Stairway to Heaven
Highway to Hell


Partagez

II. Proof - Williah.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
William Collins
William Collins
ADMIN ☾ Vampire
II. Proof - Williah. - Page 4 Original
☾ Surnom : Will, ducon, bébé, ça dépend
☾ Âge : 651 ans (né en 1367)
☾ Messages : 459
☾ Arrivée : 25/09/2018
☾ ft. : Chris Evans
☾ Copyright : Avat : ROGERS. | Signature : moi
☾ Statut Civil : Fiancé à l'homme de sa vie, son âme soeur
☾ Avec : Isaiah Warren
☾ Multiface : Arès & Antanaziel
☾ Localisation : Winterville
☾ Métier : Galeriste / Chasseur de vampires
☾ Particularités : "Un vampire qui s'amourache de son bourreau, qui tue son créateur et qui chasse les siens... T'es vraiment taré." - Isaiah.
Cela résume assez bien William, un vampire ayant pour âme soeur un chasseur de vampire. Un vampire qui ne supporte pas sa propre espèce et les chasse avec plaisir. Unique cas chez les siens. Taré, sans doute, oui.

Message Sujet: Re: II. Proof - Williah. II. Proof - Williah. - Page 4 EmptyJeu 1 Nov - 0:14


Proof
William & Isaiah

« Et si tu n'existais pas, dis-moi comment j'existerais ?Je pourrais faire semblant d'être moi, mais je ne serais pas vrai. Et si tu n'existais pas,  je crois que je l'aurais trouvé, le secret de la vie, le pourquoi. Simplement pour te créer et pour te regarder.Et si tu n'existais pas, dis-moi pourquoi j'existerais ? Pour traîner dans un monde sans toi, sans espoir et sans regrets. Et si tu n'existais pas, j'essaierais d'inventer l'amour, comme un peintre qui voit sous ses doigts naître les couleurs du jour. Et qui n'en revient pas.»
Cela le sidérait quand même qu'Isaiah puisse le voir comme ça, puisse penser ça de lui alors que ce n'est pas ça du tout, alors que oui il lui expliquait juste les choses. C'était logique qu'il en vienne à être froid en lui répondant, qu'il en vienne à se reculer également. Oui on ne peut plus logique. Alors William tente encore de lui faire voir certaines choses, de lui en expliquer d'autres mais là ce soir, il commence à en avoir assez. Il y songe un bref à se casser pour laisser Isaiah réfléchir, forcément qu'il y songe et sans doute qu'avec quelqu'un d'autre il l'aurait fait. Mais là ça ne marchera pas sur son fiancé et lui fera plus de mal qu'autre chose s'il s'éloigne, et oui le vampire n'est pas sadique ou cruel malgré sa nature. Pourtant il termine par s'éloigner pour aller se percher sur le capot de la camionnette et fumer une clope dont il n'a pas besoin, c'est plus le geste qu'autre chose. Bien que les substances contenues dans le tabac peuvent arriver à produite un effet déstressant même sur lui.

William l'a pourtant écouté lui dire ce tu dois me stopper quand même et ce qui va avec, mais il a beau aimé Isaiah au delà de toute raison, s'il est resté ce n'est pas que par amour. Ou peut-être que si au final. Le vampire l'a vu la détresse d'Isaiah mais n'est pas bien sûr sur le moment de comment il doit l'interpréter, ce qu'il doit vraiment en faire. Et oui, peut-être qu'en effet a peur de quelque chose mais d'Isaiah, il a peur de le perdre tout court donc oui ce n'est pas un peut-être, c'est la seule dont il a peur en fait. La seule chose qui pourrait le tuer, perdre Isaiah dans tous les sens du terme, alors il est aussi sorti ce tu en est suicidaire. Parce qu'il n'y pas d'autres mots pour expliquer le comportement du chasseur, surtout après toutes ces années à côté de lui et putain ça le fracasse de penser à cela le vampire. Oui ça le fout à terre parce que, bah parce qu'il a peur qu'un jour il n'arrivera pas à temps pour sauver son humain de ses conneries. Oui c'est pour ça qu'il ne le stoppait pas aussi, la peur de le perdre, il finit par le dire, qu'on ne peut pas le stopper. Et le stopper à l'époque c'était aussi la peur qu'il découvre ce qu'est William et qui est arrivé pourtant. Ils ont faillis en crever tous les deux de ça et de leur année de séparation.

Il en est là, à fumer sur le capot de la camionnette avec possiblement un besoin de prendre l'air, d'être un poil seul tout en ayant l'espoir qu'Isaiah ne vienne le rejoindre. Chose que son fiancé fait d'ailleurs, il vient le rejoindre et William le laisse faire, grognant plus par principe qu'autre chose quand il lui pique la clope. Laissant Isaiah se glisser entre ses jambes et les rapprocher, pour autant pour le moment ses mains se posent de part et d'autre de son propre corps, en appui sur le capot. William les entend les mots, chacun d'entre eux, certains lui font du mal parce que...bah parce qu'il comprend ce qu'ils veulent dire, ce qu'Isaiah veut vraiment dire par là. Sur le moment il lui répond juste du tac au tac.

- Tu feras avec mon cœur, je sais que tu le peux et tu y arriveras, laisse toi du temps, tu viens juste de comprendre tout ça.

Ce qui est le cas, il est peut-être fou mais il est pas aveugle le vampire, il a bien compris qu'Isaiah n'a percuté de plein de choses que ce soir. C'est un soupir qui passe ses lèvres avant que le chasseur ne vienne l'embrasser et au moins il y répond à ce baiser. Le murmure contre ses lèvres, lui laisse un drôle de goût en bouche parce qu'il pourrait dire exactement les mêmes mots à Isaiah, il le lui a même dit l'autre soir sans que l'humain ne semble en mesurer toutes les implications et ce que ses mots voulaient dire. Aux mains de son fiancé sur lui, enfin il se décide à bouger, venant l'entourer de son bras gauche et le rapprocher fermement de lui. Est-ce que c'est un peu possessif en même temps ? Totalement oui. Une partie de lui aime ce qu'il entend ensuite, la partie vampire sans aucun doute possible alors que l'autre partie, celle de l'homme, déteste les paroles du chasseur. Une dualité habituelle en lui mais qui est plus forte dès qu'Isaiah est un peu trop près de lui. Finissant par remonter sa main droite dans les cheveux de son fiancé, pas pour une caresse non mais pour lui tenir les cheveux, le forcer à reculer légèrement la tête.

- Jamais je ne jouerais avec ta vie.

Détachant soigneusement chaque mot qu'il prononce, comme s'il voulait les imprimer dans le crane d'Isaiah une bonne fois pour toute. Le signe aussi que William a compris ce que le chasseur veut dire.

- Tu dis que je suis ta raison de vivre ? Alors vis. Pour moi, pour toi, pour nous tout simplement. Tu es ma raison de vivre aussi Isa, si seulement tu voulais bien le comprendre ça, comprendre à quel point j'ai besoin de toi, à quel point tu m'as rendu vivant.

Il aurait pu lui dire que jamais il ne le laissera mourir, que ça n'arrivera pas mais Isaiah serait capable de le prendre comme un défi et de faire une connerie dans son dos. Déjà l'autre soir quand son fiancé s'est éloigné de lui pour aller prendre l'air à la fenêtre, en entendant la dite fenêtre s'ouvrir, il avait eu cette crainte une brève seconde : qu'il fasse une connerie.

- Un jour, tu verras à quel point tu es vivant, que tu es là, que tu comptes. Un jour, tu verras celui que moi je vois, celui qui apporte tellement plus aux gens qu'il ne le pense. Et tu peux me dire ce que tu veux, tu ne me feras pas changer d'avis.

William aura parlé tout du long d'un ton ferme, moins froid que tout à l'heure mais pas encore comme il peut le faire normalement, pas en étant aussi doux et gentil dans sa voix. Finissant par venir l'embrasser sans pour autant lui relâcher les cheveux, un baiser presque impérieux, fougueux aussi même si forcément on la sent la touche d'amour dedans. Se reculant, le vampire sourit en coin avant de lui mordre la lèvre inférieure, pas au sang, pas avec ses crocs mais ça reste une morsure quand même.

- Je n'ai pas non plus besoin de mes crocs pour te mordre.

(c) DΛNDELION

☾ ☾ ☾


Oh let me see your beauty when the witnesses are gone. Oh let me feel you moving like they do in Babylon. Oh show me slowly what I only know the limits of. Dance me to the wedding now, dance me on and on. And dance me very tenderly and dance me very long. We're both of us beneath our love, and both of us above. And dance me to the end of love. And dance me to the end of time.

II. Proof - Williah. - Page 4 8l8u2c1I_o
Revenir en haut Aller en bas
Isaiah Warren
Isaiah Warren
ADMIN ☾ Humain
https://devil-may-care.forumactif.com/t46-isaiah-warren-i-m-not-i
II. Proof - Williah. - Page 4 Tumblr_ncc4le80k81tmbu1fo1_500
☾ Pseudo : ROGERS.
☾ Surnom : Isa, gros con, chaton, ça dépend.
☾ Âge : 35 ans.
☾ Messages : 333
☾ Arrivée : 25/09/2018
☾ ft. : Sebastian Stan
☾ Copyright : ROGERS. (Avatar) / Lux (Aesthetic)
☾ Statut Civil : Fiancé à son âme-soeur. L’amour de sa vie. Son unique.
☾ Avec : William Collins, le précieux.
☾ Multiface : Aphrodite & Jesus.
☾ Localisation : Au manoir Warren ou dans sa camionnette.
☾ Métier : Chasseur de vampires officieusement, auteur officiellement.
☾ Particularités : Chasseur né et sanguinaire, la chasse est un truc de famille chez les Warren, même si ses parents ont essayés de les préserver, avec sa jumelle. Manipule la machette et l'exorcisme. Foie à toute épreuve.
☾ Zone Libre : Family.
II. Proof - Williah. - Page 4 Giphy

II. Proof - Williah. - Page 4 FJAdpnd

Message Sujet: Re: II. Proof - Williah. II. Proof - Williah. - Page 4 EmptyJeu 1 Nov - 0:18


Proof
William & Isaiah

« As if the first cut wasn't deep enough, I dove in again 'cause I'm not into giving up. Could've gotten the same rush from any lover's touch. Why get used to something new ? 'Cause no one breaks my heart like you and you kiss me, and you wish could see what happens next. For a moment, I can forget what happens in my head. If I doubt you, will you come through with a happy second chance ? A happy ending. But this time you don't leave me sinking, I'm underwater with no air in my lungs. My eyes are open, I'm done giving up. You are the wave I could never tame. If I survive ; I'll dive back in. »
Isaiah était extrême, même pour lui, à cet instant. Parce qu'il avait l'impression de perdre William, c'était bête après tout ce qu'ils s'étaient dit et ce qu'il s'était passé ces deux derniers jours et surtout ce soir mais il était épuisé et il en venait à croire, en le voyant s'écarter, qu'il allait partir. Ca le bouffait. Pars pas, je t'en supplie. Pas encore. Plus jamais, pitié. Pas ça. Mais non il s'installait juste sur le capot et il n'était pas étonnant, pour lui, de le rejoindre. De chercher à nouveau le contact avec lui. Regarde moi, tiens moi, embrasse moi, mais ne fuis pas. Il était plein de contradiction, entre son besoin de protéger William de lui-même et ce besoin de le garder à ses côtés, c'était être mitigé entre être réaliste avec son instinct protecteur et son égoïsme ; William lui faisait du bien mais à quel prix ? A quel prix pour lui, surtout, pas pour le chasseur. Tu feras avec mon cœur, je sais que tu le peux et tu y arriveras, laisse toi du temps, tu viens juste de comprendre tout ça. Clairement, non, impossible. Il ne pouvait pas faire avec. Sa mère ne l'avait pas éduqué pour être comme ça non plus, un homme qui violentait la personne qui l'aimait. La honte totale. Il savait qu'il était un déchet mais à ce point là, ça le frappait violemment. Comment voulait-il qu'Isaiah fasse avec ça ? Bon, certes, il n'avait pas la possibilité de revenir en arrière mais quand même ? Accepter ça comme si de rien était ? Impossible.

Autre constat, même s'il l'avait déjà fais depuis longtemps mais qui s'ajoutait quand même sur la pile déjà bien lourde. Oui, il était un vrai déchet humain et les raisons pour qu'il le montre étaient trop nombreuses. Ce n'était même pas un "peut-être que j'ai fais des conneries" c'était "j'ai fais des conneries et je le paie déjà très cher". Cela rajoutait à ses questionnements le "qu'est-ce que William fout avec moi ?" alors que... Le vampire n'était pas un saint mais... Mais avait-il rencontré quelqu'un d'aussi gentil déjà ? William était agacé ce soir mais en règle générale, William était la gentillesse-même. Trop, peut-être ? William le raccrochait à la vie alors qu'il voulait juste en finir une bonne fois pour toute, voir ces espoirs naître pour lui être mieux arraché, ça avait de quoi le foutre à terre et le rendre violent. Cela aurait pu expliquer son comportement mais pour autant il ne le tolérait pas et se faisait violence. Mais Isaiah avait toujours été dur envers lui-même, déjà qu'il était dur envers les autres, c'était encore pire envers lui-même.

Il avait cette détresse dans le regard, parce que William lui avait donné cet espoir à nouveau, il avait pu entrevoir cette lumière et en le voyant partir, c'était comme si cette lumière, cet espoir, tout partait à nouveau, le laissant à nouveau dans l'ombre qu'était sa vie. Alors oui il avait cette détresse dans le regard, ne pars pas, ne m'abandonne pas, je ne peux plus tenir le coup, je ne pourrais plus. Sa survie, pour lui, il la devait peut-être aussi à Adam. Adam avait besoin de lui et sans qu'il ne puisse le voir, il avait aussi besoin d'Adam. Adam avait été un vent frais dans sa vie, une bourrasque, il s'était imposé à lui et, c'était bête à dire mais il ne voyait plus sa vie sans le gamin. Isaiah avait développé une attitude paternaliste avec le gamin, il n'y avait pas d'autre mot que "paternaliste". Sauf qu'Adam était grand, maintenant, assez pour reprendre la route de son côté sans avoir besoin d'Isaiah pour le secouer, le seconder, le soutenir, il était assez grand et connaissait assez la chasse. Adam n'aurait pas pu suffire à le sauver une seconde fois, lui empêcher de commettre l'irréparable. Irréparable qu'il songeait inévitable de toute façon, tout n'était qu'une question de temps, ces cinq années, c'était comme un détenu compterait le temps qu'il lui restait pour être libéré de prison. Il s'en rendait compte depuis que William lui avait dit ce "tu en es suicidaire". William ne devait sûrement pas avoir idée à quel point c'était vrai ni ce qui pouvait tourner dans la tête d'Isaiah à certains instants. Comme celui-ci où il n'aurait pas supporté le rejet.

Il avait vu cette lumière il y a deux jours, quand ils étaient dans son lit. Leur lit, désormais, d'ailleurs. Il avait vu cet espoir sans le vouloir. Quand William avait commencé à l'embrasser avec cette tendresse... Cette même lueur qu'il y a un an quand ils se sont enfin dit ce je t'aime et que la tendresse et la douceur sont apparues. C'était pareil qu'il y a deux soirs. La tendresse et la douceur l'avaient effrayées puis il l'avait finalement recherché, avait laissé William faire. Qu'est-ce que tu fais ? Je t'enlace, je t'embrasse. Oh. C'était ces petits détails, ces choses qu'il n'avait jamais connu, qui, peut-être, faisaient la différence. Et là, bah, il en avait besoin. Vraiment besoin. Il en soupirerait de contentement s'il y songeait, quand William l'attirait fermement contre lui, ce merci, enfin. Il changeait du tout au tout si rapidement, Isaiah. De la colère à la profonde tristesse au besoin de tendresse et de câlin. Sauf que William n'avait pas forcément l'air de son avis, sur ce qu'il disait ou montrait. Jamais je ne jouerais avec ta vie. Je le fais déjà, tu pourrais aussi, qu'importe, finalement ? Aller chasser, c'était jouer avec sa vie, tout ce qu'il faisait, il jouait avec sa vie. Coucher avec lui, l'embrasser, l'aimer, c'était jouer avec sa vie. Pourtant il le laissait faire, le laissait lui tirer les cheveux bien que ronchonnant un peu, lui qui voulait juste se blottir dans ses bras. Lui qui venait tout juste de découvrir ce plaisir là, celui que se blottir contre son homme et se laisser câliner. Il en avait soudainement besoin, comme un "ne me lâche pas" qu'il exprimerait autrement. Tu dis que je suis ta raison de vivre ? Alors vis. Pour moi, pour toi, pour nous tout simplement. Tu es ma raison de vivre aussi Isa, si seulement tu voulais bien le comprendre ça, comprendre à quel point j'ai besoin de toi, à quel point tu m'as rendu vivant. Il grimaçait. Il déglutissait, même. Il évitait son regard, sans savoir quoi répondre. Non, tu ne peux pas avoir besoin de moi, personne n'a besoin de moi. "Vis pour toi", c'est ce qu'il avait fait et il avait juste erré sans but. Aucun intérêt, donc. Pour William ? Oui, c'était ce qu'il faisait, là. Pour lui. Mais il se demandait si leur relation était de l'amour ou juste de la dépendance, deux formes d'égoïsme bien à eux. S'entraider dans ce monde, à survivre, à ressentir quelque chose parce qu'ils n'y arrivaient plus autrement. Non, il avait juste envie de pleurer mais il se contentait de déglutir à nouveau, évitant soigneusement le regard de William, sachant qu'il ne pouvait, même en se forçant, lui répondre ce qu'il attendait. Il aurait aimé, mais il ne pouvait pas. Isaiah n'était pas un menteur et il n'était pas homme à se plaindre pour qu'on vante ses mérites ou qu'en savait-il encore. C'était égoïste aussi de vouloir garder quelqu'un parce qu'il nous fait du bien alors que ce quelqu'un veut juste partir. Il était désespéré, Isaiah. Une dépression profonde, jamais soignée, jamais guérie, aucune voie pour ça. Il prenait ce qu'il pouvait pour apaiser la douleur qu'il ressentait, quand ce n'était pas juste du rien, du vide total. L'alcool aidait puis finalement William. Chasser était aussi une délivrance, celle de se dire que c'était peut-être sa dernière, qu'il n'aurait pas à trouver le courage de presser la détente ou sauter d'un pont, parce qu'on s'en chargerait pour lui. Une larme roulait le long de sa joue, il savait que cela ne tromperait pas William, qu'il ne croirait pas que c'était juste une goutte de pluie. Qu'importait. Il ne s'était jamais senti si vulnérable que ces derniers jours et il n'aimait pas ça, tout ce qu'il pouvait ressentir. Il préférait le rien, ne rien ressentir du tout. Ce vide qu'il avait eu toutes ces années, avant de rencontrer William. Ne rien ressentir, c'était l'idéal. Cette carapace qu'il avait, quand il ne laissait rien ni personne entrer. Au moins il ne souffrait pas. Il était mitigé. Parce que là encore, il y avait ces fois où il cherchait à ressentir quelque chose par tous les moyens. Instinct de survie ? Aucune idée. Non il n'en savait rien de tout ça, à quel point il pouvait se contredire avec ce qu'il ressentait et ce qu'il voulait ressentir ou justement ne plus ressentir. Le chaos total dans son esprit. Puis, là, autre lumière dans son esprit, dans sa vie, ces anneaux qu'ils avaient, cette promesse de s'aimer éternellement. Il l'aimerait, oui, il l'aimait de tout son coeur. Mais l'amour était-il suffisant pour continuer à s'acharner à vivre ? Il ne savait pas. William ne savait pas la porte qu'il avait ouverte dans l'esprit d'Isaiah qui, maintenant, voyait tout ça et qui se perdait encore plus dans ses pensées et ses ressentis. Un jour, tu verras à quel point tu es vivant, que tu es là, que tu comptes. Un jour, tu verras celui que moi je vois, celui qui apporte tellement plus aux gens qu'il ne le pense. Et tu peux me dire ce que tu veux, tu ne me feras pas changer d'avis. Il était bouleversé, Isaiah. William lui tenait tête, justement. Au lieu de laisser pisser. Il inspirait profondément pour ne pas fondre en larmes. N'y compte pas, William, c'est impossible ; si ce n'est jamais arrivé en 35 années, pourquoi cela arriverait maintenant ? Puis enfin, ce baiser. Oui, enfin. Tais-toi donc et embrasse moi, c'est mieux. William pouvait croire qu'il n'écoutait pas, il pouvait encore comprendre, Isaiah lui avait tellement donné l'impression d'en avoir rien à foutre de ce que les autres pouvaient dire ou faire... Mais là, c'était différent, il l'aimait et son avis comptait forcément. Et là... Un gémissement incontrôlé sortait d'entre ses lèvres. Plaisir et douleur. Le vampire venait de lui mordre la lèvre. Pas mordiller, non. Mordre. Bonjour la trace qu'il allait avoir, maintenant.

Il n'était pas bavard et ce côté peu bavard revenait. Il ne lui répondait pas vraiment, haussait à peine les épaules ou hochait un peu la tête. Il reniflait un peu, d'ailleurs.

Je n'ai pas besoin d'être fougueux et violent pour t'aimer.

C'était sorti presque tout seul, seules paroles qu'il accordait à tout ceci, finalement. Glissant ses mains contre ses joues, l'entraînant un peu plus contre lui pour l'embrasser. Tendrement. Oui, oui. C'était lui qui initiait ce baiser tendre, lui qui initiait ces caresses tendres sur sa peau, sur ses joues, avec ses pouces. Tendre, amoureux. Parce qu'il réalisait qu'il en avait besoin. Il savait que c'était inhabituel, surtout venant de lui. Que, peut-être, William n'accepterait pas cette tendresse soudaine, c'était possible aussi. Une de ses main se glissait dans les cheveux désormais humide de William, l'autre venait se poser dans son cou. Et il se rapprochait de lui, se collait doucement à lui. Qu'importait que ses lèvres aient un goût de tabac, tant qu'il pouvait y goûter. Pas besoin de whisky pour compenser et oublier. Juste lui et ses lèvres pour l'instant. Mais il était incapable de lui promettre quoi que ce soit, autre que se marier avec lui. Car il le ferait, il vivrait au moins jusque là, c'était certain. C'était quelque chose à quoi se raccrocher, curieusement, sans trop savoir pourquoi ni même chercher. Il sentait encore le poids nouveau de cet anneau mais ce poids ne le dérangeait pas, il lui rappelait juste leur engagement. L'épouser, ça, il pouvait le faire. Attendre jusqu'à pouvoir l'épouser, il pouvait le faire. Ce n'était pas insurmontable jusque là...
(c) DΛNDELION

☾ ☾ ☾

AND THIS LOVE CAME BACK TO ME
I thought love was only true in fairy tales, meant for someone else but not for me. Love was out to get me, that's the way it seemed. Disappointment haunted all of my dreams. Then I saw his face, now I'm a believer ; not a trace, of doubt in my mind. I'm in love, and I'm a believer I couldn't leave him if I tried.


II. Proof - Williah. - Page 4 ZAvkbJW
Revenir en haut Aller en bas
William Collins
William Collins
ADMIN ☾ Vampire
II. Proof - Williah. - Page 4 Original
☾ Surnom : Will, ducon, bébé, ça dépend
☾ Âge : 651 ans (né en 1367)
☾ Messages : 459
☾ Arrivée : 25/09/2018
☾ ft. : Chris Evans
☾ Copyright : Avat : ROGERS. | Signature : moi
☾ Statut Civil : Fiancé à l'homme de sa vie, son âme soeur
☾ Avec : Isaiah Warren
☾ Multiface : Arès & Antanaziel
☾ Localisation : Winterville
☾ Métier : Galeriste / Chasseur de vampires
☾ Particularités : "Un vampire qui s'amourache de son bourreau, qui tue son créateur et qui chasse les siens... T'es vraiment taré." - Isaiah.
Cela résume assez bien William, un vampire ayant pour âme soeur un chasseur de vampire. Un vampire qui ne supporte pas sa propre espèce et les chasse avec plaisir. Unique cas chez les siens. Taré, sans doute, oui.

Message Sujet: Re: II. Proof - Williah. II. Proof - Williah. - Page 4 EmptyJeu 1 Nov - 0:23


Proof
William & Isaiah

« Et si tu n'existais pas, dis-moi comment j'existerais ?Je pourrais faire semblant d'être moi, mais je ne serais pas vrai. Et si tu n'existais pas,  je crois que je l'aurais trouvé, le secret de la vie, le pourquoi. Simplement pour te créer et pour te regarder.Et si tu n'existais pas, dis-moi pourquoi j'existerais ? Pour traîner dans un monde sans toi, sans espoir et sans regrets. Et si tu n'existais pas, j'essaierais d'inventer l'amour, comme un peintre qui voit sous ses doigts naître les couleurs du jour. Et qui n'en revient pas.»
Isaiah le tuait, façon de parler, dans ses réactions même si depuis le temps il a pris l'habitude de le suivre quand il part dans une direction ou autre. William avait aussi compris certaines choses, peut-être pas à leur pleine mesure mais oui certains faits. Il l'a dit, il est peut-être fou mais il n'est pas aveugle et encore une fois ils ont passé des années l'un à côté de l'autre. C'est là que son côté optimiste ressort, le vampire reste persuadé, qu'un jour ou l'autre son fiancé va ouvrir les yeux et se rendre compte des choses. Pour ça aussi qu'il est si confiant en lui disant qu'il arrivera à faire avec, que ça ira mieux. Laisse toi du temps mon amour. Isaiah vient tout juste de se rendre compte des choses, certes William ne peut pas nier que le chasseur a exagéré mais s'il est resté c'est que quelque part la situation lui allait. Un mélange complexe de choses en réalité, au début ça l'amusait -du moins pensait-il que ce n'était que ça- puis est venu l'attachement sans pour autant tout comprendre. Et après, bah après il était juste foutu, trop amoureux pour bouger. Trop confiant aussi, Isaiah allait bien finir par comprendre, il aurait peut-être dû agir plus tôt, sauf qu'au milieu il y avait sa nature de vampire. Un reproche que William peut se faire mais qui risquerait d'être vu par Isaiah comme un reproche le concernant alors que non. On peut le dire, oui que le vampire a été lâche sur ce coup là.

William aperçoit un peu plus la portée de certaines choses et même s'il fait genre, ça le fout par terre malgré tout, pourtant il ne lui refait pas le couplet du « je ne veux pas que tu parles de ta mort ». Non, il se dit que ça ne sert pas à grand chose, que c'est plus fort qu'Isaiah. Il ne prévoit pas de changer de tactique, il n'est pas ainsi, ses mots sortent juste ainsi même s'il est toujours un peu froid, c'est quand même sa gentillesse qui ressort. Son optimisme aussi, tout comme l'amour qu'il porte au chasseur, un amour qu'on ne peut pas quantifier, il est sûr de lui quand il dit à Isaiah qu'ils sont des âmes sœurs. On ne peut plus sûr de lui et en soit, ça suffit à tout expliquer. Il pourrait faire tout et n'importe quoi pour son fiancé, qu'Isaiah le lui demande ou non. Le vampire a plus que jamais envie de le rendre heureux, de lui montrer qu'il vaut tellement plus que ce qu'il peut penser de lui même. Même si au passage, Isaiah ronchonne comme un chat grincheux, ce que William trouve adorable au passage. Avant d'avoir envie de lui-même grogner sur son fiancé en le voyant grimacer et détourner le regard ainsi, visiblement ce n'est pas ce soir qu'Isaiah va bien vouloir voir que ce qu'il lui dit est on ne peut plus vrai.

Bien sûr qu'il la voit cette larme mais sur le coup, il ne fait rien, trop pris entre le fait d'être mal et de ne pas vouloir le montrer. Et le fait d'essayer encore d'ouvrir les yeux à Isaiah. Optimiste, gentil et têtu. Oui têtu est le mot parfait, jamais il n'abandonnera de lui faire voir ce qui lui voit en Isaiah. Jamais. Surtout que le vampire n'est certainement pas le seul à voir tout ça chez son fiancé. Voir à quel point il peut compter pour les gens, voir à quel point il est utile, voir à quel point il est précieux. Mon amour, mon trésor. Un jour tu verras, un jour tu comprendras. William y arrivera, il ne sait pas forcément comment mais ça se produira.

Puis ce baiser et cette morsure et enfin il a une réaction, enfin. Une réaction qu'il prend positive au lieu de voir la détresse sur son fiancé ou de le voir détourner les yeux ou encore respirer comme il l'a fait juste avant.

- Je sais amour.

Sa réponse est soufflée juste avant qu'ils ne s'embrassent de nouveau mais oui il le sait. C'est une des choses qu'il a dit à Isaiah l'autre soir, qu'il est capable de tendresse, de douceur et qu'il a encore vue en début de soirée. Isaiah sait parfaitement être tendre, il ne le voit juste pas, ça aussi. Bien sûr que oui, le vampire accepte cette tendresse, ces baisers, rapprochant Isaiah contre lui encore plus que son fiancé ne le fait seul. Sa deuxième main glissant des cheveux du chasseur pour venir l'enlacer, le tenir fermement mais tout en douceur. Je suis là. Je te tiens. S'amusant juste dès qu'Isaiah lui en laisse la possibilité, à venir déposer un baiser sur son nez et encore un autre sur son front. Avant de capturer ses lèvres de nouveau, l'embrassant tout aussi tendrement, le gardant dans ses bras. Câlin, tendre, amoureux. William ne sait pas combien de temps ça va pouvoir durer, comment pourrait-il le savoir avec Isaiah, alors il en profite autant que possible. Finissant par murmurer contre ses lèvres, entre deux baisers, ce « je t'aime Isaiah » et bordel oui ce qu'il peut l'aimer, à en crever, ça aussi c'est une certitude pour le vampire.

On l'a dit, il en profite, donc il ne faut pas compter sur lui pour briser ce moment, pour arrêter ses baisers ou relâcher son homme. Non, il continu à l'enlacer, le tenir fermement dans ses bras. Il est fatigué aussi, oui certainement, encore une soirée sportive mentalement si on peut dire ça ainsi mais bizarrement il ne regrette rien. William se demande juste si ça a pu faire un peu de bien à Isaiah au milieu de ce qui a encore ressemblé à une tornade entre eux. Encore et toujours cette envie de montrer à Isaiah à quel point il l'aime, à quel point il a besoin de lui. Cette envie de le rendre heureux, de combler son fiancé.
(c) DΛNDELION

☾ ☾ ☾


Oh let me see your beauty when the witnesses are gone. Oh let me feel you moving like they do in Babylon. Oh show me slowly what I only know the limits of. Dance me to the wedding now, dance me on and on. And dance me very tenderly and dance me very long. We're both of us beneath our love, and both of us above. And dance me to the end of love. And dance me to the end of time.

II. Proof - Williah. - Page 4 8l8u2c1I_o
Revenir en haut Aller en bas
Isaiah Warren
Isaiah Warren
ADMIN ☾ Humain
https://devil-may-care.forumactif.com/t46-isaiah-warren-i-m-not-i
II. Proof - Williah. - Page 4 Tumblr_ncc4le80k81tmbu1fo1_500
☾ Pseudo : ROGERS.
☾ Surnom : Isa, gros con, chaton, ça dépend.
☾ Âge : 35 ans.
☾ Messages : 333
☾ Arrivée : 25/09/2018
☾ ft. : Sebastian Stan
☾ Copyright : ROGERS. (Avatar) / Lux (Aesthetic)
☾ Statut Civil : Fiancé à son âme-soeur. L’amour de sa vie. Son unique.
☾ Avec : William Collins, le précieux.
☾ Multiface : Aphrodite & Jesus.
☾ Localisation : Au manoir Warren ou dans sa camionnette.
☾ Métier : Chasseur de vampires officieusement, auteur officiellement.
☾ Particularités : Chasseur né et sanguinaire, la chasse est un truc de famille chez les Warren, même si ses parents ont essayés de les préserver, avec sa jumelle. Manipule la machette et l'exorcisme. Foie à toute épreuve.
☾ Zone Libre : Family.
II. Proof - Williah. - Page 4 Giphy

II. Proof - Williah. - Page 4 FJAdpnd

Message Sujet: Re: II. Proof - Williah. II. Proof - Williah. - Page 4 EmptyJeu 1 Nov - 0:39


Proof
William & Isaiah

« As if the first cut wasn't deep enough, I dove in again 'cause I'm not into giving up. Could've gotten the same rush from any lover's touch. Why get used to something new ? 'Cause no one breaks my heart like you and you kiss me, and you wish could see what happens next. For a moment, I can forget what happens in my head. If I doubt you, will you come through with a happy second chance ? A happy ending. But this time you don't leave me sinking, I'm underwater with no air in my lungs. My eyes are open, I'm done giving up. You are the wave I could never tame. If I survive ; I'll dive back in. »
Il avait toujours eu ces sombres pensées, ça faisait parti de lui aussi. Quelque part, William était un moyen de se raccrocher mais à quoi ? La vie ? Non, on ne pouvait pas appeler sa vie, une vie. Ce que son homme ne semblait pas vouloir comprendre, justement.

C'était comprendre qu'il n'avait pas besoin de rapport sexuel pour être proche l'un de l'autre, qu'il n'avait pas besoin de lui grimper dessus ou se laisser coucher pour s'aimer. Qu'il pouvait donc l'embrasser avec tendresse s'il en avait envie, qu'il pouvait l'enlacer, caresser son dos. Puis, ils s'étaient déjà tellement parlés dans la voiture, ils s'étaient dis et promis tant de choses qu'il ne voyait pas l'intérêt qu'il aurait, là, à parler à nouveau. A part se répéter et ça n'avait pas d'intérêt. C'était quand même curieux de voir à quel point Isaiah pouvait se montrer conciliant, juste pour éviter une énième dispute, un énième conflit. Là où en temps normal il aurait pu faire durer cette dispute plus longtemps, où il aurait même été capable de remonter dans sa camionnette et démarrer, à planter William là sur place, il cherchait aujourd'hui à se faire pardonner.

William semble jouer le jeu, répondant à son baiser comme à son étreinte, comprenant sûrement qu'Isaiah en avait besoin. Il ne saurait expliquer pourquoi il en avait besoin, juste que, oui, il en avait besoin, point. Enlace moi, embrasse moi, reste avec moi. Il se laissait faire donc il n'espérait pas mieux, il plissait juste le nez en souriant très légèrement aux baisers sur son nez et sur son front, jusqu'à ce que William vienne l'embrasser à nouveau.

Les voitures alentours ? Il s'en moquait bien, il se laissait juste faire, il profitait de cet instant bien à eux, de ces baisers, de ces moments tendres qui ne ressemblaient à rien de ce qu'ils avaient pu connaître jusque là. Cette tendresse sans qu'il n'y ait quoi que ce soit derrière, juste... Juste de la tendresse et de l'amour, oui. Ca lui faisait un bien fou sans qu'il ne comprenne pourquoi et s'il ne pouvait soupirer, l'idée était là. Il souriait tout aussi timidement à ce je t'aime Isaiah qu'il entendait, pour souffler un je t'aime, William en retour. Pourquoi ces mots avaient-ils été si compliqué à dire tout ce temps ? Alors que là, c'était si libérateur de lui dire. Il n'avait pas envie de rompre cet instant en tout cas, il ne comptait pas le faire. Laisse moi t'embrasser, laisse moi t'aimer. Et William le laissait faire, il se donnait l'un à l'autre d'une toute autre façon cette fois. C'était curieux pour lui de ne pas chercher à aller plus loin, comme lui grimper dessus. Juste l'embrasser et l'enlacer, oui, rien que ça. Curieux mais ça faisait du bien aussi de ne rien attendre d'autre. Il venait mordiller sa lèvre inférieur, quelque secondes à peine, avant de revenir l'embrasser. Harceler ses lèvres. Rien de plus, juste ça et essayer de mettre ses pensées sombre de côté pour plus tard.
(c) DΛNDELION

☾ ☾ ☾

AND THIS LOVE CAME BACK TO ME
I thought love was only true in fairy tales, meant for someone else but not for me. Love was out to get me, that's the way it seemed. Disappointment haunted all of my dreams. Then I saw his face, now I'm a believer ; not a trace, of doubt in my mind. I'm in love, and I'm a believer I couldn't leave him if I tried.


II. Proof - Williah. - Page 4 ZAvkbJW
Revenir en haut Aller en bas
William Collins
William Collins
ADMIN ☾ Vampire
II. Proof - Williah. - Page 4 Original
☾ Surnom : Will, ducon, bébé, ça dépend
☾ Âge : 651 ans (né en 1367)
☾ Messages : 459
☾ Arrivée : 25/09/2018
☾ ft. : Chris Evans
☾ Copyright : Avat : ROGERS. | Signature : moi
☾ Statut Civil : Fiancé à l'homme de sa vie, son âme soeur
☾ Avec : Isaiah Warren
☾ Multiface : Arès & Antanaziel
☾ Localisation : Winterville
☾ Métier : Galeriste / Chasseur de vampires
☾ Particularités : "Un vampire qui s'amourache de son bourreau, qui tue son créateur et qui chasse les siens... T'es vraiment taré." - Isaiah.
Cela résume assez bien William, un vampire ayant pour âme soeur un chasseur de vampire. Un vampire qui ne supporte pas sa propre espèce et les chasse avec plaisir. Unique cas chez les siens. Taré, sans doute, oui.

Message Sujet: Re: II. Proof - Williah. II. Proof - Williah. - Page 4 EmptyJeu 1 Nov - 0:57


Proof
William & Isaiah

« Et si tu n'existais pas, dis-moi comment j'existerais ?Je pourrais faire semblant d'être moi, mais je ne serais pas vrai. Et si tu n'existais pas,  je crois que je l'aurais trouvé, le secret de la vie, le pourquoi. Simplement pour te créer et pour te regarder.Et si tu n'existais pas, dis-moi pourquoi j'existerais ? Pour traîner dans un monde sans toi, sans espoir et sans regrets. Et si tu n'existais pas, j'essaierais d'inventer l'amour, comme un peintre qui voit sous ses doigts naître les couleurs du jour. Et qui n'en revient pas.»
Il y a des moments comme celui-ci où William arrive à réellement sentir et ressentir les choses en provenance d'Isaiah, sans avoir besoin de poser des mots sur les choses. Alors oui là il parvient à ressentir à quel point son fiancé a besoin qu'ils soient dans les bras l'un de l'autre, en toute simplicité, avec amour et tendresse. Ce qui étonnant mais pas tant que ça finalement, le chasseur a beau avoir un côté dur, sadique et cruel, il n'en reste pas moins un homme et tout homme a besoin d'un peu de douceur dans sa vie. Enfin, c'est ce que le vampire peut se dire, tout le monde a besoin de ça à un moment ou à un autre, certainement plus encore Isaiah que d'autres. William est bien placé pour savoir que son homme n'a pas une vie facile depuis la mort de ses parents et peut-être même avant déjà. Qu'il a le pire métier qui soit, si on peut appeler ça un métier, alors que l'humain risque gros à chaque chasse, si seulement il pouvait au moins ralentir. Le vampire ne le voit pas arrêter et ne le lui demanderait pas non plus mais au moins ralentir, se poser un peu plus que d'être toujours le cul entre deux chaises, qu'il puisse profiter un peu plus...de la vie justement. Peut-être est-ce cela qui manque vraiment à Isaiah, voir que c'est possible d'allier ces deux parties là, c'est possible n'est-ce pas ? William ne peut pas croire que tous les chasseurs vivent comme Isaiah, il doit bien en exister qui ont leur point fixe, maison, une base ou tout ce que vous voulez. Il doit bien y avoir des chasseurs qui ont une vie de famille aussi.

Mais pour le moment, il se perd dans ses pensées alors que oui il ressent qu'Isaiah a besoin de ce câlin et autant dire que le vampire ne se fait pas prier pour le câliner et l'embrasser, poursuivre ce moment autant que possible, avoir lui aussi un léger sourire en retour de ceux de son fiancé. Le garder dans ses bras et lui caresser le dos tout en douceur. Je suis là. Je te tiens. Je t'aime plus que tout. Embrasser son homme et le laisser l'embrasser tout autant, oui simplement profiter de ce câlin et laisser Isaiah aller à son rythme, pleinement comprendre qu'ils peuvent s'aimer sans coucher ensemble, que les deux ne sont pas forcément liés. Si le vampire se fie à ce qu'il ressent en provenance d'Isaiah alors il peut affirmer que le chasseur commence à entrevoir tout ceci et à en profiter lui aussi en plus d'en avoir besoin et de le montrer. Fondre en entendant Isaiah lui retourner son « je t'aime », lui qui n'arrivait pas à le dire en début de soiré, cela semble plus simple de le faire mais là encore il n'en est pas totalement sûr le vampire. Un nouveau sourire quand son fiancé vient lui mordiller la lèvre ainsi avant de répondre à son baiser. Quelque part William aussi pense ce : aime moi, tiens moi, embrasse moi. Lui aussi a besoin d'amour et de tendresse alors même que ce fait est pratiquement nouveau pour lui également.

Ne réalisant que, malgré le couvert des arbres, il pleut toujours qu'en venant passer délicatement ses doigts sur la joue de son homme pour lui dégager le visage d'une mèche de cheveux mouillée. Heureusement qu'Isaiah a la veste de William sur le dos, ça lui évitera d'être vraiment trempé et de prendre mal aussi. Pourtant bizarrement, le vampire n'a toujours pas envie que cet instant cesse, poussant même jusqu'à revenir déposer des baisers sur le visage de son homme. Se doutant parfaitement que s'il faut dans dix secondes ça sera de nouveau comme si on avait appuyé sur un interrupteur, qu'Isaiah va stopper cette étreinte pour redevenir l'homme dur qu'il est pratiquement toujours. Ou du moins qu'il est en apparence.
(c) DΛNDELION

☾ ☾ ☾


Oh let me see your beauty when the witnesses are gone. Oh let me feel you moving like they do in Babylon. Oh show me slowly what I only know the limits of. Dance me to the wedding now, dance me on and on. And dance me very tenderly and dance me very long. We're both of us beneath our love, and both of us above. And dance me to the end of love. And dance me to the end of time.

II. Proof - Williah. - Page 4 8l8u2c1I_o
Revenir en haut Aller en bas
Isaiah Warren
Isaiah Warren
ADMIN ☾ Humain
https://devil-may-care.forumactif.com/t46-isaiah-warren-i-m-not-i
II. Proof - Williah. - Page 4 Tumblr_ncc4le80k81tmbu1fo1_500
☾ Pseudo : ROGERS.
☾ Surnom : Isa, gros con, chaton, ça dépend.
☾ Âge : 35 ans.
☾ Messages : 333
☾ Arrivée : 25/09/2018
☾ ft. : Sebastian Stan
☾ Copyright : ROGERS. (Avatar) / Lux (Aesthetic)
☾ Statut Civil : Fiancé à son âme-soeur. L’amour de sa vie. Son unique.
☾ Avec : William Collins, le précieux.
☾ Multiface : Aphrodite & Jesus.
☾ Localisation : Au manoir Warren ou dans sa camionnette.
☾ Métier : Chasseur de vampires officieusement, auteur officiellement.
☾ Particularités : Chasseur né et sanguinaire, la chasse est un truc de famille chez les Warren, même si ses parents ont essayés de les préserver, avec sa jumelle. Manipule la machette et l'exorcisme. Foie à toute épreuve.
☾ Zone Libre : Family.
II. Proof - Williah. - Page 4 Giphy

II. Proof - Williah. - Page 4 FJAdpnd

Message Sujet: Re: II. Proof - Williah. II. Proof - Williah. - Page 4 EmptyJeu 1 Nov - 1:19


Proof
William & Isaiah

« As if the first cut wasn't deep enough, I dove in again 'cause I'm not into giving up. Could've gotten the same rush from any lover's touch. Why get used to something new ? 'Cause no one breaks my heart like you and you kiss me, and you wish could see what happens next. For a moment, I can forget what happens in my head. If I doubt you, will you come through with a happy second chance ? A happy ending. But this time you don't leave me sinking, I'm underwater with no air in my lungs. My eyes are open, I'm done giving up. You are the wave I could never tame. If I survive ; I'll dive back in. »
Il avait baissé sa garde dès qu'il avait aperçu les larmes de William quelque heures plus tôt. Cela avait été le choc total, le coup de fouet, le ; merde alors, il m'aime vraiment ? Tant de choses qui lui avaient traversé l'esprit à vrai dire. Et il continuait à baisser sa garde, il allait jusqu'à se blottir et réclamer de l'affection, du jamais vu pour lui. En tout cas, il n'a plus la tête à la chasse et pourtant il sait qu'il va falloir y aller, que les fantômes ne vont pas s'en aller tout seul.

Il se blottissait pourtant contre son homme. Il avait beau sentir qu'il était mouillé par la pluie, il avait beau sentir le temps se rafraîchir toujours plus, il se blottissait contre lui. Un besoin, un autre choc peut-être. Il avait assez pleuré pour la soirée et ne pourrait peut-être plus versé de larmes mais il en avait pourtant bien envie. Pleurer pourquoi ? Aucune idée, juste pleurer, se lâcher. Mais aucune larme ne coulait, là.

Il l'embrassait, encore et encore. Il se laissait embrasser, aussi. Sans opposer de résistance, sans se dire bon, c'est bon là, y'en a marre, lâche moi, je suis pas une putain de peluche . Non parce que s'il se comparait lui-même à une peluche, il voulait volontiers être celle de William, là, pour recevoir tout ça. C'était nouveau entre eux et pourtant ça faisait tellement de bien. C'était donc ça, la tendresse ? C'était donc ça, les câlins, les vrais câlins ? C'était ça, l'amour, pas juste celui physique, non, le vrai amour ? Aveugle tout ce temps. Trop brutal. Trop vif, trop impulsif. Il réalisait maintenant ce qu'il avait manqué à ne pas laisser William venir, ne pas le laisser l'enlacer comme ça. Bon, peut-être que si, il y avait eu des moments comme ça, après tout, ces années partageaient n'avaient pas été que violence et débauche, il est vrai qu'ils avaient dormis dans les bras l'un de l'autre, qu'ils s'étaient déjà enlacés - encore que, c'était plus William qui avait fait l'effort, il le reconnaissait volontiers. Mais cela n'avait jamais été comme maintenant.

On devrait rentrer pour la nuit, on repartira demain, d'accord ?

Il l'embrassait. Encore. Reculer n'était pas son genre mais là, crevé comme il était et devait l'être William, il était forcé de reconnaître que c'était un coup à tout faire foirer. Il valait mieux être en forme et sûr de soi.

On peut continuer à s'embrasser et s'enlacer dans la camionnette, au chaud.

Bon, ce ne serait pas si facile que maintenant, c'est vrai, mais plus vite partis plus vite rentrés, plus vite à table - parce qu'il avait toujours sacrément faim - et plus vite au lit, parce que mine de rien, il avait toujours faim d'autre chose, qu'ils avaient stoppés brutalement mais qui était toujours là. Isaiah se décidait à contre coeur de l'embrasser une dernière fois, avant de se diriger de nouveau vers la voiture, côté passager. Trop out pour conduire. Se reposer le temps de rentrer. Les fantômes ne bougeraient pas et les hôtes étaient partis pour la nuit alors qu'est-ce que cela changerait ce soir ou demain, hm ?
(c) DΛNDELION

☾ ☾ ☾

AND THIS LOVE CAME BACK TO ME
I thought love was only true in fairy tales, meant for someone else but not for me. Love was out to get me, that's the way it seemed. Disappointment haunted all of my dreams. Then I saw his face, now I'm a believer ; not a trace, of doubt in my mind. I'm in love, and I'm a believer I couldn't leave him if I tried.


II. Proof - Williah. - Page 4 ZAvkbJW
Revenir en haut Aller en bas
William Collins
William Collins
ADMIN ☾ Vampire
II. Proof - Williah. - Page 4 Original
☾ Surnom : Will, ducon, bébé, ça dépend
☾ Âge : 651 ans (né en 1367)
☾ Messages : 459
☾ Arrivée : 25/09/2018
☾ ft. : Chris Evans
☾ Copyright : Avat : ROGERS. | Signature : moi
☾ Statut Civil : Fiancé à l'homme de sa vie, son âme soeur
☾ Avec : Isaiah Warren
☾ Multiface : Arès & Antanaziel
☾ Localisation : Winterville
☾ Métier : Galeriste / Chasseur de vampires
☾ Particularités : "Un vampire qui s'amourache de son bourreau, qui tue son créateur et qui chasse les siens... T'es vraiment taré." - Isaiah.
Cela résume assez bien William, un vampire ayant pour âme soeur un chasseur de vampire. Un vampire qui ne supporte pas sa propre espèce et les chasse avec plaisir. Unique cas chez les siens. Taré, sans doute, oui.

Message Sujet: Re: II. Proof - Williah. II. Proof - Williah. - Page 4 EmptyJeu 1 Nov - 1:28


Proof
William & Isaiah

« You can holler, you can wail. You can swing, you can flail. You can fuck like a broken sail but I'll never give you up. If I ever give you up my heart will surely fail. And after all God can keep my soul. England to have my bones but don't ever give me up. I could never get back up»
Les secondes passent et Isaiah ne le repousse pas, ne l'envoie pas bouler, c'est un mon dieu qui traverse l'esprit de William avant de se demander jusqu'à quel point son fiancé peut en avoir besoin. Plus que ce qu'il veut bien laisser voir, ça c'est une chose certaine du coup. Et dire qu'ils auraient pu en arriver là bien plus tôt si Isaiah avait arrêté de le repousser autant, peut-être aussi qu'il se serait fait plus rapidement à la nature de William ou peut-être pas. Il ne le saura jamais de toute façon et peut-être vaut-il mieux cesser de ressasser le passé surtout avec des « si ». Surpris que son fiancé ne le repousse pas mais en y réfléchissant bien, c'est le fait qu'il se blottisse autant contre lui qui est le plus étonnant et avoir de nouveau ce « à quel point tu en avais besoin mon amour ». Tellement concentré sur le chasseur, qu'il en oublie d'être surpris de son propre comportement, d'à quel point il a pu devenir doux et tendre alors qu'il n'était que fougue et passion toutes ces années. D'à quel point il peut lui aussi changer et mieux se découvrir. Ah non, c'est vrai qu'il y a déjà pensé à ça et qu'il sait pourquoi, il n'avait tout simplement pas trouvé la bonne personne avant Isaiah et il réagissait avec lui comme il le faisait toujours. Malgré les signes avant-coureur de tout ça, de ses sentiments, du fait que son homme éveille ce genre de choses en lui, les quelques fois où ils se sont enlacés, où William l'a enlacé plutôt.

- D'accord.

Que pouvait-il dire d'autres de toute manière ? Il le voit et le sent bien qu'Isaiah est claqué, même s'il ne le lui avait dit plus tôt et ne lui avait pas laissé le volant, il l'aurait vu. Peut-être qu'à force, le vampire va arriver à se passer totalement de mots pour certaines choses. Il y arriverait plus vite s'il laissait parler son instinct que ça soit celui de l'homme comme celui du vampire au lieu de le faire taire par crainte que sa nature prenne le dessus.

- En effet on peut.

Au chaud avant qu'Isaiah ne choppe froid ou quelque chose, lui est à l'abri des maladies mais pas son fiancé et la bruine qui passe les arbres commence à sérieusement les mouiller. Avec ou sans sa veste sur le dos, le chasseur doit avoir froid aussi, oui bon il vient de parler d'être au chaud donc cela le laisse supposer. Excusez le d'être lui aussi fatigué par la soirée riche en émotions et c'est peu de le dire, au moins ont-ils encore pu mettre bien des choses à plat. Ils en avaient bien besoin l'air de rien. Bien qu'ils risquent de ne pas s'enlacer bien longtemps s'ils doivent rentrer ou plutôt si William doit conduire.

Regardant Isaiah s'éloigner après un énième baiser, poussant un long soupir quand son fiancé referme sa portière, finissant à son tour par bouger pour regagner la place conducteur. La chasse peut bien attendre demain en effet, les fantômes ne vont pas s'en aller tous seuls et visiblement ils ne sont pas très dangereux. Se frottant les mains et soufflant dessus une fois dans la camionnette, ne sentant vraiment que là, la différence de température. Mettant directement le chauffage en route tout en lançant le moteur, que l'habitacle se réchauffe encore un peu plus aussi bien pour lui que pour Isaiah. Avant de se pencher pour embrasser son homme, bah quoi ? Isaiah a dit qu'ils pouvaient continuer, il ne va donc pas se gêner. Même si finalement il est pressé de rentrer lui aussi, bon d'accord les baisers vont devoir attendre du coup donc oui direction rentrer au chaud.
(c) DΛNDELION

☾ ☾ ☾


Oh let me see your beauty when the witnesses are gone. Oh let me feel you moving like they do in Babylon. Oh show me slowly what I only know the limits of. Dance me to the wedding now, dance me on and on. And dance me very tenderly and dance me very long. We're both of us beneath our love, and both of us above. And dance me to the end of love. And dance me to the end of time.

II. Proof - Williah. - Page 4 8l8u2c1I_o
Revenir en haut Aller en bas
Isaiah Warren
Isaiah Warren
ADMIN ☾ Humain
https://devil-may-care.forumactif.com/t46-isaiah-warren-i-m-not-i
II. Proof - Williah. - Page 4 Tumblr_ncc4le80k81tmbu1fo1_500
☾ Pseudo : ROGERS.
☾ Surnom : Isa, gros con, chaton, ça dépend.
☾ Âge : 35 ans.
☾ Messages : 333
☾ Arrivée : 25/09/2018
☾ ft. : Sebastian Stan
☾ Copyright : ROGERS. (Avatar) / Lux (Aesthetic)
☾ Statut Civil : Fiancé à son âme-soeur. L’amour de sa vie. Son unique.
☾ Avec : William Collins, le précieux.
☾ Multiface : Aphrodite & Jesus.
☾ Localisation : Au manoir Warren ou dans sa camionnette.
☾ Métier : Chasseur de vampires officieusement, auteur officiellement.
☾ Particularités : Chasseur né et sanguinaire, la chasse est un truc de famille chez les Warren, même si ses parents ont essayés de les préserver, avec sa jumelle. Manipule la machette et l'exorcisme. Foie à toute épreuve.
☾ Zone Libre : Family.
II. Proof - Williah. - Page 4 Giphy

II. Proof - Williah. - Page 4 FJAdpnd

Message Sujet: Re: II. Proof - Williah. II. Proof - Williah. - Page 4 EmptyJeu 1 Nov - 1:30


Proof
William & Isaiah

« As if the first cut wasn't deep enough, I dove in again 'cause I'm not into giving up. Could've gotten the same rush from any lover's touch. Why get used to something new ? 'Cause no one breaks my heart like you and you kiss me, and you wish could see what happens next. For a moment, I can forget what happens in my head. If I doubt you, will you come through with a happy second chance ? A happy ending. But this time you don't leave me sinking, I'm underwater with no air in my lungs. My eyes are open, I'm done giving up. You are the wave I could never tame. If I survive ; I'll dive back in. »
Il ne savait pas toujours pourquoi il vivait encore alors qu'il voulait en finir, là où tant d'autres aimeraient vivre mais ne pouvaient pas. Isaiah avait tant de fois voulu en finir, il ne savait pas pourquoi il n'avait jamais trouvé le courage de passer à l'acte. Il ignorait qu'il avait un ange gardien qui veillait sur lui depuis toujours, que cet ange avait passé des années à mettre des tas de journaux, d'affaires sur son chemin, pour le tenir occupé. Il ignorait ceci et cela valait mieux, il réagirait sûrement extrêmement mal de savoir qu'il ne devait sa vie - voir même survie - qu'au bon vouloir d'un ange et aux ordres qu'il aurait reçu. Il inspirait profondément, dans les bras de son homme -ou son vampire-, s'y trouvant tellement bien. S'y sentant chez lui, son répit. Il avait eu peur de le perdre une fois encore, pour une remarque à la con, parce que son égo avait été heurté il s'était encore montré blessant et il avait constamment peur que la prochaine remarque soit celle fatale, celle qui le pousserait à partir. Le voir s'éloigner lui faisait tellement peur, William ne semblait pas comprendre à quel point Isaiah ne pouvait pas se raisonner, ne pouvait pas rationaliser ; il voyait juste son homme s'éloigner de lui et cela suffisait à lui faire peur et qu'il panique. En venir à une sorte de "dis moi ce qu'il faut faire et je le ferai" "dis moi et j'obéirai". Oui, lui. Là où en temps normal il aurait été capable de le pousser à bout, de tout faire pour l'énerver et lui faire perdre les pédales juste pour le plaisir de l'emmerder. Il lui faudrait un bon moment pour se remettre de leur séparation et comprendre que William ne partirait plus. Ca l'avait détruit et il réalisait un peu plus chaque jour à quel point ça l'avait détruit, justement, à quel point cette séparation l'avait bousillé alors qu'il n'était déjà pas très net à la base. Il réalisait juste un peu plus chaque fois qu'il y avait la moindre tension. Un animal sauvage qu'on avait tenté d'apprivoiser et qu'on avait abandonné quand il s'était attaché à vous et commençait à s'habituer à être domestiqué et avait perdu ses repaires dans son milieu naturel. Qui avait retrouvé son point d'ancrage et était effrayé à l'idée de le perdre de nouveau. Ca le poussait à se montrer conciliant, à le pousser à un "tout ce que tu veux tant qu'on reste ensemble". Rien que retourner dans sa voiture et devoir quitter ses bras était un déchirement, tout ce qu'il voulait, c'était y retourner aussitôt qu'ils seraient dans la voiture. Il suivait son homme du regard et profitait de la chaleur ambiante à l'intérieur de la camionnette.

Ils s'étaient échangés des je t'aime et des baisers, nombreux, et pourtant Isaiah recommençait, il n'avait fallu qu'une petite attention de la part de son homme, attention qu'il adorait d'ailleurs, ce petit baiser en rentrant dans la voiture, pendant un instant, Isaiah l'avait attiré à lui pour lui rendre quelque baisers. Je t'aime. Il aurait aimé lui répéter encore et encore. C'était ce qu'il faisait entre chaque baisers, d'ailleurs, bien décidé. Rattraper tout ce temps perdu à force de je t'aime . Il l'aimait terriblement et ça lui faisait un peu peur la force de ses sentiments et cette dépendance, tout comme c'était rassurant, se dire qu'ils allaient se marier et donc que son homme l'aimait vraiment et ne l'abandonnerait pas. Mais ce point d'abandon, il oscillait vraiment entre "s'il veut m'épouser, c'est qu'il ne veut pas m'abandonner" et "il trouverait tellement mieux ailleurs" "il y a tellement mieux" "il mérite tellement mieux qu'un chasseur déglingué". La liste était longue. Il réalisait à sa façon qu'il pouvait l'aimer et lui montrer sans qu'il n'y ait de sexe dans l'équation et c'était un fait étrange pour lui, c'est juste qu'Isaiah était quelqu'un de très physique et qu'il avait l'habitude de passer par ces choses là pour communiquer. Qu'il était très physique et avait souvent besoin de ce type de rapprochement pour se rassurer et pour vivre à sa façon, c'était sa façon de s'exprimer et jusqu'ici il n'avait pas imaginé ni conçu d'autre façon de montrer à William qu'il l'aimait, rien que se laisser coucher et prendre, c'était sa manière de dire à William qu'il l'aimait. Mais il se rendait aussi compte que s'il ne lui disait pas, William ne comprendrait jamais. C'était tous ces petits détails qu'il comprenait enfin, qu'il réalisait enfin. C'était beaucoup pour lui, cette soirée était très prenante émotionnellement parlant. Physiquement ça allait mais tout ce qu'ils s'étaient dit ça l'avait achevé. Complètement crevé, vidé. Il rompait juste le baiser pour murmurer ;

Si tu ne m'avais pas déjà demandé ma main, je crois que je t'aurais demandé moi-même de m'épouser ce soir. Je ne peux pas imaginer ma vie sans toi, William, tu es ma moitié et je veux plus que jamais t'épouser. Demain, après demain, qu'importe quand. Je ne peux pas concevoir ma vie sans toi. Je ne veux plus jamais avoir à vivre sans toi, même pour une journée. Plus jamais sans toi, plus jamais, jamais, jamais... Je sais que je me répète mais... J'ai besoin de le dire, de le répéter.

Il le gardait brièvement contre lui, autant qu'il était possible de le faire dans cette voiture. Une lueur dans le regard, cet espoir. La pluie dehors, ça n'existait pas, ce qu'il y avait autour d'eux, ça n'existait pas, pas quand il voyait William, quand il pouvait l'aimer, enfin. Pas quand il pouvait l'embrasser, encore. Il allait devoir faire beaucoup d'efforts pour être un temps soi peu digne de son homme mais il voulait faire ces efforts, si ça lui assurait de garder William avec lui. Sans totalement changer, juste être plus digne ou au moins essayer. Mais il devait se contrôler, juste le temps qu'ils rentrent chez eux, juste le temps de retourner dans une maison, un foyer, le leur peut-être. C'était juste dans ces moments où il regrettait que les sièges ne soient pas plus rapprochés, qu'il puisse poser sa tête sur l'épaule de William. Au lieu de quoi il se contentait d'attacher sa ceinture et poser sa main sur la cuisse de William, pas avec les même intentions qu'un peu plus tôt cette fois-ci. Il n'y avait même aucune autre intention que celle de garder un contact direct avec son homme. Et le regarder. Des étoiles plein les yeux. Il est beau, il est parfait, il est mien. Plus amoureux que jamais et plus conscient que jamais de l'être. Il était temps qu'il ouvre les yeux, plus que temps. Son pouce caressait doucement la cuisse de William, là encore, sans autre intention derrière qu'un simple contact entre eux. Isaiah changeait sans trop s'en rendre compte, il touchait juste William quand en temps normal, il avait horreur du moindre contact, il détestait être touché et là... Oui, il cherchait le contact, il cherchait à le garder avec William. C'était moins possessif que précédemment, aussi, où il aurait pu lui tenir la jambe plutôt que la toucher. Il commencerait sûrement bientôt à prendre confiance, mais il n'en n'était pas encore là, pour l'heure, il songeait encore que son homme pouvait l'abandonner à tout moment. Pour partir seul ou avec quelqu'un plus à sa hauteur - à juger que cela existe.
(c) DΛNDELION

☾ ☾ ☾

AND THIS LOVE CAME BACK TO ME
I thought love was only true in fairy tales, meant for someone else but not for me. Love was out to get me, that's the way it seemed. Disappointment haunted all of my dreams. Then I saw his face, now I'm a believer ; not a trace, of doubt in my mind. I'm in love, and I'm a believer I couldn't leave him if I tried.


II. Proof - Williah. - Page 4 ZAvkbJW
Revenir en haut Aller en bas
William Collins
William Collins
ADMIN ☾ Vampire
II. Proof - Williah. - Page 4 Original
☾ Surnom : Will, ducon, bébé, ça dépend
☾ Âge : 651 ans (né en 1367)
☾ Messages : 459
☾ Arrivée : 25/09/2018
☾ ft. : Chris Evans
☾ Copyright : Avat : ROGERS. | Signature : moi
☾ Statut Civil : Fiancé à l'homme de sa vie, son âme soeur
☾ Avec : Isaiah Warren
☾ Multiface : Arès & Antanaziel
☾ Localisation : Winterville
☾ Métier : Galeriste / Chasseur de vampires
☾ Particularités : "Un vampire qui s'amourache de son bourreau, qui tue son créateur et qui chasse les siens... T'es vraiment taré." - Isaiah.
Cela résume assez bien William, un vampire ayant pour âme soeur un chasseur de vampire. Un vampire qui ne supporte pas sa propre espèce et les chasse avec plaisir. Unique cas chez les siens. Taré, sans doute, oui.

Message Sujet: Re: II. Proof - Williah. II. Proof - Williah. - Page 4 EmptyJeu 1 Nov - 1:33


Proof
William & Isaiah

« You can holler, you can wail. You can swing, you can flail. You can fuck like a broken sail but I'll never give you up. If I ever give you up my heart will surely fail. And after all God can keep my soul. England to have my bones but don't ever give me up. I could never get back up»
Ce soupir qui passe ses lèvres alors qu'Isaiah est dans la camionnette, c'est l'accumulation de la soirée même pour lui c'est trop et il a vu, compris des choses dont il se serait bien passé. Et encore il a la tenace sensation, qu'il a à peine effleuré le sommer de l'iceberg, que les choses sont bien plus profondes qu'il ne pense, bien pire aussi. William déteste ça, déjà qu'il n'aime pas ne pas savoir quelque chose en temps normal, quand c'est sur Isaiah cela prend des proportions gigantesque. Il n'a pas pu nier que son fiancé a eu beaucoup de tort dans leur histoire mais le vampire en a aussi et des nombreux. William a beau dire qu'il ne doit plus ressasser le passé, c'est plus facile à dire qu'à faire, il faut du temps pour ça, c'est bien joli de se montrer affirmé quand Isaiah lui a dit qu'il n'arriverait pas à faire avec ce qu'il a fait toutes ces années. De lui dire que si il finira pas y parvenir, il sait que ça ne va pas être facile et ça le déglingue le vampire de savoir cela, de savoir que son homme risque de se ronger les sangs à cause de tout ça. Alors que si William est resté, c'est bien parce qu'il y trouvait son compte quand même, ou peut-être pas tant que ça, peut-être que leur dernière nuit ensemble a libéré mais en même temps brisé quelque chose. Brisé la confiance qu'il avait en Isaiah, d'accord il sait ce que je suis maintenant mais il a encore rien tenté, je ne l'ai pas perdu. Avant qu'il ne prenne réellement conscience de ses sentiments envers Isaiah cette nuit là, ça lui a potentiellement fait peur surtout après que le chasseur ait vraiment tenté de le tuer. Il dit qu'il m'aime mais il a voulu me tuer. Ce n'était pas une vie, ce n'était plus une vie et pour tous les deux, ils seraient allé où s'il n'était pas parti. Cela était encore moins une vie d'être loin de son âme sœur. Ignorant tellement de choses malgré son grand âge, avoir la théorie est une chose mais la pratique en est une autre. Il pensait protéger son homme et un peu lui aussi, il n'a fait que les détruire un peu plus encore, il le savait déjà ça mais d'avoir mis le doigt sur ce « suicidaire », c'est une vraie claque dans la gueule et fait revenir tout ça à la surface. Soupirer donc parce qu'il prend vraiment conscience de certaines choses et que oui ça lui fout une claque. Soupirer parce qu'il lui aussi tellement de torts à se faire pardonner et à redresser. Soupirer parce qu'il va avoir du boulot pour faire comprendre à Isaiah que la vie vaut le coup, même s'il a lui-même pensé l'inverse pendant longtemps, et lui faire comprendre qu'il n'ira vraiment nul part. Lui faire comprendre à quel point William peut avoir besoin d'Isaiah dans sa vie, il a eu beau lui dire, il n'a pas l'impression que son fiancé à imprimé les choses. Soupirer parce qu'il est mentalement claqué par la soirée encore une fois mais au moins ont-ils pu mettre encore bien des choses à plat tous les deux.

Tellement de choses qui passe dans la tête du vampire en quelques secondes à peine, entre ce soupir et le retour au chaud dans la camionnette. William ne peut pas être malade mais il reste sensible aux températures et même lui a froid, alors il n'ose imaginer pour son fiancé. Revenant pourtant l'embrasser tendrement, avec amour et recevoir en retour un baiser, des baisers et tout autant de je t'aime, ce n'est physiquement pas possible mais pourtant il pourrait jurer que son cœur fait le con dans sa poitrine. Et cet homme est vraiment le sien maintenant, à lui et à personne d'autre, il plaint le premier qui tenterait d'approcher Isaiah d'un peu trop près. Le vampire serait capable d'un bain de sang pour empêcher quiconque de toucher à son fiancé, bientôt son mari mais surtout l'unique amour de sa vie, son âme sœur. Un mot d'Isaiah et il serait même capable de tuer n'importe qui tout court. C'est tellement violent comme réaction et pourtant c'est ce qu'il ressent, un amour infini pour Isaiah. Il a suffit de mots, de gestes pour tout déclencher pour qu'enfin ils arrivent à vraiment se comprendre tous les deux. Le vampire doit lui aussi faire des efforts pour mieux comprendre Isaiah sans qu'il ait besoin de parler, il l'a déjà dit mais le redit mais surtout s'en fait la promesse. Rendant à son homme autant de baisers qu'il peut en avoir envie, souriant entre deux baisers et deux je t'aime avant d'être surpris d'entendre Isaiah reprendre la parole.

- Tu me l'as quand même demandé Isa et j'ai dit oui. Même si je ne l'avais pas fait avant et que ça vienne de toi, je t'aurai dit oui, je ne peux pas non plus imaginer ma vie sans ma moitié. On ne sera plus jamais l'un sans l'autre, mon cœur.


William déposant un baiser sur ses lèvres, restant aussi près que possible de son homme, pouvant glisser une main sur sa joue et la lui caresser délicatement.

- Je t'aime, Isaiah. Déposant un nouveau baiser sur ses lèvres « mon fiancé » puis un sur son nez « amour de ma vie » un autre sur son front « mon âme soeur » pour mieux revenir l'embrasser avec tendresse.

Isaiah a un peu trop répété le mot « jamais » et le vampire ne sait plus quoi dire ou faire pour qu'il comprenne qu'ils ne seront plus jamais séparés, pas une journée l'un sans l'autre. Il pousse même à penser pas une seule heure, pas une seule minute. Pourtant il sait que ce n'est pas spécialement contre lui, que ce n'est pas par manque de mots ou d'attentions que son fiancé a répété ce mot mais qu'il a besoin de temps pour vraiment percuter que William est on ne peut plus sérieux. Pour se rassurer aussi et là le vampire ne peut s'en prendre qu'à lui-même et à cette connerie d'être parti comme ça. Pourtant ils doivent rentrer, ils seront mieux chez le chasseur que dans la camionnette et forcément il termine par s'attacher lui aussi et par reprendre la route. Souriant en sentant la main sur sa cuisse même s'il doit attendre de vraiment avoir lancé l'engin sur la route pour venir poser sa main sur celle de son homme et la lui caresser. Lui lançant quelques regards réguliers pour le voir avec cet air presque rêveur sur le visage et avoir l'impression d'être une proie et se dire en même temps « bordel ce qu'il est beau ».

William réfléchissait à tout et rien en conduisant, essayant juste de ne pas trop admirer son homme en chemin mais de garder ses yeux sur la route. Finissant par briser le silence entre eux après de longs kilomètres parce qu'une pensée vient s'incruster dans sa tête.

- Si on continu à se regarder comme ça, je ne suis pas sûr qu'on va beaucoup dormir cette nuit.

Il n'y en a pas un pour rattraper l'autre, si ce n'est pas Isaiah qui pense sexe, c'est William. Quand il lui disait, qu'il est à peine moins demandeur que lui, que c'est pour ça qu'il ne lui a jamais dit non...Il est pas mieux que son fiancé mais en même temps, il a une année d'abstinence loin de son homme à rattraper.
(c) DΛNDELION

☾ ☾ ☾


Oh let me see your beauty when the witnesses are gone. Oh let me feel you moving like they do in Babylon. Oh show me slowly what I only know the limits of. Dance me to the wedding now, dance me on and on. And dance me very tenderly and dance me very long. We're both of us beneath our love, and both of us above. And dance me to the end of love. And dance me to the end of time.

II. Proof - Williah. - Page 4 8l8u2c1I_o
Revenir en haut Aller en bas
Isaiah Warren
Isaiah Warren
ADMIN ☾ Humain
https://devil-may-care.forumactif.com/t46-isaiah-warren-i-m-not-i
II. Proof - Williah. - Page 4 Tumblr_ncc4le80k81tmbu1fo1_500
☾ Pseudo : ROGERS.
☾ Surnom : Isa, gros con, chaton, ça dépend.
☾ Âge : 35 ans.
☾ Messages : 333
☾ Arrivée : 25/09/2018
☾ ft. : Sebastian Stan
☾ Copyright : ROGERS. (Avatar) / Lux (Aesthetic)
☾ Statut Civil : Fiancé à son âme-soeur. L’amour de sa vie. Son unique.
☾ Avec : William Collins, le précieux.
☾ Multiface : Aphrodite & Jesus.
☾ Localisation : Au manoir Warren ou dans sa camionnette.
☾ Métier : Chasseur de vampires officieusement, auteur officiellement.
☾ Particularités : Chasseur né et sanguinaire, la chasse est un truc de famille chez les Warren, même si ses parents ont essayés de les préserver, avec sa jumelle. Manipule la machette et l'exorcisme. Foie à toute épreuve.
☾ Zone Libre : Family.
II. Proof - Williah. - Page 4 Giphy

II. Proof - Williah. - Page 4 FJAdpnd

Message Sujet: Re: II. Proof - Williah. II. Proof - Williah. - Page 4 EmptyJeu 1 Nov - 1:35


Proof
William & Isaiah

« As if the first cut wasn't deep enough, I dove in again 'cause I'm not into giving up. Could've gotten the same rush from any lover's touch. Why get used to something new ? 'Cause no one breaks my heart like you and you kiss me, and you wish could see what happens next. For a moment, I can forget what happens in my head. If I doubt you, will you come through with a happy second chance ? A happy ending. But this time you don't leave me sinking, I'm underwater with no air in my lungs. My eyes are open, I'm done giving up. You are the wave I could never tame. If I survive ; I'll dive back in. »
C'était un regard rêveur et amoureux qu'il avait pour William, ayant l'impression ce soir de le voir véritablement pour la première fois. Il lui aura fallu beaucoup de temps pour parvenir à le regarder ainsi, le voir tel qu'il était vraiment mais il y est enfin arrivé. Un regard rêveur et amoureux, réalisant à quel point William était parfait à ses yeux, trop au point que ça aurait pu en être louche. William qui l'avait vu dans tous ses états et pourtant, continuait à l'aimer, William qui l'avait vu à son meilleur comme à son pire. Qui pourtant était là pour l'aimer et lui demandait même de l'épouser. Il réalisait d'un point de vue physique à quel point c'était frappant, cette appartenance. A quel point il était physiquement parfait à ses yeux là où avant il aurait dit "mouais, doit y'avoir mieux" il savait maintenant que non, il n'y aurait jamais mieux. C'était ce petit sourire qu'il aimait autant qu'il détestait, c'était cette barbe qui lui allait si bien, c'était les muscles qu'il savait se cacher sous ces vêtements de trop entre eux. Son type d'homme déjà là, ça avait aidé à ce qu'il s'approche de William par le passé, totalement son genre d'homme. Pourtant, il se prenait à l'imaginer sans barbe, juste pour voir ce que cela ferait, sans barbe. Il était fatigué, Isaiah. Fatigué et admirer son homme était reposant, juste le regard posé sur lui, à le détailler même s'il était de profil. Il voulait bien se reconvertir à cet instant. Il adorait sentir la main de son homme sur la sienne quand il se le permettait enfin et il lui offrait même un clin d'oeil lorsqu'il tournait la tête en sa direction. Tu es beau, tu es mien. Il se lâchait enfin, se détendait enfin pour l'admirer. Isaiah n'avait pas répondu à certaines remarques, il n'était pas bavard et avait parlé ce soir plus qu'il n'avait parlé en une vie, ça fatiguait. Il avait juste hoché la tête, oui, si tu veux. Je te l'ai dis mais il n'empêche que tu l'as fais avant moi. Quant à ses mots d'amour, il lui avait juste répondu un "mon âme-soeur" en souriant tendrement. Lui, avoir une âme soeur ? Comment était-ce possible ? Il se le demandait encore, tant de monde en recherchait, certains passaient leur vie à rechercher leur âme soeur, leur bout manquant. Lui, son âme soeur s'était glissée dans sa voiture il y a quelque années et ne l'avait plus vraiment quitté depuis, juste une année. Cela remontait plus loin encore avec son homme qui lui envoyait des petits messages mais William ne lui avait sans doute jamais révélé donc, pour lui, il était juste l'homme qui s'était glissé dans sa voiture, s'imposant dans sa vie et son coeur sans même lui laisser le choix.

Il savait qu'il y aurait encore des engueulades, des prises de têtes, ils avaient leur caractères et ça ne changerait pas mais ils pouvaient au moins travailler sur eux, c'était surtout à lui de travailler sur cet aspect de sa personnalité. Il ne voyait pas le temps qui passait sur la route, à mi-chemin entre le sommeil et l'éveil, sans trop savoir s'il était éveillé ou endormi surtout, ses yeux étaient ouverts mais son cerveau était sur off jusqu'à ce que son homme lui reparle. Il lui faut un petit temps pour percuter l'allusion, lui qui en voit pourtant partout en général, sans qu'il n'y en ait, là, il lui faut quelque secondes pour percuter et sourire. Pourtant il n'y avait qu'amour et tendresse dans le regard d'Isaiah, ce qui contrastait avec toute la haine et la colère qu'il avait pourtant ressenti toutes ces années. Il n'avait été que colère pendant tellement d'années et voilà qu'il était enfin apaisé. Il se contentait de lui sourire au départ, il aurait en temps normal répliqué qu'en même temps ça valait mieux, Isaiah était resté sur sa faim, William s'était arrêté en plein milieu de l'action un peu plus tôt, laissant Isaiah frustré, quand bien même Isaiah savait qu'en disant ce qu'il lui avait dit, cela risquait d'arriver. Mais là il ne lui répliquait rien, il se contentait de sourire. Du moins, dans un premier temps.

Alors on dormira la journée. Je compte bien t'épuiser, au moins jusqu'au levé du soleil. Et peut-être même encore un peu après.

Il ne cessait pas ses caresses sur la cuisse de son homme, bien qu'il comprenne que cela aurait pu avoir un autre sens, il ne cherchait pas à remonter sa main comme il avait pu le faire un peu plus tôt. Ils auraient tout le restant de la nuit pour ça, après tout. Isaiah ne songeait plus à la faim qui l'avait tenaillé plus tôt, la soirée avait été forte en émotion et il ne pensait plus à manger pour l'instant, mais il ne doutait pas que cela lui reviendrait bien assez tôt, surtout s'ils faisaient ce que son homme lui suggérait si gentiment. Puis, ce je compte bien t'épuiser l'amusait un peu, bien des idées lui traversait l'esprit et suffisaient à raviver son envie. Ses envies. Il se serait bien penché de nouveau, là, tout de suite, mais il restait sage en songeant à la nuit qu'ils pourraient passer une fois rentrés chez eux. Ce qui était à Isaiah était à William, maintenant, il en prenait pleinement conscience. Cela ne passait pas que par lui confier le volant de la camionnette, là où en temps normal il aurait préféré s'arrêter le temps de dormir que confier les clés à qui que ce soit, question de principe. Là pourtant il laissait son vampire conduire pour la deuxième fois de suite. Alors le temps qu'il conduise, Isaiah reprenait où il s'était arrêté dans sa contemplation. Toujours si extrême, soit très en colère, soit très triste soit comme là très amoureux et démonstratif. Il devrait apprendre à contrôler ça, un jour, à juger qu'il en éprouve le besoin et l'intérêt, pourquoi cacher qu'on était amoureux ? Pourquoi le contrôler ? Il lui paraissait si facile d'aimer William à cet instant.
(c) DΛNDELION

☾ ☾ ☾

AND THIS LOVE CAME BACK TO ME
I thought love was only true in fairy tales, meant for someone else but not for me. Love was out to get me, that's the way it seemed. Disappointment haunted all of my dreams. Then I saw his face, now I'm a believer ; not a trace, of doubt in my mind. I'm in love, and I'm a believer I couldn't leave him if I tried.


II. Proof - Williah. - Page 4 ZAvkbJW
Revenir en haut Aller en bas
William Collins
William Collins
ADMIN ☾ Vampire
II. Proof - Williah. - Page 4 Original
☾ Surnom : Will, ducon, bébé, ça dépend
☾ Âge : 651 ans (né en 1367)
☾ Messages : 459
☾ Arrivée : 25/09/2018
☾ ft. : Chris Evans
☾ Copyright : Avat : ROGERS. | Signature : moi
☾ Statut Civil : Fiancé à l'homme de sa vie, son âme soeur
☾ Avec : Isaiah Warren
☾ Multiface : Arès & Antanaziel
☾ Localisation : Winterville
☾ Métier : Galeriste / Chasseur de vampires
☾ Particularités : "Un vampire qui s'amourache de son bourreau, qui tue son créateur et qui chasse les siens... T'es vraiment taré." - Isaiah.
Cela résume assez bien William, un vampire ayant pour âme soeur un chasseur de vampire. Un vampire qui ne supporte pas sa propre espèce et les chasse avec plaisir. Unique cas chez les siens. Taré, sans doute, oui.

Message Sujet: Re: II. Proof - Williah. II. Proof - Williah. - Page 4 EmptyJeu 1 Nov - 1:37


Proof
William & Isaiah

« You can holler, you can wail. You can swing, you can flail. You can fuck like a broken sail but I'll never give you up. If I ever give you up my heart will surely fail. And after all God can keep my soul. England to have my bones but don't ever give me up. I could never get back up»
Il était habitué depuis toutes ces années aux changements d'humeur d'Isaiah, de le voir passer d'un état à l'autre en moins d'une seconde et souvent d'un extrême à l'autre. Comme si son fiancé ne connaissait pas le juste milieu, pourtant William sait que si, ça peut arriver mais c'est rare, disons que c'est surtout les émotions de son homme qui virent d'un bord à l'autre. Épuisant de le suivre, épuisant de le voir faire mais en même temps pour le vampire c'est une vraie bouffée d'oxygène, ce qui lui donne l'impression d'être encore vivant. Avoir besoin de ce genre d'extrême pour se sentir vivant, ce n'est peut-être pas si surprenant que ça au final. Isaiah est capable du meilleur comme du pire mais le meilleur, le vampire ne l'a jamais autant vu que ce soir. En même temps, il n'a jusque là jamais vu son fiancé avec un tel regard posé sur lui, tout cet amour qui ressortait, l'air rêveur de son homme, il aimerait pouvoir immortaliser ceci. Le graver à tout jamais, Isaiah est plus beau que jamais avec ces traits apaisés et heureux, oui, son homme est heureux à cet instant. Peut-être ne s'en rend t-il pas compte d'ailleurs ou peut-être que William extrapole parce que c'est qu'il souhaite ; voir son fiancé heureux. Encore un peut-être mais le vampire a la sensation qu'enfin Isaiah accepte qu'ils sont des âmes sœurs, qu'il se fait à cette idée, à cette notion, que rien ne pourra jamais plus les séparer. Le regard tendre de du chasseur qui lui fait penser cela encore plus sûrement que de l'entendre lui dire les mêmes mots que ceux que William a prononcé. Oui, ce regard tendre et amoureux et en même temps c'est perturbant pour le vampire d'être regardé ainsi, admiré il pourrait dire, voir même dévoré du regard. C'est déstabilisant également, parce qu'il n'a pas changé, il est toujours le même que la veille, toujours le même qu'au jour de leur rencontre. Le vampire sait qu'il a un physique plus qu'agréable de toute manière mais il n'avait jamais été regardé ainsi jusque là et n'aurait jamais pensé qu'Isaiah le regarderait ainsi, pas résigné mais presque. Oh mais il ne faut pas croire, il en est heureux et encore plus amoureux ou plutôt rêveur à son tour du regard de son homme sur lui. Ne pouvant dès lors plus faire autrement que de lui lancer des regards, autant qu'il le peut tout en conduisant, avoir sa main qui vient caresser celle de son humain.

Mais surtout voir ses envies qui se réveillent, parce que oui forcément à lui aussi admirer Isaiah, le reste suit, ils sont presque trop loin l'un de l'autre à cet instant. William pourrait de nouveau stopper la camionnette et bien qu'ils l'ont déjà fait un nombre incalculable de fois à l'intérieur, un lit les attend pas si loin que ça. Et puis il veut en profiter autant que possible de l'état d'esprit de son fiancé, se demandant si leur douceur et tendresse se ressentira autant avec leur corps l'un contre l'autre pour ne pas dire l'un dans l'autre, ou si la fougue et la passion vont reprendre leurs droits. Un peu de tout mélangé peut-être.

- Je suis pressé de voir ça.

Savoir quelles idées, Isaiah peut avoir en tête précisément. Le vampire commence à le connaître n'est-il pas et il peut dire que tout lui ira. Même si en cours de route Isaiah revire de comportement, ça ne changera rien et ne l'arrêtera certainement pas, non plus.

- Et de voir lequel de nous deux épuise l'autre.

On pourrait croire que vu sa nature, c'est son fiancé qui demandera grâce avant William mais là ça serait sous-estimer Isaiah et ce qu'il est capable de faire ressentir au vampire. Un peu trop de chose, tellement vulnérable quand il est dans les bras d'Isaiah ou qu'il a son homme dans ses bras, redevenant un simple humain sans capacité spéciale. Un homme d'une autre époque peut-être mais un homme normal, s'il ne savait pas Isaiah purement humain, il pourrait en penser que le chasseur est en réalité, un sorcier et qu'il lui a lancé un sort. Bizarrement, même si c'était le cas, le vampire n'aurait aucune envie de s'y soustraire, au contraire même, il plongerait un peu plus tête la première. C'est continuer à conduire tout en regardant son homme et en lui souriant, un sourire peut-être un peu niais mais eh laissez-le être amoureux comme il en a envie. Conduire, le regarder mais aussi lui caresser la main par intermittence, devant faire attention à la route pour que justement ils puissent arriver plus vite.

Ah, c'est finalement arriver chez Isaiah et se souvenir qu'Adam est là, non pas que William l'ait oublié mais un peu quand même. Il songe à ça en se garant puis en coupant le moteur, notant vaguement qu'au moins il ne pleut plus, ils vont pouvoir descendre tranquillement sans être trempé un peu plus. Ah, ça lui revient ça aussi, le fait qu'ils se sont pris pas mal d'eau sur la tête. Manger ? Pour Isaiah, oui il le faudrait. Lui tout va bien et au pire, il a des poches de sang dans sa propre voiture, ah oui, il faudrait qu'il descendre la glacière et la branche avant qu'elle soit à court de froid. Une bonne douche chaude pour tous les deux, hm, l'occasion d'en prendre une ensemble peut-être. Mais c'est bien beau de songer à tout ça mais encore faut-il descendre de la camionnette, ce qui n'est pas gagné alors que William se penche vers Isaiah pour l'embrasser.
(c) DΛNDELION

☾ ☾ ☾


Oh let me see your beauty when the witnesses are gone. Oh let me feel you moving like they do in Babylon. Oh show me slowly what I only know the limits of. Dance me to the wedding now, dance me on and on. And dance me very tenderly and dance me very long. We're both of us beneath our love, and both of us above. And dance me to the end of love. And dance me to the end of time.

II. Proof - Williah. - Page 4 8l8u2c1I_o
Revenir en haut Aller en bas
Isaiah Warren
Isaiah Warren
ADMIN ☾ Humain
https://devil-may-care.forumactif.com/t46-isaiah-warren-i-m-not-i
II. Proof - Williah. - Page 4 Tumblr_ncc4le80k81tmbu1fo1_500
☾ Pseudo : ROGERS.
☾ Surnom : Isa, gros con, chaton, ça dépend.
☾ Âge : 35 ans.
☾ Messages : 333
☾ Arrivée : 25/09/2018
☾ ft. : Sebastian Stan
☾ Copyright : ROGERS. (Avatar) / Lux (Aesthetic)
☾ Statut Civil : Fiancé à son âme-soeur. L’amour de sa vie. Son unique.
☾ Avec : William Collins, le précieux.
☾ Multiface : Aphrodite & Jesus.
☾ Localisation : Au manoir Warren ou dans sa camionnette.
☾ Métier : Chasseur de vampires officieusement, auteur officiellement.
☾ Particularités : Chasseur né et sanguinaire, la chasse est un truc de famille chez les Warren, même si ses parents ont essayés de les préserver, avec sa jumelle. Manipule la machette et l'exorcisme. Foie à toute épreuve.
☾ Zone Libre : Family.
II. Proof - Williah. - Page 4 Giphy

II. Proof - Williah. - Page 4 FJAdpnd

Message Sujet: Re: II. Proof - Williah. II. Proof - Williah. - Page 4 EmptyJeu 1 Nov - 1:39


Proof
William & Isaiah

« As if the first cut wasn't deep enough, I dove in again 'cause I'm not into giving up. Could've gotten the same rush from any lover's touch. Why get used to something new ? 'Cause no one breaks my heart like you and you kiss me, and you wish could see what happens next. For a moment, I can forget what happens in my head. If I doubt you, will you come through with a happy second chance ? A happy ending. But this time you don't leave me sinking, I'm underwater with no air in my lungs. My eyes are open, I'm done giving up. You are the wave I could never tame. If I survive ; I'll dive back in. »
William avait brisé quelque chose ce soir là, il avait brisé la carapace d'Isaiah. Isaiah qui s'était toujours montré froid, arrogant, colérique, orgueilleux, un rien l'aurait fait criser, partir dans les extrêmes. Là ? Brisé. Et sous cette carapace, un homme qu'il découvrait lui-même en même temps que William. Un homme plus doux, plus tendre, qui avait besoin d'affection et qui avait besoin d'en donner. Lui-même ne comprenait pas pourquoi il agissait ainsi et c'était à peine s'il cherchait de toute façon. Un regard attendri vers Will, rêveur. Il avait eu peur de le perdre mais il commençait à comprendre qu'il ne le perdrait plus. Cela venait petit à petit entre ses craintes soudaines qu'il s'en aille à nouveau, pourtant il avait envie de le croire, tout en se disant que la dernière fois qu'il s'était ouvert à Will, il était parti le lendemain. Là, il avait envie de croire William quand il disait qu'il ne partirait plus jamais, qu'ils resteraient ensemble pour toujours. Sous entendu jusqu'à ce qu'Isaiah passe l'arme à gauche. Et si fatigué était-il, il ne voulait pas louper cette soirée et si fatigué était-il - surtout à cause de toutes ces émotions - il ne comptait pas dormir cette nuit. Il comptait veiller au grain, il serait rassuré que lorsque le soleil se lèverait et que son homme serait toujours là, sous lui. Puisqu'il comptait bien dormir contre lui, sur lui, il imaginait déjà parfaitement scène ; pratiquement allongé sur lui, une jambe entre les siennes, son torse pour oreiller. Il ne pouvait pas rêver mieux.

Il ne savait pas combien de temps cette phase Isaiah peluche allait durer. Cela pouvait durer quelque heures, quelque jours, quelque semaines. Il ne pouvait pas prévoir ces choses là, il réagissait toujours sur le vif. Peut-être était-ce la fatigue qui faisait qu'il était ainsi... Sauf qu'en temps normal, Isaiah fatigué égal Isaiah ronchon. Sauf là, la tête contre son siège, visage tourné vers William. Profiter. Maître mot. Profiter. Les regards lui étaient retournés même s'il voyait la surprise dans le regard de son vampire. Les caresses lui étaient retournées aussi, sur sa main. Serait-il un chat qu'il ronronnerait de plaisir et satisfaction. Il était bien, là, il se sentait au chaud grâce au chauffage, presque comme dans un cocon. Il se sentait réconforté aussi, peut-être était-ce ce qui lui avait le plus manqué toutes ces années ; le réconfort. C'était le but d'un couple, pouvoir se reposer sur l'autre, pouvoir se réconforter, se blottir, pourtant ce n'était que maintenant qu'il parvenait à ça. A ne pas regarder la route parce qu'il savait où William les emmenait - métaphoriquement ou littéralement.

Je suis prêt à lancer les paris.

C'était curieux même pour lui de parler si calmement, presque bas. Être audible seulement pour le vampire, même s'il n'y avait personne à l'arrière à cet instant, s'il y avait eu quelqu'un il n'aurait sans doute pas entendu. Là où en temps normal, Isaiah parlait fort ou gueulait. Il parlait tout bas, juste pour lui. Toujours cette envie qui montait, ce désir pour son homme. Et... Cette envie de rentrer au plus vite parce qu'à se chercher comme ça, Isaiah n'allait pas pouvoir rester sage bien longtemps. Curieux jeu de séduction auquel il était peu habitué, puisque lorsqu'il cherchait à séduire, ce n'était pas pour rien, c'était pour coucher aussitôt. Là ? Il devrait prendre son mal en patience. C'était vraiment une étrange soirée, décidément.

Il ne percutait pas tout de suite qu'ils étaient arrivés. Il ne percutait que lorsque William se penchait pour l'embrasser. Isaiah s'était endormi sans en avoir conscience. Un sommeil léger, persuadé qu'il continuait à regarder William alors qu'il sentait les lèvres de son homme contre les siennes, impossible de ne pas répondre à l'appel. Il lui rendait son baiser avec tendresse, levant sa main droite contre sa joue. Reste là encore un peu. Curieux sommeil, tiens, il ne se souvenait pas que ça lui soit déjà arrivé. Soit. Il embrassait son vampire, ses doigts frôlant sa joue. Sa barbe. Hm. Les lèvres de son homme avaient un goût de cigarette, ce qui l'amusait en se disant "depuis quand il fume, d'ailleurs ?", il était plus que temps de percuter. Un dernier baiser et le retour à la réalité, l'envie de rentrer et retirer ses fringues. Il captait juste qu'il avait toujours la veste de William sur le dos, ce qui l'amusait. Oui, un dernier baiser puis il se reculait pour se détacher et sortir de la voiture, faisant rapidement le tour pour aller jusqu'à l'entrée de la maison. Il ne pleuvait pas, il faisait juste un peu froid et il avait hâte de rentrer. Il pouvait bien laisser ses affaires là jusqu'à demain, ça pouvait attendre, largement. Il avait juste envie de rentrer et se changer.

En rentrant, la lumière n'était allumée qu'à l'étage, lui signalant qu'Adam ne dormait pas encore. Il devait être, quoi, minuit ? 23h ? Il lui semblait bien plus et pourtant, pas tant que ça. Il retirait la veste de William et la rangeait en l'attendant à l'entrée, porte ouverte que son homme le rejoigne. Un viens par là et embrasse moi à nouveau, tu es déjà trop loin depuis trop longtemps.
(c) DΛNDELION

☾ ☾ ☾

AND THIS LOVE CAME BACK TO ME
I thought love was only true in fairy tales, meant for someone else but not for me. Love was out to get me, that's the way it seemed. Disappointment haunted all of my dreams. Then I saw his face, now I'm a believer ; not a trace, of doubt in my mind. I'm in love, and I'm a believer I couldn't leave him if I tried.


II. Proof - Williah. - Page 4 ZAvkbJW
Revenir en haut Aller en bas
William Collins
William Collins
ADMIN ☾ Vampire
II. Proof - Williah. - Page 4 Original
☾ Surnom : Will, ducon, bébé, ça dépend
☾ Âge : 651 ans (né en 1367)
☾ Messages : 459
☾ Arrivée : 25/09/2018
☾ ft. : Chris Evans
☾ Copyright : Avat : ROGERS. | Signature : moi
☾ Statut Civil : Fiancé à l'homme de sa vie, son âme soeur
☾ Avec : Isaiah Warren
☾ Multiface : Arès & Antanaziel
☾ Localisation : Winterville
☾ Métier : Galeriste / Chasseur de vampires
☾ Particularités : "Un vampire qui s'amourache de son bourreau, qui tue son créateur et qui chasse les siens... T'es vraiment taré." - Isaiah.
Cela résume assez bien William, un vampire ayant pour âme soeur un chasseur de vampire. Un vampire qui ne supporte pas sa propre espèce et les chasse avec plaisir. Unique cas chez les siens. Taré, sans doute, oui.

Message Sujet: Re: II. Proof - Williah. II. Proof - Williah. - Page 4 EmptyJeu 1 Nov - 1:53


Proof
William & Isaiah

« You can holler, you can wail. You can swing, you can flail. You can fuck like a broken sail but I'll never give you up. If I ever give you up my heart will surely fail. And after all God can keep my soul. England to have my bones but don't ever give me up. I could never get back up»
Voir son homme passer d'un chat sauvage, un ours grognon à une boule d'amour et de câlin, William ne pensait pas voir ça un jour. Quand bien même, il savait déjà qu'Isaiah est capable de tendresse, son chasseur le lui avait montré sans en avoir conscience et lui jurait il y a encore deux jours qu'il n'est pas ainsi, que ce n'est pas possible. Quel revirement n'est-il, un revirement des plus agréables qui soit en plus. Bien que le vampire se doute qu'Isaiah ne va pas rester ainsi, il compte bien en profiter au maximum et ne pas laisser filer une seconde sans le faire. Du moins, autant qu'il lui sera possible d'en profiter. Et si William avait connaissance de ce côté caché chez son fiancé, pour ne pas dire profondément enfouie, il découvre qu'Isaiah a encore plus besoin de tendresse qu'il ne le pensait. Se découvrant ce même côté également, lui qui n'a jamais été aussi tendre qu'il peut l'être maintenant, lui qui pensait que leurs étreintes jusque là étaient le maximum de ce qu'il pouvait faire. Enfin, leurs étreintes avant qu'il ne parte ainsi. Là depuis qu'il est de retour ça n'arrête pas, bien que ça soit alterné avec leurs conversations et leurs gueulantes à tous les deux. Mais là ce soir et maintenant, ça dépasse tout, sans doute parce qu'ils ont cette fois réussi à réellement tout mettre à plat entre eux deux. Plus de non-dits pesants et planants autour de leur couple, ils se sont ouverts l'un à l'autre comme jamais encore.

Une boule de câlin apaisée et fatiguée, le vampire aussi est fatigué mentalement parlant, la soirée a encore été plus que riche en émotion. Pourtant quand ce n'est pas l'un qui cherche, c'est l'autre et la conversation dévie sur le charnel, ces envies qui reviennent danser sur le devant de la scène. Des envies qui dépassent le simple stade du physique pour William et quelque chose lui dit que pour Isaiah c'est la même chose. Que ce n'est pas que physique, que ça dépasse ce dont le chasseur a l'habitude, une dimension plus psychologique, l'union de leurs corps et leurs âmes. Pour le vampire en tout cas c'est ainsi. Faut-il encore qu'Isaiah ne s'endorme pas à peine allongé, à regarder plus la route que son fiancé, William n'a pas vu tout de suite qu'il s'est pratiquement endormir, qu'il somnole son homme. Si beau, si paisible ainsi. On peut dire qu'il le réveille avec ce tendre baiser qui lui est rendu avec tout autant de douceur, souriant contre les lèvres d'Isaiah à la main sur sa joue. On l'a dit, plus amoureux et idiot que jamais le vampire.

William suit son fiancé des yeux quelques instants quand il se détache et descend de la camionnette, vampire peut-être mais il a un frisson de froid à la portière ouverte, au décalage de température. Se dépêchant de descendre à son tour, les clés en main, se dépêchant d'attraper le sac de nourriture de son homme. Levant les yeux au ciel en songeant que s'il n'y pense pas, Isaiah allait le laisser là, pourtant c'est lui qui avait tellement envie de ces cookies et compagnie. Indépendamment du fait que le vampire ne se nourrit pas ainsi. Songeant également que l'humain risque d'avoir faim et que le connaissant si ça le reprend quand ils sont dans la chambre, Isaiah ne bougera pas pour venir chercher tout ça. Bien qu'il y ait de quoi manger dans la maison, le souci n'est pas là mais des envies qui peuvent prendre Isaiah. Et de toute manière, ils ne vont pas laisser traîner ça ici, non ? Le vampire n'est pas vraiment maniaque mais il aime quand c'est ordonné.Se dépêchant de fermer la camionnette puis d'ouvrir son propre véhicule garé à deux pas là pour attraper la glacière, refermant sa portière à la volée avant de verrouiller l'engin.

Se dépêchant tout autant de rejoindre la maison mais surtout son fiancé, refermant la porte de la maison avec le pied vu qu'il a un sac dans une main et la glacière dans l'autre. Pour ensuite embrasser Isaiah tendrement, espérant juste que son fiancé ne va pas reculer avec ce qu'il tient en main, il n'est pas idiot et en voyant William approcher, il a forcément compris ce qu'il y avait dedans. Le vampire aurait pu laisser la glacière dans sa voiture mais elle aurait perdu sa charge dans la nuit et il n'y a pas de miracles, le sang n'aurait plus été frais, il aurait dû le jeter.

- Une douche tous les deux et après au lit ?

Programme qui lui fait plus qu'envie mais encore faut-il voir ce qu'Isaiah peut avoir en tête maintenant.
(c) DΛNDELION

☾ ☾ ☾


Oh let me see your beauty when the witnesses are gone. Oh let me feel you moving like they do in Babylon. Oh show me slowly what I only know the limits of. Dance me to the wedding now, dance me on and on. And dance me very tenderly and dance me very long. We're both of us beneath our love, and both of us above. And dance me to the end of love. And dance me to the end of time.

II. Proof - Williah. - Page 4 8l8u2c1I_o
Revenir en haut Aller en bas
Isaiah Warren
Isaiah Warren
ADMIN ☾ Humain
https://devil-may-care.forumactif.com/t46-isaiah-warren-i-m-not-i
II. Proof - Williah. - Page 4 Tumblr_ncc4le80k81tmbu1fo1_500
☾ Pseudo : ROGERS.
☾ Surnom : Isa, gros con, chaton, ça dépend.
☾ Âge : 35 ans.
☾ Messages : 333
☾ Arrivée : 25/09/2018
☾ ft. : Sebastian Stan
☾ Copyright : ROGERS. (Avatar) / Lux (Aesthetic)
☾ Statut Civil : Fiancé à son âme-soeur. L’amour de sa vie. Son unique.
☾ Avec : William Collins, le précieux.
☾ Multiface : Aphrodite & Jesus.
☾ Localisation : Au manoir Warren ou dans sa camionnette.
☾ Métier : Chasseur de vampires officieusement, auteur officiellement.
☾ Particularités : Chasseur né et sanguinaire, la chasse est un truc de famille chez les Warren, même si ses parents ont essayés de les préserver, avec sa jumelle. Manipule la machette et l'exorcisme. Foie à toute épreuve.
☾ Zone Libre : Family.
II. Proof - Williah. - Page 4 Giphy

II. Proof - Williah. - Page 4 FJAdpnd

Message Sujet: Re: II. Proof - Williah. II. Proof - Williah. - Page 4 EmptyJeu 1 Nov - 1:53


Proof
William & Isaiah

« As if the first cut wasn't deep enough, I dove in again 'cause I'm not into giving up. Could've gotten the same rush from any lover's touch. Why get used to something new ? 'Cause no one breaks my heart like you and you kiss me, and you wish could see what happens next. For a moment, I can forget what happens in my head. If I doubt you, will you come through with a happy second chance ? A happy ending. But this time you don't leave me sinking, I'm underwater with no air in my lungs. My eyes are open, I'm done giving up. You are the wave I could never tame. If I survive ; I'll dive back in. »
Le mieux avec Isaiah, c'était qu'il ne se rende pas compte de ce qu'il faisait avant un certain temps. Ainsi, les habitudes se plaçaient et quand il réaliserait, il serait de toute façon trop tard. Il s'ouvrait ce soir à William, traumatisé, mine de rien, par leur engueulades et le fait qu'il ait vu ainsi son homme sortir de la voiture, la panique qui l'avait saisi, par pitié ne me quitte pas. Il n'était pas habitué à recevoir dans la tendresse ni de la douceur et pourtant William en faisait constamment preuve.

Il oubliait tout dans la voiture, se disant que ce n'était de toute façon pas si important que ça. Que ça pouvait attendre demain, là il était crevé et avait surtout envie de rentrer au sec et au chaud et s'enfoncer dans ses couvertures. Pourtant il voyait son vampire prendre le sac quand même et il levait les yeux au ciel en le voyant faire, bâillant aussi dans le même temps. S'étirant aussi en le regardant aller jusqu'à sa propre voiture pour prendre... une glacière ...? Ah. Dégueulasse. Pas besoin d'être un génie pour comprendre. Ouais. C'était ça aussi leur relation et fiançailles, il allait devoir composer avec cet aspect là de son homme, le côté "je bois du sang". Dé-gue. Isaiah aurait pu le repousser et lui dire "pas de ça chez moi" mais il n'avait pas la force de dire quoi que ce soit ce soir à part "bon ok on verra demain". Il laissait le vampire approcher, passant ses doigts contre son haut, l'entraînant juste un peu plus contre lui pour l'embrasser, lui rendre tendrement son baiser.

Il disait quoi, le vampire ? Une douche ? Isaiah pestait, eh, j'en ai déjà pris une... ce matin ? Ou ce midi ? C'était selon lui déjà bien suffisant. Hmpf. Ok. Il avait déjà mis la veste à sa place sur le porte-manteau, il retirait ses chaussures à la volée. S'il pouvait se montrer très minutieux et organisé avec ses armes, il pouvait se montrer, à côté, plus bordélique. La preuve avec ses chaussures jetées à la volée, il montait ensuite les escaliers en commençant à retirer son t-shirt humide à cause de la pluie.

J'essaierai de ne pas prendre toute l'eau chaude d'ici à ce que tu arrives.

Il montait les escaliers jusqu'à arriver à son étage et se diriger jusque dans sa salle de bain, ne croisant heureusement pas le gamin sur la route. Dans sa chambre, il jetait son t-shirt dans le bac à linge sale puis il continuait à retirer ses vêtements sur la route en laissant son pantalon et sous-vêtement et ses chaussettes sur sa route, comme aurait pu le faire le petit Poucet. Se motiver en voyant la douche devant lui, se demander si ça valait vraiment la peine alors qu'il s'était lavé ce matin. Ou ce midi, il ne parvenait plus vraiment à juger les heures à ce stade.

Finalement, il ouvrait la porte vitrée de la douche pour s'y engouffrer et allumer l'eau chaude. Il laissait l'eau chaude lui couler dessus un moment d'ailleurs en attendant William, toujours si perplexe à l'idée de prendre une douche et... pourquoi lui avait-il obéit, déjà ? Il se frottait l'arrière de la tête en y réfléchissant. Pourquoi il avait été sous la douche parce que William lui avait demandé ? Même pas, juste proposé. Il aurait pu juste dire non et il aurait pu aller se coucher directement comme il en avait eu envie.
(c) DΛNDELION

☾ ☾ ☾

AND THIS LOVE CAME BACK TO ME
I thought love was only true in fairy tales, meant for someone else but not for me. Love was out to get me, that's the way it seemed. Disappointment haunted all of my dreams. Then I saw his face, now I'm a believer ; not a trace, of doubt in my mind. I'm in love, and I'm a believer I couldn't leave him if I tried.


II. Proof - Williah. - Page 4 ZAvkbJW
Revenir en haut Aller en bas
William Collins
William Collins
ADMIN ☾ Vampire
II. Proof - Williah. - Page 4 Original
☾ Surnom : Will, ducon, bébé, ça dépend
☾ Âge : 651 ans (né en 1367)
☾ Messages : 459
☾ Arrivée : 25/09/2018
☾ ft. : Chris Evans
☾ Copyright : Avat : ROGERS. | Signature : moi
☾ Statut Civil : Fiancé à l'homme de sa vie, son âme soeur
☾ Avec : Isaiah Warren
☾ Multiface : Arès & Antanaziel
☾ Localisation : Winterville
☾ Métier : Galeriste / Chasseur de vampires
☾ Particularités : "Un vampire qui s'amourache de son bourreau, qui tue son créateur et qui chasse les siens... T'es vraiment taré." - Isaiah.
Cela résume assez bien William, un vampire ayant pour âme soeur un chasseur de vampire. Un vampire qui ne supporte pas sa propre espèce et les chasse avec plaisir. Unique cas chez les siens. Taré, sans doute, oui.

Message Sujet: Re: II. Proof - Williah. II. Proof - Williah. - Page 4 EmptyJeu 1 Nov - 1:54


Proof
William & Isaiah

« You can holler, you can wail. You can swing, you can flail. You can fuck like a broken sail but I'll never give you up. If I ever give you up my heart will surely fail. And after all God can keep my soul. England to have my bones but don't ever give me up. I could never get back up»
Faire avec ce qu'il est devenu, ça fait des siècles que c'est fait, que William a accepté ce qu'il est et qu'il ne peut rien y changer. Qu'il ne peut que rester aussi humain et civilisé que possible, éviter de massacrer des humains pour un oui ou un non comme les autres vampires. Éviter de laisser la soif de sang parler, même si cela veut dire avoir faim en permanence, n'être jamais totalement rassasié. La faim, il la contrôle, tout comme tout le package qui va avec mais il ne peut pas non plus tirer de trop sur la corde, il doit faire attention et quand même se nourrir régulièrement. Cela lui est arrivé de rester trop longtemps sans le faire et de manquer devenir fou, au fil des siècles déjà mais aussi cette dernière année. Alors oui, il fait avec ce qu'il est et doit penser à certaines choses comme là rentrer la glacière mais pour Isaiah qui n'a pas forcément totalement accepté ce qu'il est, ça peut être plus délicat. C'est à cela que William pense en espérant que son fiancé ne se reculera pas, que ça ne soit pas trop vite, trop tôt. Oui, même après l'avoir mordu ainsi l'autre soir, ça peut être du trop vite, trop tôt surtout avec le chasseur et son imprévisibilité. Sauf que, son fiancé ne se recule pas et lui rend son baiser tout en tendresse.

Lui proposant une bonne douche chaude avant qu'ils n'aillent au lit, déjà parce que William lui en a envie alors autant en prendre une à deux, non ? Joindre l'utile à l'agréable. Ne loupant pas les airs de son homme ce qui le fait sourire puis lever les yeux au ciel en le voyant envoyer valser ses chaussures. Ne disant rien à sa remarque sur l'eau chaude, se contentant de l'observer monter les escaliers en se régalant de la vue offerte. Même si Isaiah ne fait qu'ôter son tee-shirt et qu'il ne voit que son dos mais eh, William adore le regarder, admirer le jeu des muscles de son homme sous sa peau. Tellement beau, tellement parfait aux yeux du vampire qui n'aurait jamais pu rêver mieux. Il y a peut-être l'amour qui parle mais au début ce n'était que physique pourtant et déjà là, aucune conquête du vampire ne pouvait arriver à la cheville d'Isaiah.

William le laisse filer donc, lui se dépêche d'ôter ses chaussures, pour aller déposer le sac et la glacière à la cuisine. Revenant ranger les chaussures de son fiancé et les siennes, en ordre. Retournant à la cuisine en quatrième vitesse pour tout ranger et brancher la glacière à une prise dans un recoin, espérant juste que le gamin n'ait pas l'idée de l'ouvrir d'ailleurs. Pensant à récupérer un paquet de gâteau et une bouteille de jus de fruits pour son homme avant de filer à l'étage. Et oui il fait plus que vite, se servant pour une fois de ses capacités de vampire pour accélérer le mouvement. Déposant boite de gâteau et jus de fruits sur la table de chevet avant de ramasser les fringues qu'Isaiah a semé sur son chemin, amusé de la situation. Finissant par se déshabiller à son tour, ses vêtements qu'il dépose au passage avant d'aller rejoindre son homme sous la douche. Se glissant contre lui, l'embrassant dans le cou.

- Décidément, je ne me lasse pas de cette vue.

Savourant l'eau chaude sur sa peau en même temps, oui vraiment, ça fait du bien, tout comme le fait d'être rentré. Non pas qu'il soit casanier mais la soirée a été forte en émotions donc oui, ça fait du bien.
(c) DΛNDELION

☾ ☾ ☾


Oh let me see your beauty when the witnesses are gone. Oh let me feel you moving like they do in Babylon. Oh show me slowly what I only know the limits of. Dance me to the wedding now, dance me on and on. And dance me very tenderly and dance me very long. We're both of us beneath our love, and both of us above. And dance me to the end of love. And dance me to the end of time.

II. Proof - Williah. - Page 4 8l8u2c1I_o
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: II. Proof - Williah. II. Proof - Williah. - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas

II. Proof - Williah.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devil May Care :: Changing Channels :: Le Paradis :: Les rps :: RP terminés-