Son sourire s'agrandissant à la main sur sa joue, sa belle et dangereuse Akasha est bien devant lui. Enfin, Antanaziel la retrouve. Levant la main pour venir remette une mèche de ses cheveux derrière son oreille.

- C'est vraiment moi, Akasha.

Le démon se fichant toujours de ce qui peut se passer autour d'eux, il peut bien avouer au moins à lui-même que la démone a pu lui manquer.

- Tu es resplendissante, comme toujours.

On pourrait penser que c'est de la flatterie pure venant d'un démon, pourtant Antanaziel est sincère en lui disant cela. Akasha est bien la seule avec laquelle il ne joue pas au faux semblant.

(c) DΛNDELION

@Akasha
Revenir en haut Aller en bas
Akasha
Akasha
Démone des Croisements
https://devil-may-care.forumactif.com/t675-akasha-la-demone-fait
Chapter 1 : It's you, isn't it ? [Akasha - Antanaziel] Tumblr_n12zdcCR3l1s989mho5_250
☾ Pseudo : Kah!an
☾ Surnom : aucun
☾ Âge : 312 ans terrestres, bien plus d'années démoniaques
☾ Messages : 51
☾ Arrivée : 18/08/2019
☾ ft. : Holland Roden
☾ Copyright : ROGERS. (ava), Anaëlle (signa), Kah!an/moi (poste)
☾ Statut Civil : Célibataire en recherche de chaire fraîche
☾ Avec : Tous ceux qui éveilleraient son intérêt
☾ Localisation : Winterville
☾ Métier : Organisatrice événementielle
☾ Particularités : Ancienne démone des croisement ayant perdu ses pouvoirs à cause de Dieu.
Grande manipulatrice aux multiples facettes.
Elle a deux chiens de l'enfer appelés Sanguini et Opale qui sont restés en Enfer quand les portes se sont fermés.

Message Sujet: Re: Chapter 1 : It's you, isn't it ? [Akasha - Antanaziel] Chapter 1 : It's you, isn't it ? [Akasha - Antanaziel] EmptyMar 17 Sep - 11:26




Chapter 1 : It's you, isn't it ?
Akasha & Antanaziel

Combien de temps depuis que je me suis installée dans cette ville ? Pas plus de deux semaines. Et pourtant, j'ai déjà l'impression que cela fait des siècles. L'ennui me vient et ce n'est jamais une bonne chose pour les petites âmes qui croisent ma route. Ce n'est pas parce que j'ai perdu la plupart de mes capacités que j'en suis réduite à redevenir une gentille petite humaine compatissante. Au contraire même, devoir faire semblant d'être une femme normale avait tendance à me faire monter en pression, et le seul moyen pour faire redescendre la pression ? Eh bien, c'était de retrouver ma véritable nature l'espace de quelques minutes ou mieux, de quelques heures. Si je ne pouvais pas me permettre d'être tout le temps moi-même, heureusement, le rôle que je m'étais inventé me permettait de jouer de quelques subtilités pour continuer à exercer mes capacités. Par exemple cet homme qui s'est cogné à moi ? Il ne me faut quelques minutes pour trouver un de ses points faibles et en jouer, appuyant sur les bons boutons pour assombrir son âme et le rapprocher un peu plus de ce moment où il franchira l'espace qui le sépare du gouffre. Dommage que je n'ai pas plus de temps devant moi, j'aurais pu créer un chef d'œuvre. Après tout, j'ai passé bien du temps en Amérique à créer le Docteur Holmes. Non non, pas celui auquel vous pensez. Je parle du Docteur Torture Holmes, celui qui a existé à la fin du 19e siècle et qui a fait ma fierté en tuant près de 200 personnes après un petit coup de pouce de ma part. Un être empli de malice et de noirceur, qui n'a pourtant pas réussi à devenir un démon. Autant dire que s'il a été ma fierté en tant que vivant, il ne l'a plus réellement été en tant que mort. Mais on ne peut pas gagner à tous les coups n'est-ce pas ? Même si cet échec continua longtemps à me peser.

Finalement, quand l'homme s'écarte de moi, je repère enfin un regard familier. Celui pour lequel je suis entrée dans ce bar, même si je ne le savais pas encore à ce moment-là. Antanaziel. Même si j'avais espéré le trouver dans cette ville, je n'avais eu que peu d'espoir. Mais il avait fallu que j'essaie. Et maintenant, il me fallait la confirmation. Il fallait que je sois sure de sa présence, même si ce regard ne trompait pas. Alors je m'approche, sans faire attention aux corps des humains qui me gênent sur le passage, ne m'arrêtant qu'une fois face à Anta. Et déposant ma main sur sa joue, je finis par lui poser la seule question qui compte. Je n'ai pas besoin de sa réponse verbale pour comprendre que c'est vraiment lui. Une seule âme est capable de me faire ressentir autant d'émotions par un simple sourire. Alors même qu'Antanaziel me répond finalement, un sourire identique au sien se dessine sur mon visage. Enfin, nous nous retrouvons. Enfin, nous sommes réunis. Je ne bouge pas pendant qu'il remet une mèche de mes cheveux derrière mon oreille, tout comme je ne bouge pas ma main sur sa joue. Et sa réponse suivante agrandit mon sourire dans un éclat de malice et de fausse innocence.

« Tes compliments sont toujours un baume à mon âme. »

Avec malice, je me penche pour déposer un baiser à mi-chemin entre les lèvres d'Antanaziel et sa joue, embrassant l'un des grains de beauté du corps de l'humain qu'il possède. Finalement je me redresse légèrement et je continue à parler doucement par-dessus la musique d'ambiance, sans qu'aucun autre qu'Antanaziel ne puisse m'entendre.

« Tu ne peux pas savoir à quel point cela me fait plaisir de te revoir, toi et tes magnifiques yeux même si il te manque une certaine.. rougeur. Je t'ai cherché un long moment. Et au passage, tu as choisi un bien joli corps. »

J'esquisse un sourire sincère face à Anta. Il le savait, j'avais toujours adoré ses yeux, peu importe la forme qu'il prenait face à moi, peu importe la couleur des prunelles. Même si j'avais une préférence pour les vrais yeux rouges d'Antanaziel. Mais c'est surtout la lueur dans ses yeux que je savais reconnaître entre mille. Pour des étranges, les yeux rouges des démons des croisements se ressemblaient tous. Par pour moi. Pour moi, les yeux rouges d'Antanaziel étaient uniques, tout comme la lueur qui les animaient et qui me permettaient de le reconnaître même quand il gardait une façade humaine. Finalement je finis par me rendre compte de la position dans laquelle nous sommes et surtout, de la position qu'Antanaziel assume. Et je hausse un sourcil sous le coup de l'étonnement, penchant la tête sur le côté.

« Barman ? Vraiment ? Je t'imaginais plus en tant que roi qu'en tant que simple barman, mon cher Anta. »

Code by Kah!an

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Antanaziel
Antanaziel
ADMIN ☾ Démon des croisements
https://devil-may-care.forumactif.com/t459-antanaziel-in-hell-i-l
Chapter 1 : It's you, isn't it ? [Akasha - Antanaziel] Original
☾ Âge : 400 années en démon, sa vie humaine est oubliée
☾ Messages : 88
☾ Arrivée : 20/01/2019
☾ ft. : Dylan O'Brien
☾ Copyright : jenesaispas (avat)
☾ Statut Civil : Éternel célibataire recherchant les plaisirs de la chair
☾ Avec : Tous ceux qui tombent dans ses filets
☾ Multiface : William Collins & Arès
☾ Localisation : Il vit dans le quartier Sud
☾ Métier : Barman, ça paye pas trop mal mais il déteste ça
☾ Particularités : Quand l'Enfer était encore ouvert, c'était un démon des croisements et un très bon, ramenant toujours plus de pactes haut de gamme. Il avait également un élevage de chien de l'Enfer, réputé, les démons de hauts rangs venant lui en acheter un. Mais avant tout cela, il a commencé sa carrière démoniaque par la torture des âmes, un vrai prodige devenu le "fils" adoptif d'un démon aux yeux blancs, celui en charge des tortures justement. Il vénère également Poppaea, démone des croisements, reine légitime pour lui des démons des croisements.

Message Sujet: Re: Chapter 1 : It's you, isn't it ? [Akasha - Antanaziel] Chapter 1 : It's you, isn't it ? [Akasha - Antanaziel] EmptyVen 20 Sep - 17:00

It's you, isn't it ?
Akasha & Anta
Bon d'accord, peut-être qu'il exagère un petit peu et que par moments cela peut être distrayant de côtoyer les humains. Puisque même privé de ses pouvoirs, pour certains, leurs désirs les plus profonds sont inscrits sur leurs visages. Il n'est alors pas difficile de les pousser du bon côté, c'est à dire du côté de la perversion, ce qui pourra amener petit à petit leurs âmes vers l'enfer. Mais la plupart du temps, Antanaziel en a juste assez de faire semblant d'être ce qu'il n'est pas, si son corps a tout de la bouille du jeune homme de bonne famille, ce n'est certainement pas ce qu'il est. Même s'il aime ce double jeu, cette fausse apparence de bienveillance.

Sauf que là, aujourd'hui, il s'ennuie fermement ce qui n'est jamais bon signe. D'ailleurs en ne trouvant rien dans ce journal, le démon pourrait bien s'arranger pour qu'une bagarre éclate dans le bar, il suffit de lancer les bons mots en douce à la bonne personne et boum. Surtout que de ne rien trouver, ça l'agace. Un peu frustré également, ce qui n'aide pas. Pourtant son attention est rapidement dirigé vers la salle du bar et ce qu'il ressent, sa présence à elle. Antanaziel pouvant rapidement constater qu'il ne se trompe pas que c'est bel et bien Akasha qui est entré et qu'elle s'approche maintenant de lui.

Pour ceux qui ne savent pas ce qu'ils sont vraiment, on pourrait croire qu'ils sont simplement deux jeunes gens qui se connaissent bien et qui ont de l'affection l'un pour l'autre. Ce qui en soit ne serait pas si faux que ça, ils ont beau être des démons, tous les deux, l'affection est bien réelle, différente de celle des humains certes mais existante. Antanaziel ne pouvant que lui assurer que c'est bien lui, ne pouvant que la complimenter également et s'avouer à lui-même qu'elle a pu lui manquer. Son sourire ne pouvant qu'être un peu plus présent alors qu'Akasha lui répond et se prête à ce petit jeu du baiser.

- Flatteuse.

Ses yeux pétillants de malice alors qu'il sait qu'elle est tout aussi sincère que lui peut l'être. Après tout, ils se connaissent par coeur et sauraient se retrouver quel que soit le corps emprunté, même privés de leurs pouvoirs.

- Je t'ai cherché un moment également et ces dernières semaines, j'ai eu l'impression de te sentir en ville à plusieurs reprises.


Antanaziel n'oubliera jamais le jour où il a pu croiser son âme en enfer, la manière dont elle pouvait réagir à la torture. Son mentor lui avait dit que des fois ça se produit, qu'il y a une âme sur des milliards qui sortent du lot et accroche l'intérêt. C'est ce qu'il a pu ressentir avec Akasha et elle ne l'a jamais déçu, à aucun moment, même quand elle a pu s'interroger sur son avenir, sur ce qu'elle devait faire et qu'elle lui en parlait. Riant légèrement lorsqu'elle réalise qu'il est derrière le comptoir.

- Je te laisse volontiers tous les trônes qui existent, ils te siéront mieux qu'à moi.

Un petit clin d'oeil au fait qu'Akasha a tout d'une reine et que sans doute, elle aurait pu réclamer assez facilement le titre de Reine des démons des croisements.

- Mais sinon, je n'ai pas eu trop de choix en arrivant ici. L'humain qui avait ce corps faisait ça pour ses études, me servir de ce qu'il reste de ses souvenirs a été pratique.

Surtout quand il a réalisé qu'il devait travailler pour pouvoir subsister, bien qu'il était déjà travailleur mais ce n'était pas la même chose.

- Deux minutes ma belle, ils commencent à m'énerver.

Lui adressant un clin d'oeil, il se redresse pour glisser deux doigts dans sa bouche et émettre un long sifflement. N'ayant pas longtemps à attendre avant que le silence se fasse.

- Je vous veux tous dehors d'ici cinq minutes, je ferme.

Les humains ont beau protester, ils ne cherchent pas à négocier, il faut dire que la dernière fois que l'un d'eux à tenter, il a terminé étalé au sol et traîné jusqu'à l'extérieur. Se désintéressant des humains qui terminent leurs verres à toute vitesse, Antanaziel reporte sa pleine attention sur Akasha.

- Tant que j'y suis, tu veux boire quelque chose ? Et après tu pourras me raconter comment tu t'en sors avec tout ça.

@Akasha
(c) DΛNDELION


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Akasha
Akasha
Démone des Croisements
https://devil-may-care.forumactif.com/t675-akasha-la-demone-fait
Chapter 1 : It's you, isn't it ? [Akasha - Antanaziel] Tumblr_n12zdcCR3l1s989mho5_250
☾ Pseudo : Kah!an
☾ Surnom : aucun
☾ Âge : 312 ans terrestres, bien plus d'années démoniaques
☾ Messages : 51
☾ Arrivée : 18/08/2019
☾ ft. : Holland Roden
☾ Copyright : ROGERS. (ava), Anaëlle (signa), Kah!an/moi (poste)
☾ Statut Civil : Célibataire en recherche de chaire fraîche
☾ Avec : Tous ceux qui éveilleraient son intérêt
☾ Localisation : Winterville
☾ Métier : Organisatrice événementielle
☾ Particularités : Ancienne démone des croisement ayant perdu ses pouvoirs à cause de Dieu.
Grande manipulatrice aux multiples facettes.
Elle a deux chiens de l'enfer appelés Sanguini et Opale qui sont restés en Enfer quand les portes se sont fermés.

Message Sujet: Re: Chapter 1 : It's you, isn't it ? [Akasha - Antanaziel] Chapter 1 : It's you, isn't it ? [Akasha - Antanaziel] EmptyMer 25 Sep - 18:59




Chapter 1 : It's you, isn't it ?
Akasha & Antanaziel

Depuis combien de temps est-ce que je n'avais pas pu profiter du fait d'être réellement moi ? Trop longtemps, bien trop longtemps. Cette ville me restreignait, m'oppressait, alors même qu'elle devait me mener à de meilleures rencontres. C'était cela mes pensées avant de voir apparaître devant moi Antanaziel. Puis, le fait de le retrouver, cela m'a ouvert de nouvelles possibilités. L'histoire qui me liait à Antanaziel était à la fois bien trop complexe et bien trop profonde pour être résumée par quelques mots. Mais en tout cas, elle expliquait que le simple fait de retrouver ce démon pouvait changer toute mes pensées et faire ressortir le meilleur dans le futur. Une fois que j'eus la confirmation de l'identité d'Antanaziel, mon sourire ne quitta plus une seule fois mes lèvres. Il nous avait fallu du temps pour nous retrouver mais je ne doutais pas que maintenant, nous ne nous lâcherions plus.

Les compliments d'Antanaziel me firent sourirent et me flattèrent comme peu pouvaient le faire. J'aimais toujours autant recevoir l'approbation de celui qui avait mon créateur et mon amant. Parce que oui, je considérais Antanaziel comme celui qui m'avait créé. C'était sous son influence que j'avais abandonné mon passé humaine pour devenir véritablement celle que je suis aujourd'hui après tout. Alors je ne pouvais que le remercier et embrasser sa peau d'albâtre, répondant à son compliment par un autre. Et sa réponse me fit émettre un léger rire, amusé et spontané, chaleureux même. Si certains pensaient que les démons étaient uniquement faits de sentiments négatifs, ils se détrompaient largement. Simplement, rares étaient les personnes avec qui je me détendais assez pour me montrer sous un autre jour et je savais que c'était également le cas d'Antanaziel. Après tout, les autres ne nous avaient pas prouvés qu'ils méritaient de nous connaître réellement.

« Si peu. »


Oui, je ne suis que peu flatteuse. En réalité, j'étais sincère. Antanaziel avait fait le bon choix avec ce corps. Mais je pense que peu importe le corps, le fait de le retrouver me suffisait. Quand il parle à nouveau et me fait comprendre qu'il a senti ma présence, j'ai un nouveau sourire qui me vient aux lèvres. J'adorais le fait de savoir que pour Antanaziel, les choses se passaient comme pour moi. Et savoir que si j'avais ressenti sa présence, c'était également son cas, ce n'était que la preuve de notre lien. A moins que ce ne soit la vague de dépression, suicide et actes agressifs que je déclenchais en quelques mots ?

« Ton instinct ne t'a pas trompé. Je suis arrivée ici il y a un mois et demi et je me suis installée dans ce quartier, même si jusqu'à maintenant, j'ai été un peu trop occupée pour sortir m'amuser. Mais voilà, je suis là à présent. »

Avec un léger sourire, je fais disparaître mon froncement de sourcils qui était apparu quand j'avais parlé de mon emploi du temps chargé. Mine de rien, installer son commerce prenait du temps. Et même si je n'aimais pas forcément ce dernier, j'aimais réussir ce que j'entreprenais, quand bien même c'était une action purement humaine. Alors oui, je m'étais entièrement donnée, négligeant presque de m'amuser. Pour ça, j'avais été une bien piètre démone ces derniers temps. Mais je comptais bien me rattraper dès aujourd'hui, après tout, j'avais maintenant de petits larbins pour effectuer les tâches les plus pénibles à ma place et me ménager du temps libre.

Puis, comme avec une illumination, ma vision se recule assez pour que je me rende compte de la position d'Antanaziel et là, je remarque seulement qu'il est derrière le comptoir. Ma prochaine réponse est donc spontanée et contient mon interrogation, tout autant qu'une pointe de curiosité. Cette place convenait bien peu à Antanaziel et en réalité, elle me surprenait. Sa réponse flatteuse me fit doucement sourire mais je ne l'interrompis pas, afin d'avoir la suite de l'explication.

« Hum, logique je suppose. »


Je fronçais doucement les sourcils. Même si sa réponse était logique, elle ne me plaisait pas. Voir mon mentor dans la position d'un simple barman était quelque chose d'assez aberrant. Il était définitivement temps que nous retrouvions notre vie de démons, là où nos rôles nous seyaient bien mieux. Car un barman et une organisatrice dans un bar, cela ressemblait au début d'une mauvaise blague.

Finalement, Antanaziel attire de nouveau mon attention quand il me demande deux minutes et me fait un clin d'œil. Je l'observe faire le tri d'une main de maître, me contentant de sourire à quelques regards noirs qui s'attardent sur moi quand je m'installe un peu mieux au bar et qu'ils comprennent que moi, je vais rester. Je pousse même le vice à faire un petit salut de la main, voyant quelques personnes s'avancer vers moi avant de vite être stoppées. A croire qu'ils ont peur des réactions d'Antanaziel. Amusant tiens, je retrouve bien là mon mentor.  Finalement, la proposition d'Antanaziel me fait tourner le regard vers lui et j'esquisse un léger sourire.

« Avec plaisir. Surprends-moi, j'adore le rhum. »


Je lui offre à mon tour un clin d'œil avant de regarder les dernières personnes quitter le bar. Tout du moins visuellement, je ne doutais pas que certains traîneraient dans le coin, à attendre de pouvoir revenir. Alors quand je fus seule avec Antanaziel, et un verre à la main, je reportais toute mon attention sur lui et je finis par tout déballer, le plus honnêtement possible. Je sais, surprenant pour un démon, mais même si j'adorais me lancer dans des jeux avec Antanaziel, je n'utilisais pas les mensonges avec lui... En tout cas, pas plus que nécessaire. Je restais une démone après tout.

« Pour t'expliquer comment je m'en sors, je dois te dire comment ça a commencé je pense... Tu te souviens que je suivais une piste ? J'étais en chemin vers elle quand j'ai senti la chute des anges et la fermeture des Enfers. J'ai senti mes capacités disparaître et j'ai tenté de te contacter avant que tout ne disparaisse mais c'était trop tard. Alors j'ai fais demi-tour pour tenter de te retrouver mais tu devais toi aussi être sur une autre piste parce que je ne t'ai pas retrouvé. J'ai fais quelques... tests. Et j'ai vite compris que je n'avais plus accès à mes capacités, tout comme les autres démons, alors j'ai du revenir à une vie plus humaine. Je ne te dis pas quelle galère cela a été au début, je pense que tu comprends parfaitement. La soif, la faim, le sommeil. Ah et le manque de tolérance à l'alcool. Tout ce qu'il y a de pire dans l'humanité. »


Je fronçais légèrement les sourcils en parlant avant d'avaler une grande gorgée. Même si Antanaziel savait que j'appréciais la vie sur Terre, il savait aussi que je l'appréciais en tant que démone. J'appréciais n'avoir que les bons côtés à subir. Et j'aimais encore plus pouvoir vaquer entre les Enfers et la Terre sans distinction. Mais voilà, il n'y avait plus de choix maintenant. Alors je continue mon récit en le regardant droit dans les yeux.

« Il m'a fallu longtemps pour réussir à contrôler ses nouveaux besoins. Et je suppose que dans mon malheur, j'ai eu de la chance, je possède un corps qui avait une belle vie et beaucoup de moyens. Alors je n'ai pas eu trop besoins de m'inquiéter de cela. Mais mes capacités me manquent, j'ai l'impression d'en être réduite à pire qu'une larve humaine, incapable de contrôler son propre corps... Alors quand j'ai entendu parler de cette ville, il fallait que je vienne. Je savais que je trouverais ici une solution ou au moins une piste pour te retrouver. »


Je n'avais malgré tout pas fini de parler. Et le reste était tout aussi intéressant, tout du moins à mes yeux. Parce que je savais combien la situation pouvait peser à Antanaziel et je voulais ouvrir le débat à ce sujet. Mais y penser, cela fit monter en moi une grande colère, qui devenait vite incontrôlable. Et je ne pouvais même pas relâcher la pression en tuant quelques humains, vu qu'Antanaziel les avait tous fait partir. Ce qui fit que la pression montait, encore et encore...

« Je n'arrive plus du tout à contacter Opale et Sanguini, je les ressens à peine. Je sais qu'ils sont vivants mais c'est tout ce que j'arrive à sentir. Si je mets la main sur celui qui nous a... »

Je n'ai pas le temps de finir ma phrase que mon verre éclate entre mes doigts, me coupant à de multiples endroits. Je ne grimace même pas, regardant plutôt avec désolation le verre et le mélange d'alcool et de sang. Et maintenant je ne guérissais plus instantanément.

« Merde. Je te rembourserais ce verre. Enfin et toi alors ? Comment ça c'est passé pour toi ? »


En relevant les yeux une seconde vers Antanaziel, je lui posais la question avant de commencer à retirer les bouts de verre de ma main. Parce que maintenant, je ne pouvais plus simplement pousser mon âme à soigner ce corps, non, il fallait tout faire comme une humaine. Une véritable désolation. Et voilà que je recommençais à m'énerver, ce qui pouvait être véritablement dangereux d'ailleurs.

Code by Kah!an

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Antanaziel
Antanaziel
ADMIN ☾ Démon des croisements
https://devil-may-care.forumactif.com/t459-antanaziel-in-hell-i-l
Chapter 1 : It's you, isn't it ? [Akasha - Antanaziel] Original
☾ Âge : 400 années en démon, sa vie humaine est oubliée
☾ Messages : 88
☾ Arrivée : 20/01/2019
☾ ft. : Dylan O'Brien
☾ Copyright : jenesaispas (avat)
☾ Statut Civil : Éternel célibataire recherchant les plaisirs de la chair
☾ Avec : Tous ceux qui tombent dans ses filets
☾ Multiface : William Collins & Arès
☾ Localisation : Il vit dans le quartier Sud
☾ Métier : Barman, ça paye pas trop mal mais il déteste ça
☾ Particularités : Quand l'Enfer était encore ouvert, c'était un démon des croisements et un très bon, ramenant toujours plus de pactes haut de gamme. Il avait également un élevage de chien de l'Enfer, réputé, les démons de hauts rangs venant lui en acheter un. Mais avant tout cela, il a commencé sa carrière démoniaque par la torture des âmes, un vrai prodige devenu le "fils" adoptif d'un démon aux yeux blancs, celui en charge des tortures justement. Il vénère également Poppaea, démone des croisements, reine légitime pour lui des démons des croisements.

Message Sujet: Re: Chapter 1 : It's you, isn't it ? [Akasha - Antanaziel] Chapter 1 : It's you, isn't it ? [Akasha - Antanaziel] EmptyMer 9 Oct - 19:54

It's you, isn't it ?
Akasha & Anta
Une affection réelle pour Akasha et ça dès qu'il a pu poser les yeux sur elle en enfer, pas une seule fois elle n'a pu le décevoir. Elle est devenue la démone parfaite, une petite prodige dans tout ce qu'elle peut toucher. Son amante préférée également, Antanaziel ne dit pas qu'il n'a d'yeux que pour elle mais elle sort largement du lot, les autres que ça soit des démon.e.s ou des humain.e.s, ou autre créatures, sont fades à côté d'elle. Une certaine tendresse entre eux qui s'est fait avec le temps, avec le fait de se faire confiance et ça malgré leurs natures. Un instinct qui s'est développé et lui a permis de sentir sa présence en ville ces derniers temps. Akasha lui expliquant depuis quand elle peut être ici, soit très peu de temps mais c'est aussi depuis à peu près ce moment là qu'il a commencé à la sentir.

Lui expliquant en quelques mots le pourquoi du comment il est barman, c'est vrai que ce n'est pas l'idéal -euphémisme- mais au moins ça lui permet de payer tout ce dont il peut avoir besoin pour vivre comme un humain. Et sans avoir besoin de puiser dans ses quelques cachettes sur terre, d'autant plus qu'elles ne sont pas la porte d'à côté. Virant surtout les clients du bar, amusé de voir leurs réactions mais, eh, ils savent tous à quoi s'en tenir avec lui. Et donc, ils savent très bien qu'ils n'ont pas intérêt à dire quoi que ce soit concernant le fait qu'Akasha puisse rester là, ce dont elle joue d'ailleurs et qui augmente son amusement.

Du rhum donc. Le démon lui prépare alors un petit cocktail qui devrait lui plaire, la brûlure de l'alcool avec des fruits, la douceur et la volupté, sans oublier une pointe de piquant à l'image de son caractère. Posant le dit cocktail devant elle une fois qu'il est terminé pour ensuite faire le tour et venir s'asseoir sur un tabouret à ses côtés. Restant aussi sagement que possible pour un démon à l'écouter lui raconter comment cela a pu se passer pour elle. Antanaziel ne l'interrompt pas, hochant simplement la tête par instant pour confirmer ce qu'elle peut dire. Ou lui montrer qu'il l'écoute bel et bien.

Lorsqu'elle se coupe, le démon ne se démonte, appuyant ses pieds sur le barreau du tabouret pour se mettre debout et attraper un torchon propre par dessus le comptoir.

- Ce n'est qu'un verre, c'est rien.

Lui tendant le dit morceau de tissus pour que dans un premier temps elle puisse l'appuyer dessus et que son sang cesse de couler. Il sait qu'elle n'a pas mal en tant que tel mais qu'ils ne peuvent plus guérir comme avant.

- Tout d'abord ne t'en fais pas pour Opale et Sanguini, les deux iront bien sans oublier qu'ils ont un lien particulier avec Orion, il prendra soin d'eux.

Bien que son mâle, son bébé, lui manque, Antanaziel sait parfaitement qu'il s'en sortira. Et pour le lien rien est plus vrai, après tout il en est le père et les connaît depuis toujours. Tout comme, il est bien placé pour savoir à quel point Akasha peut tenir à ses chiens de l'enfer.

- Effectivement, j'étais sur une autre piste, on ne pouvait rien négliger à ce moment là. Pour le reste j'ai vécu à peu près la même chose que toi, j'ai également fait des tests pour voir ce qu'il se passait. D'ailleurs j'ai croisé un de ses yeux noirs qui pensait tout savoir, il n'a pas mis longtemps à mourir une fois sorti de son corps de chaire. Avec l'enfer bouclé, tout ça, impossible d'y retourner et il n'avait pas de corps à disposition pour tenter une autre possession.

Antanaziel s'est bien amusé ce jour là, en le regardant faire mais depuis c'est plus compliqué pour s'amuser, de manière démoniaque s'entend.

- Comme toi, j'ai dû apprendre à vivre comme un humain et à satisfaire les besoins qu'ils ont. Quant à celui qui a pu faire ça, il ne doit pas y avoir cinquante solutions, un de ces chasseurs là ou un caprice d'un archange ou alors dieu lui-même qui sait.

En disant chasseur, il songe à un des deux frères, ceux que leur pseudo roi de l'enfer veut soit disant anéantir.

- En tout cas, on s'est retrouvé, les choses ne vont qu'aller mieux maintenant et plus personne ne pourra nous résister.

Tous les deux ensembles, le diable lui-même sait qu'ils sont innarrêtables, qu'ils ont une imagination sans limites.

- Mais cessons de parler de ces désagréments, que dirais-tu qu'on soigne ta main et qu'on trouve un humain ou deux pour passer nos nerfs dessus ?

Oui, il parle bien de les torturer un petit peu, beaucoup. Ou sinon ils peuvent toujours se défouler autrement, après tout ils ont des retrouvailles à célébrer.

@Akasha
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Akasha
Akasha
Démone des Croisements
https://devil-may-care.forumactif.com/t675-akasha-la-demone-fait
Chapter 1 : It's you, isn't it ? [Akasha - Antanaziel] Tumblr_n12zdcCR3l1s989mho5_250
☾ Pseudo : Kah!an
☾ Surnom : aucun
☾ Âge : 312 ans terrestres, bien plus d'années démoniaques
☾ Messages : 51
☾ Arrivée : 18/08/2019
☾ ft. : Holland Roden
☾ Copyright : ROGERS. (ava), Anaëlle (signa), Kah!an/moi (poste)
☾ Statut Civil : Célibataire en recherche de chaire fraîche
☾ Avec : Tous ceux qui éveilleraient son intérêt
☾ Localisation : Winterville
☾ Métier : Organisatrice événementielle
☾ Particularités : Ancienne démone des croisement ayant perdu ses pouvoirs à cause de Dieu.
Grande manipulatrice aux multiples facettes.
Elle a deux chiens de l'enfer appelés Sanguini et Opale qui sont restés en Enfer quand les portes se sont fermés.

Message Sujet: Re: Chapter 1 : It's you, isn't it ? [Akasha - Antanaziel] Chapter 1 : It's you, isn't it ? [Akasha - Antanaziel] EmptyJeu 17 Oct - 23:33




Chapter 1 : It's you, isn't it ?
Akasha & Antanaziel

Si j'aimais auparavant mon statut de démone, je n'aimais absolument pas ce en quoi il m'avait réduit. A l'heure actuelle, j'étais en dessous de l'humain. J'avais les capacités de l'humain, ses points forts entre guillemets mais je possédais également les faiblesses d'un démon, dont la capacité à être exorcisé. Et alors que cela m'amusait auparavant, car même si j'étais affaiblie par l'exorcisme, je revenais toujours plus forte vers mes exorciseurs pour me venger... Eh bien maintenant, c'était l'une de mes peurs secrètes. Je savais que je ne m'en relèverais pas. Et cette peur avait tendance à me mettre sur les nerfs. Alors retrouver Antanaziel ? C'était autant une bouffée d'air frais qu'un vrai remontant. La seule personne sur laquelle je savais pouvoir compter se retrouvait aujourd'hui face à moi et m'accordait en plus son entière attention, provoquant la colère des humains et amusant un peu plus les deux démons que nous étions.

Nous nous installons de chaque côté du bar et finalement, Anta me prépare un cocktail que je goûte et qui est plutôt bon d'ailleurs. Je ne dis pas ça parce que c'est Antanaziel, mais simplement pour dire la vérité. Oui oui, cela arrive aussi aux démons. Et finalement, je raconte comment s'est passée la transition pour moi. Mais en parlant de cela, j'en viens immédiatement à parler de Sanguini et d'Opale et ma colère contre celui qui les a tenu loin de moi est si forte que je brise mon verre, répandant la fin de ma boisson sur le bar et fichant des morceaux de verres dans ma main. Je regarde le spectacle pendant quelques secondes avec une fascination morbide avant de commencer à nettoyer ma main, m'excusant à ma façon pour le verre. Et même si je suis d'accord avec la réponse d'Anta, ça ne m'empêche pas de déprécier mon geste, surtout parce qu'ainsi je n'ai pas pu profiter correctement du cocktail que m'avait préparé mon cher créateur démoniaque.

Finalement, je me retrouve avec un morceau de tissu devant mes yeux et j'expire un petit « merci » en enroulant le tissu autour de ma main. Oui, une démone qui dit merci, je sais, cela paraît étrange. Mais seul Antanaziel a le droit à ce genre de mots, alors ne vous habituez pas trop.  Je relève les yeux sur le deuxième démon quand il reprend la parole pour me rassurer sur mes deux chiens et même si ces paroles m'auraient juste agacé venant d'un autre, avec Anta... je finis par hocher la tête et par laisser ses mots me convaincre. Parce qu'il est vrai qu'Orion avait ce lien avec Opale et Sanguini. Mais aussi parce qu'Antanaziel était calme alors même que je savais que le lien qui l'unissait à Orion était aussi fort, si ce n'est même plus fort que celui qui m'unissait à Opale et Sanguini. Et puis... Il m'arrivait parfois d'agir par mimétisme avec Antanaziel afin de tenter de le rendre le plus fier possible. Oui, cela n'était pas régulier, j'agissais bien plus souvent avec mon panache habituel. Mais cela pouvait arriver parfois.

Quand mon cher démon reprend la parole, un petit rire amusé m'échappe. J'imagine parfaitement Antanaziel s'amuser avec ce démon en apprenant les informations qu'il visait à obtenir. Et d'un côté, si je suis légèrement terrifiée de savoir que je peux définitivement mourir, cela rajoute également du piment à la situation. C'est la dernière ligne droite, la chance de notre vie, ou de notre mort, tant que nous ne reprenons pas le contrôle de la situation. Car je ne doute pas que nous saurons rebondir à la suite de cela et qu'ensuite, ce seront les autres qui auront à nous craindre parce que nous détiendrons l'avantage. Alors j'échange juste un regard amusé avec Antanaziel en reprenant la parole quelques secondes.

« Je regrette de ne pas avoir pu assister au spectacle. Quelque chose me dit que j'aurais pu encore continuer à apprendre de toi. »

Après tout, il ne fallait pas oublier qu'Antanaziel torturait les âmes depuis plus longtemps que moi et qu'il s'était même occupé de mon cas. Et même si je ne doutais pas de moi, je trouvais toujours intéressant d'observer la créativité d'Antanaziel qui s'exprimait par d'autres versants que la mienne. Nous apprenions toujours l'un de l'autre à chacune de nos rencontres après tout. Je me concentre au final de nouveau sur les paroles d'Antanaziel, à temps pour l'entendre me parler de comment il a réappris à vivre avec ce corps et ses déductions sur qui pouvait avoir agis ainsi. J'esquisse une grimace à ses idées, parce que tout me paraît improbable mais justement, c'est mon problème. Je ne vois pas qui aurait pu agir. Les chasseurs peuvent être forts, parfois, ces Winchester le sont, mais ils ne le sont pas assez pour bannir tous les démons et les anges. Quand aux archanges ? Pourquoi se condamner également ? Parce que j'avais bien vu la chute des anges cette nuit là. Et Dieu ? Cela faisait longtemps qu'il avait abandonné le navire alors pourquoi revenir sur scène aussi tardivement ? Mais en même temps, les êtres ayant assez de pouvoir pour agir n'étaient pas très nombreux... Alors la question demeurait entière. Je ne dis donc rien de plus, hochant juste la tête à ses propositions. Et effectivement, tout comme Anta, je ne doutais pas que nos retrouvailles changeraient maintenant toute la donne. La proposition de ce cher démon fait naître un grand sourire sur mon visage, presque doux, qui tranche avec la lueur démoniaque de mon regard. Oh oui cela faisait si longtemps.

« Avec grand plaisir, nous avons toute la nuit pour nous après tout et bien plus encore. Il est temps de rendre ces retrouvailles mémorables. »


Avec un sursaut d'excitation, je me penche au-dessus du comptoir pour déposer un léger baiser claquant sur les lèvres fines du démon. Il m'offrait après tout l'une des meilleures propositions de ma vie : après celle de prendre un bistouri dans les enfers, bien entendu.

« Pour nous porter chance dans notre chasse ce soir. Et pour te donner un avant-goût de la fin de notre soirée. »

Je finis par me redresser, adressant un clin d'œil à Antanaziel et je me laisse glisser du tabouret jusqu'à ce que le bruit de mes talons touchant le sol résonne dans la pièce vide. Ce qui me fait penser d'ailleurs...

« Et si on allait chercher de quoi soigner ma main en ville, plutôt que de prendre dans tes réserves ? Je suis à peu près certaine que si on part assez rapidement, nous trouverons de magnifiques petites proies nous attendant bien sagement à côté de ton club. »

Me rappelant de mon attitude et des regards noirs de quelques éméchés, ils n'étaient pas difficile de savoir que nous pourrions trouver quelques cibles. Bien que... Ces cibles, si elles offraient l'amusement de voir un homme baraqué et tatoué, jouant les gros durs, s'effondrer en pleurant et en suppliant notre miséricorde, cela ne valait malgré tout pas les autres cibles. Et par là, j'entendais parler de ces êtres fiers qui refusaient de céder pendant des jours. Ou alors de ses familles dont la meilleure torture consistait à s'attaquer aux autres pour les détruire moralement, les forçant à se compromettre tellement qu'ils condamnaient ensuite leurs âmes aux Enfers, les forçant à nous rejoindre. Alors je tournais un regard interrogateur vers Antanaziel, le laissant seul juge de la suite des évènements.

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Chapter 1 : It's you, isn't it ? [Akasha - Antanaziel] Chapter 1 : It's you, isn't it ? [Akasha - Antanaziel] Empty

Revenir en haut Aller en bas

Chapter 1 : It's you, isn't it ? [Akasha - Antanaziel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Olympus Chapter
» Chapter #1: Gold Flickerman (ft. Gold)
» ~¤l'Arrivée d'Akasha¤~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devil May Care :: Winterville :: Quartier Sud-