Stairway to Heaven
Highway to Hell


Partagez

Some colors in my house - ft. Breda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Brigit Suarez
Brigit Suarez
ADMIN ☾ Divinité Mineure
Some colors in my house - ft. Breda Tumblr_ou9f31Xr4w1sqz8a7o6_r1_400
☾ Pseudo : Choupinette
☾ Surnom : Sainte Brigitte, chez les chrétiens, Bri avec ceux qu'elle apprécie vraiment beaucoup
☾ Âge : Il contient beaucoup trop de chiffres pour être véritablement évoqué. Et puis, on ne demande pas son âge à une femme!
☾ Messages : 166
☾ Arrivée : 31/10/2018
☾ ft. : Adélaide Kane
☾ Copyright : avatar: wcstedrose (bazzart) gif: tumblr
☾ Statut Civil : Mariée
☾ Avec : Bress, depuis trop longtemps pour son propre bien
☾ Multiface : Sigrid Fillory
☾ Métier : Infirmière à l'hôpital de la ville
☾ Particularités : Déesse de la guerre, de la magie et des arts. Patronne des druides, des bardes, des guérisseurs et des forgerons

Message Sujet: Some colors in my house - ft. Breda Some colors in my house - ft. Breda EmptyMer 16 Jan - 14:14

Some colors in my house
Ayant fini son service à l’hôpital il y a quelques heures de cela, Brigit s’était rendue chez elle pour prendre une douche, manger un peu, et retourner en ville après cela. Comme c’était très souvent le cas pour elle, la jolie brune se rendait chez le fleuriste pour redonner un peu de couleurs et de bon vivre à son intérieur. Peut-être devrait-elle faire pousser des fleurs elle-même dans son jardin, mais on ne pouvait pas dire que la déesse avait spécialement la main verte, et vu que certains humains faisaient cela beaucoup mieux qu’elle, autant qu’elle en profite et qu’elle les remercie de ce joyeux service en leur offrant un peu d’argent. Cela ne paraissait peut-être pas dans les récits anciens, mais il arrivait à la brune d’avoir le cœur sur la main, et de la tendre vers les personnes qui en avaient besoin –et qui le méritait aussi. C’était d’ailleurs pour cela qu’elle s’était décidée à travailler comme infirmière à l’hôpital. Elle se servait même de ses pouvoirs, de temps en temps, pour accélérer le processus de guérison, et donner aux mortels la possibilité de guérir et d’assister à un miracle inexplicable. C’était une chose qui convenait à tout le monde, vu qu’elle ne provoquait pas de guerre depuis bien longtemps maintenant. Elle laissait cela à son ami Arès qui avait encore le courage et la volonté d’équilibrer la balance.

C’est vêtu de son manteau d’hiver que la jolie brune entra dans la boutique, son nez aspirant tout de suite les odeurs florales et fortes agréables de l’endroit, et son regard attiré vers les différentes couleurs qui étaient présentées devant elle. Sauf qu’elle recherchait un style de fleur bien particulier, qu’elle n’apercevait pas d’un premier regard. Et puis, de toute manière, il fallait qu’elle s’adresse à la vendeuse pour se faire servir.

« Bonjour, excusez-moi, vendez-vous des tulipes jaunes ? »

Du changement, c’était ce dont elle avait envie, et vu qu’elle se contentait souvent de fleurs roses, rouges, voir blanches, elle s’était dit que les tulipes jaunes lui feront un bon changement. Et du changement ne lui ferait pas trop de mal. Peut-être cela l’empêcherait-il de perdre le contrôle comme ça avait été le cas lors de cet événement d’il n’y a pas très longtemps. Cette pauvre jeune femme avait été blessée par sa faute, et même si elle avait aidée à ce qu’elle reste en vie jusqu’à ce que les secours arrive, Brigit avait bien conscience que les choses auraient pu être beaucoup plus graves. Elle ne voulait pas donner naissance à une nouvelle guerre, et devoir se retrouver en partie contrôler par un homme complètement fou qui voulait détruire le monde. Très peu pour elle, merci.
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Breda Jones
Breda Jones
Sorcière naturelle
https://devil-may-care.forumactif.com/t265-breda-jones-la-sorcell
Some colors in my house - ft. Breda Tumblr_peqn5n4xmg1xqq5qqo2_540
☾ Pseudo : Ju
☾ Surnom : Bree
☾ Âge : 43 officiellement, officieusement une femme n'est-elle pas un océan de mystère ?
☾ Messages : 233
☾ Arrivée : 30/12/2018
☾ ft. : Nicole Kidman
☾ Copyright : Figue
☾ Statut Civil : Célibataire
☾ Localisation : Winterville
☾ Métier : Fleuriste
☾ Particularités : Sorcière naturelle pratiquant la magie blanche, notre rousse flamboyante est revenue à Winterville il y a peu dans l'espoir de répondre à toutes les questions qu'elle se pose.

☾ Zone Libre : Some colors in my house - ft. Breda Page11

Message Sujet: Re: Some colors in my house - ft. Breda Some colors in my house - ft. Breda EmptySam 19 Jan - 14:25

Brigit & Bree

“O comment te nommer, jeune fille ? Ton visage n'est pas celui d'une mortelle et ta voix n'a pas un timbre humain  : Déesse sans doute !”


Par cette douce fin d'après-midi d'hiver j'avais décidé de fermer ma petite boutique de fleur plus tôt que d'habitude. Je voulais profiter du temps, certes froid mais ensoleillé pour aller me balader le long de la forêt à la recherche des rares plantes hivernales qui parvenaient à percer le tapis de neige. Les perces-neige étaient sur ma liste depuis un petit moment mais je n'avais pas encore eut le temps d'aller en cueillir pour ma petite collection personnelle, que seul certains clients au potentiel magique connaissaient. J'étais en plein réarrangement d'un de mes rayons profitant de l’absence de clients dans ma boutique. Je fus tirée de mon activité par la voix d'une cliente, je n'avais même pas entendu la petite clochette tinter pour m'informer de l'arrivée d'un client.

« Bonjour, excusez-moi, vendez-vous des tulipes jaunes ? »

Je me retournais alors, abordant un sourire au bout des lèvres qui se fana aussi rapidement qu'il était arrivé. Ce n'était pas possible, je devais rêver. Non, non, impossible. Comment est-ce que la femme devant moi pouvais être une des déesses que j'avais rencontré il y a de nombreuses années. A cette époque j'avais posé mes valises pour un petit moment en Ecosse, ce pays si magnifique et si envoûtant. J'y avais alors rencontré de vieilles sorcières et j'avais participé avec elle a un rite très ancien d'invocations de divinités celtes. Après avoir chanté et dansé, des lanternes en main, et presque nue , simplement vêtue d'un fin voile de lin une déesse était apparue parmi les menhirs me laissant complètement fascinée.

- Bonjour, oui, je dois avoir cela quelque part.

Je ne savais absolument pas comment j'avais réussi à prononcer ces paroles, sans qu'aucune intrigue ou angoisse ne paraisse dans ma voix. Mais mon corps, lui, me trahit, le vase que je tenais en main finissant par s’écraser sur le sol et par se briser en mille morceaux.

- Veuillez m'excusez Madame.

Je me penchais alors au sol pour ramasser les bris de verre commençant à m'attaquer au plus gros, les glissant dans ce qui restait du vase. Heureusement ce dernier était vide. Si j'avais mis de l'eau et des fleurs le chantier aurait été plus long à nettoyer. Je m'attaquais aux petits bouts de verre me coupant avec l'un d'entre eux. Un petit sifflement s'échappa d'entre mes lèvres. Il ne fallait absolument pas que je me blesse devant la déesse. Enfin, je n'en étais pas sure, disons .... A 90 %. Mais peut-être que le cette situation me permettrait d'aborder le sujet car je devais bien avouer que je me sentais un peu prise au piège de mes propres souvenirs. Après tout, peut-être me trompais-je.

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Brigit Suarez
Brigit Suarez
ADMIN ☾ Divinité Mineure
Some colors in my house - ft. Breda Tumblr_ou9f31Xr4w1sqz8a7o6_r1_400
☾ Pseudo : Choupinette
☾ Surnom : Sainte Brigitte, chez les chrétiens, Bri avec ceux qu'elle apprécie vraiment beaucoup
☾ Âge : Il contient beaucoup trop de chiffres pour être véritablement évoqué. Et puis, on ne demande pas son âge à une femme!
☾ Messages : 166
☾ Arrivée : 31/10/2018
☾ ft. : Adélaide Kane
☾ Copyright : avatar: wcstedrose (bazzart) gif: tumblr
☾ Statut Civil : Mariée
☾ Avec : Bress, depuis trop longtemps pour son propre bien
☾ Multiface : Sigrid Fillory
☾ Métier : Infirmière à l'hôpital de la ville
☾ Particularités : Déesse de la guerre, de la magie et des arts. Patronne des druides, des bardes, des guérisseurs et des forgerons

Message Sujet: Re: Some colors in my house - ft. Breda Some colors in my house - ft. Breda EmptyMar 22 Jan - 13:53

Some colors in my house
Cela faisait un bout de temps que Brigit ne répondait plus aux prières. Elle ne le faisait déjà que très rarement après ce qu’il s’était passé pendant la Seconde Guerre Mondiale, et vérifiait toujours qui l’invoquait avant de se pointer quelque part. Mais depuis cinq ans qu’elle vivait ici, comme une simple humaine, à peu près, elle laissait les gens prier sans leur répondre, un peu dans le même exemple que Dieu lui-même, même si ça lui donnait parfois mal à la tête. Les humains étaient, étrangement en plus de cela, plus enclin à lui demander de l’aide pour gagner une guerre que pour soigner quelqu’un. Ça la fatiguait légèrement de se battre, elle n’avait plus la tête à cela pour l’instant. Et vu ce qu’il s’était passé la dernière fois qu’elle s’était servi de ses pouvoirs de guerre, elle préférait éviter à présent. Vivre comme un mortel était parfois beaucoup plus prudent que de posséder la puissance d’un dieu.

Autant dire que quand la brune vit la réaction de la femme qui se trouvait en face d’elle, elle ne pensait pas immédiatement au fait qu’elles avaient pu se rencontrer par le passé de façon divine, et non mortelle. Après tout, elle était infirmière à l’hôpital du coin, depuis longtemps, et elle prenait soin d’énormément de monde tous les jours. Elle ne se souvenait pas de tous les visages qu’elle croisait, et ne s’en souciait pas forcément. Elle pensait donc avoir croisé cette femme lors de l’un de ses services, et qu’elle se souvenait d’elle, contrairement à Brigit.

« Je vous remercie. »

Souriant, la déesse patientait alors, vu qu’elle avait le temps. Ne s’attendant pas du tout à voir le vase que la femme tenait dans les mains s’éclater au sol. Elle sursauta d’ailleurs à ce bruit, reculant de quelques pas dans le but d’éviter les bouts de verres qui s’étaient projetés un peu partout. Elle aurait un peu de mal à expliquer le fait que sa blessure ne reste pas ouverte très longtemps si elle en venait à être coupée.

« Vous êtes blessée ? Je peux vous soigner si vous voulez, je suis infirmière à l’hôpital de la ville. »

C’était le moins qu’elle pouvait faire, après tout. Et en plus, elle n’aurait rien à payer vu qu’elle ne se rendrait pas directement à l’hôpital. Brigit avait toujours une trousse de premier secours dans son sac ou sa voiture, parce qu’elle se rendait bien compte que c’était toujours utile. Et c’était à son avis le genre de gestes qui pouvaient sauver une vie dans des circonstances extrêmes.
(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Breda Jones
Breda Jones
Sorcière naturelle
https://devil-may-care.forumactif.com/t265-breda-jones-la-sorcell
Some colors in my house - ft. Breda Tumblr_peqn5n4xmg1xqq5qqo2_540
☾ Pseudo : Ju
☾ Surnom : Bree
☾ Âge : 43 officiellement, officieusement une femme n'est-elle pas un océan de mystère ?
☾ Messages : 233
☾ Arrivée : 30/12/2018
☾ ft. : Nicole Kidman
☾ Copyright : Figue
☾ Statut Civil : Célibataire
☾ Localisation : Winterville
☾ Métier : Fleuriste
☾ Particularités : Sorcière naturelle pratiquant la magie blanche, notre rousse flamboyante est revenue à Winterville il y a peu dans l'espoir de répondre à toutes les questions qu'elle se pose.

☾ Zone Libre : Some colors in my house - ft. Breda Page11

Message Sujet: Re: Some colors in my house - ft. Breda Some colors in my house - ft. Breda EmptyMar 22 Jan - 20:54

Brigit & Bree

“O comment te nommer, jeune fille ? Ton visage n'est pas celui d'une mortelle et ta voix n'a pas un timbre humain  : Déesse sans doute !”


- Je ... Je ... Ca devrait aller je vous remercie.

J'appuyais alors sur la plaie, elle n'allait pas saigner longtemps, je ne m'étais pas profondément entaillée. Et je devais dire que j'avais l'habitude. J'avais souvent des petites blessures de la sorte. Même si j'étais une sorcière je devais bien avouer que j'avais tendance à être maladroite. Une épine de rose, un coup de sécateur mal placé, ou même avec une stupide feuille de papier en faisant mes comptes. Mais ce qui me préoccupais pour le moment, c'était la femme qui se trouvait face à moi.

- Je vous prie de m'excuser mais ... votre visage m'est familier.

J'avais inspiré un grand coup, prenant mon courage à deux mains pour oser te demander ce qui me trottait dans la tête depuis la seconde même ou je t'avais aperçu. Je grimaçais en appuyant encore un peu sur la plaie, le sang perlant à peine maintenant. Je me raclais légèrement la gorge me demandant comment j'allais pouvoir te poser la question. Après tout je me trompais peut-être et je ne voulais pas passer pour une folle. J'aurai ensuite un mauvaise réputation, et le chiffre de mon magasin souffrirait de ce manque de clients qui me penseraient folle.

- Avez-vous déjà visité les menhirs de Calanais sur l’île de Lewis ?

Tant pis, je devais absolument poser ma question, à mes risques et périls.

- Je j'étais là-bas il y a quelques années, quelques dizaines d'années, accompagnées de plusieurs ..... Hum .... Amies.

Amies étaient un grand mot, c'était plutôt des camarades sorcières que j'avais rencontrées lors de mon voyage qui avaient prié la déesse afin d'avoir plus de pouvoirs pour je ... A vrai dire je ne me souvenais absolument pas. J'ignorais la raison pour laquelle elles t'avaient invoquée. Peut-être ne l'avais-je jamais su d'ailleurs... Mais ce qui était sur c'était que ton visage était resté dans ma mémoire.

- Il me semble vous avoir vu, une fois, sur ces terres.

Mes paroles ne pouvaient pas être plus claires que cela. Je me souvenais encore de ton visage, les cheveux détachés, flottant au vent grâce à la légère brise en haut de la colline. Tu étais apparue comme un ange. Tu avais été si bienveillante avec mes soeurs sorcières. Tu nous avais interrogées, toutes une par une sur nos raisons d'être ici. Tu avais tiqué sur mon prénom. Breda. Ce n'était pas courant. D'ailleurs, je n'étais une grande fan de mon prénom. Je préferais, et de loin, mon surnom : Bree. Les français s'amusent toujours quand j'évoque ce surnom. Chez eux, Bree, serait la façon de prononcer le nom d'un fromage. Un fromage !  

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Brigit Suarez
Brigit Suarez
ADMIN ☾ Divinité Mineure
Some colors in my house - ft. Breda Tumblr_ou9f31Xr4w1sqz8a7o6_r1_400
☾ Pseudo : Choupinette
☾ Surnom : Sainte Brigitte, chez les chrétiens, Bri avec ceux qu'elle apprécie vraiment beaucoup
☾ Âge : Il contient beaucoup trop de chiffres pour être véritablement évoqué. Et puis, on ne demande pas son âge à une femme!
☾ Messages : 166
☾ Arrivée : 31/10/2018
☾ ft. : Adélaide Kane
☾ Copyright : avatar: wcstedrose (bazzart) gif: tumblr
☾ Statut Civil : Mariée
☾ Avec : Bress, depuis trop longtemps pour son propre bien
☾ Multiface : Sigrid Fillory
☾ Métier : Infirmière à l'hôpital de la ville
☾ Particularités : Déesse de la guerre, de la magie et des arts. Patronne des druides, des bardes, des guérisseurs et des forgerons

Message Sujet: Re: Some colors in my house - ft. Breda Some colors in my house - ft. Breda EmptyDim 27 Jan - 13:01

Some colors in my house
C’était un réflexe pour Brigit de proposer son aide pour soigner quelqu’un. Même si elle était une déesse de la guerre, elle était aussi celle des guérisseurs, et ici-bas, dans cette ville, elle travaillait à l’hôpital en tant qu’infirmière. C’était une chose qui faisait partie de sa vie depuis bien longtemps maintenant, même si cela pouvait paraître étonnant pour ceux qui ne connaissaient que la partie guerrière de sa personnalité. Elle était l’image parfaite pour illustrer le yin et le yang, le bien et le mal, le noir et le blanc. Elle n’était ni l’un ni l’autre, et pourtant les deux à la fois. De quoi donner mal à la tête à la plupart des gens, mais c’était aussi ce qui faisait qu’elle appréciait des personnes au caractère diamétralement différents, ou qu’elle pouvait apprécier une personne, et détester une autre qui lui paraissait identique. Il n’y avait pas de juste milieu, jamais.

« Vous devriez désinfecter la plaie tout de suite. »

Après tout, elle ne pouvait pas forcer cette femme à ce qu’elle la soigne, mais elle pouvait tout de même lui donner quelques conseils. Et croyez-le ou non, nombreuses étaient les personnes qui se pointaient à l’hôpital pour une petite coupure qui avait été mal désinfectée et qui rejetait du pus au bout de quelques jours. La plupart des mortels se disaient souvent que ce n’était rien, et que ça leur était déjà arrivé de ne pas désinfecter et que la blessure se referme toute seule sans que cela ne soit nécessaire. Mais il suffisait d’une fois pour leur faire comprendre qu’ils n’étaient pas immunisés contre tout, et encore moins immortels.

« On s’est peut-être déjà croisé en ville, ça fait un moment que je vis ici. »

Un visage familier, la brune en croisait tous les jours, à vraie dire. A force de vivre au même endroit depuis cinq ans, ce n’était pas quelque chose de vraiment étonnant. Surtout qu’elle s’était intégrée à la communauté et que nombreuses étaient les personnes qui connaissaient l’infirmière gentille qu’elle était à l’hôpital et qui vivait dans sa grande maison, héritage de famille. Enfin ça, c’était ce qu’elle faisait croire pour expliquer qu’elle ait pu se payer une maison aussi énorme avec son simple salaire d’infirmière. Mais visiblement, cette femme ne la connaissait pas de là. Et à la suite de ses explications, un sourire effleura les lèvres de Brigit qui se remémorait elle aussi ces souvenirs.

« Le groupe de sorcières qui m’a invoqué, bien sûr je m’en souviens. »

Un sourire bienveillant se dessinait alors sur ses lèvres. Il était rare pour la brune de croiser des sorcières qu’elle connaissait déjà, n’ayant pas répondue énormément aux prières, ces dernières décennies. Depuis la Seconde Guerre Mondiale, elle se méfiait, et on pouvait dire que ces sorcières-là avaient eus de la chance qu’elle réponde positif et se présentent à elle, même si elle n’était pas restée bien longtemps. Juste assez pour les bénir, puis elle était repartie faire son voyage à travers le monde avant d’arriver ici, cinq ans plus tôt.

« Les choses ont bien changées en dix ans, on dirait. »

Et elle ne pouvait qu’en être l’exemple de ce changement, même s’il avait eu lieu il y a plus de dix ans. Elle ne jugeait pas la femme qui se trouvait devant elle pour autant. Elle aussi avait eu des lubies qu’elle n’assumait plus tellement maintenant quand elle était jeune. La destruction de l’empire romain, par exemple. Elle regrettait d’avoir fait ça, c’était une belle époque. Et les chrétiens étaient de sacré crétins, si on lui demandait son avis, mais bon. C’était un peu tous les mettre dans le même panier, alors que c’était surtout ceux de cette époque, puis qui n’acceptaient pas les autres religions qui étaient à tuer. Croire aux démons mais pas aux autres dieux… Cette logique lui échappait toujours.
(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Breda Jones
Breda Jones
Sorcière naturelle
https://devil-may-care.forumactif.com/t265-breda-jones-la-sorcell
Some colors in my house - ft. Breda Tumblr_peqn5n4xmg1xqq5qqo2_540
☾ Pseudo : Ju
☾ Surnom : Bree
☾ Âge : 43 officiellement, officieusement une femme n'est-elle pas un océan de mystère ?
☾ Messages : 233
☾ Arrivée : 30/12/2018
☾ ft. : Nicole Kidman
☾ Copyright : Figue
☾ Statut Civil : Célibataire
☾ Localisation : Winterville
☾ Métier : Fleuriste
☾ Particularités : Sorcière naturelle pratiquant la magie blanche, notre rousse flamboyante est revenue à Winterville il y a peu dans l'espoir de répondre à toutes les questions qu'elle se pose.

☾ Zone Libre : Some colors in my house - ft. Breda Page11

Message Sujet: Re: Some colors in my house - ft. Breda Some colors in my house - ft. Breda EmptyLun 11 Fév - 19:13

Brigit & Bree

“O comment te nommer, jeune fille ? Ton visage n'est pas celui d'une mortelle et ta voix n'a pas un timbre humain  : Déesse sans doute !”

 « Vous devriez désinfecter la plaie tout de suite. »

J'hochais alors machinalement la tête comme pour me rappeler que je ne rêvais pas mais que tout ceci était réel. Cela m'arrivais de temps à autres. Me perdre dans ma réalité. Depuis toute petite je faisais des rêves si réels, si puissants, si ... vivants qu'il m'arrivait en y repensant à ne pas savoir si c'était la réalité qui s'était déroulée sous mes yeux ou si c'était tout simplement le fruit de mes folies nocturnes, plus ou moins interdites au moins de 18 ans. Certes je ne rêvais pas toujours de cela, mais c'était un élément assez ... Comment dire ... Récurrent dans les rêves que je faisais.

- Oui vous avez raison.

Je fis alors quelques pas pour pouvoir me placer près de l'évier en pierre qui se trouvait dans le fond de ma boutique. En dessous, un petit placard dans lequel se trouvait une trousse de premier secours. Tout y était. Je vérifiais régulièrement, avec ma maladresse j'avais tendance à épuiser rapidement les compresses et le désinfectant. J'avais même plusieurs boites de compresses d'avance cachées, quelque part derrière des serviettes. Je saisis alors la fameuse "Trousse de secours" qui, en réalité était plutôt une vieille boite en métal vintage. Je l'ouvris non sans mal d'une seule main. Ciseaux, pince à épiler, sérum physiologique, pansements, bandages, sparadrap, des gants à usage unique,  ah... là. Les fameuses compresses. J'en saisis un paquet déchirant l'emballage tant bien que mal. Saisissant la compresse je l'inondais un peu trop largement de l'antiseptique qui se trouvait dans la fameuse boite. Je ne grimaçais pas. J'avais l'habitude. Généralement je pouvais même aller jusqu'à utiliser de l'alcool à 70 ° mais  bon, je n'allais me la jouer héroïne insensible aux effets des désinfectants. J'appliquais alors avec attention la compresse imbibée sur la plaie qui s'était remise à saigner légèrement, mon point de compression ayant momentanément disparu le temps que je récupère de quoi me soigner. Je relevais alors mon regard vers toi une fois mon séance de soin terminée, un éclair de malice traversa mon regard quand tu évoquas notre précédente rencontre. A vrai dire, notre seule et unique rencontre jusqu'à aujourd'hui.

- Oh, je vous rassure vous êtes toujours aussi impressionnante.

Je ne savais pas si mon mot avait été bien choisi. Certes il n'y avait plus les rayons du soleil se mêlant à la lune, les femmes sorcières dansant, chantant et priant ton nom, leur robe blanche, les lumières et les pierres mais tu étais toujours impressionnante, ou du moins à mes yeux. Cependant un petit rire s'échappa de mes lèvres.

« Les choses ont bien changées en dix ans, on dirait. »

- Oh ... Vous non vous êtes toujours la même ! C'est surement moi qui ai du changer.

Je grimaçais légèrement. En dix ans, on pouvait dire que je n'avais pas pris une ride. Un des avantages à être une sorcière, le temps ayant une emprise différente sur nos organismes. Si l'on regardait de plus près peut être que ... L'expression "Elle n'a pas prit une ride" se serait transformée en "Elle a quelques pattes d'oie". Mais bon, je devais l'accepter. Je ne me souvenais même plus de mon âge exact. Officiellement je disais que j'avais 43 ans.

- Je ne savais pas que vous, les dieux ....

Je marquais une petite pause, cherchant mes mots. En profitant pour fouiller dans ma boite métallique pour en sortir un set de pansements de différentes tailles et de différentes formes. J'en saisis un qui me semblait le plus adapté à la profondeur de mon entaille et me débrouillais pour venir le coller sur ma blessure. J'aurai été plutôt fière du résultat si le pansement avait été assez invisible. Mais au lieu de cela je me promenais maintenant avec un pansement motif la "Reine des neiges". J'aurai pu faire pire. Mais j'aurai également pu faire mieux. Apparemment les pansements classiques étaient en rupture de stock le jour où j'avais fait mes courses.

- Que vous les dieux, vous pouviez vous établir sur un coin de Terre.


(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Brigit Suarez
Brigit Suarez
ADMIN ☾ Divinité Mineure
Some colors in my house - ft. Breda Tumblr_ou9f31Xr4w1sqz8a7o6_r1_400
☾ Pseudo : Choupinette
☾ Surnom : Sainte Brigitte, chez les chrétiens, Bri avec ceux qu'elle apprécie vraiment beaucoup
☾ Âge : Il contient beaucoup trop de chiffres pour être véritablement évoqué. Et puis, on ne demande pas son âge à une femme!
☾ Messages : 166
☾ Arrivée : 31/10/2018
☾ ft. : Adélaide Kane
☾ Copyright : avatar: wcstedrose (bazzart) gif: tumblr
☾ Statut Civil : Mariée
☾ Avec : Bress, depuis trop longtemps pour son propre bien
☾ Multiface : Sigrid Fillory
☾ Métier : Infirmière à l'hôpital de la ville
☾ Particularités : Déesse de la guerre, de la magie et des arts. Patronne des druides, des bardes, des guérisseurs et des forgerons

Message Sujet: Re: Some colors in my house - ft. Breda Some colors in my house - ft. Breda EmptyLun 18 Fév - 15:29

Some colors in my house
Le sang n’était pas une chose qui lui faisait peur, et c’est donc avec attention que la jolie brune observa la femme se soigner pendant qu’elle patientait. Ça aurait été bien comique qu’elle ait peur du sang, après tout. Brigit était quand même la déesse de la guerre, en plus d’être infirmière à temps complet. Du sang elle en avait vu tout au long de sa vie, énormément. Elle s’était même baignée dedans, déjà. Elle en avait fait couler énormément. Et elle avait vu des choses bien plus horribles qu’une simple coupure comme celle-ci. Des choses tellement horribles qu’elle préférait parfois oublier d’ailleurs. Elle n’était pas forcément fière de tout ce qu’elle avait pu faire au cours de sa longue vie. Personne ne l’était réellement de toute manière. Tout le monde faisait des erreurs. Peut-être pas à la hauteur d’un dieu, certes, mais ces erreurs, quelqu’un finissait par les payer d’une manière ou d’une autre. C’était un peu leur partie d’humain, de faire des erreurs. Même si la brune ne se comparait que très rarement à eux, question de fierté. Elle était quand même plus puissante, et ce n’était pas une chose qu’elle oubliait, loin de là.

« C’est parce que j’ai une réputation à préserver. »

Impressionnante. Brigit ne serait peut-être pas aller jusque-là pour se désigner, même si elle savait que les mortels voyaient le monde d’une tout autre manière qu’elle pouvait le voir. Après tout, ils n’avaient pas un recul de plusieurs siècles comme elle pouvait l’avoir, et ils ne possédaient pas non plus son immortalité, ou encore ses connaissances du monde. Etre un dieu, oui, ça pouvait paraître sympa comme ça. Mais elle était une déesse parmi une centaine, voire des milliers d’autres. Cela n’avait rien de très impressionnant en soit. Enfin, elle disait cela maintenant, mais si elle se retrouvait face à un autre dieu qu’elle n’appréciait pas forcément, son discours serait bien différent. L’hypocrisie n’était pas une chose très nouvelle, après tout, et la fierté non plus. Les deux étaient d’ailleurs très souvent liés, quand on regardait bien.

« Et alors ? C’est une bonne chose de changer, vous savez. J’essaye moi-même de le faire de temps en temps, rien qu’en passant chez le coiffeur. »

Bon, peut-être qu’elle le faisait un petit peu plus souvent que seulement de temps en temps, c’est vrai. Mais elle aimait bien changer de tête, changer de style, explorer toutes les choses qui s’offraient à elle. Et cette ville lui permettait de le faire sans que cela ne paraisse étrange. Parce qu’il faut bien le dire, elle dépensait énormément d’argent dans toutes ces choses, et ce n’était clairement pas son petit salaire d’infirmière qui lui payait tout cela, mais bien toutes les choses qu’elle avait récolter avec les siècles. Ses différentes propriétés qui étaient à présent des musées, les divers restaurants qu’elle possédait et qui lui rapportaient de l’argent. Entre autre choses. Elle roulait sur l’or, un peu.

« On le fait plus souvent que vous ne pouvez bien le penser. Après tout, on a quand même créé cette terre, il faut bien qu’on en profite. »

D’une certaine manière. Brigit n’allait pas rentrer dans les détails de la création de la planète, car ce serait certainement un peu trop compliqué, mais il est vrai qu’ils y avaient un peu tous participés. Puis de toute manière, elle était bannie du royaume des dieux celtes, donc elle ne pouvait pas y retourner, et elle n’avait pas d’autre choix que de vivre ici sur Terre. Détail qu’elle gardait aussi pour elle parce qu’expliquer la raison de son bannissement serait aussi un peu compliqué et ne servirait qu’à faire peur à cette pauvre femme. Ce qui n’était clairement pas le but de cette conversation, Brigit était venue chercher des fleurs, pas affoler les foules.
(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Breda Jones
Breda Jones
Sorcière naturelle
https://devil-may-care.forumactif.com/t265-breda-jones-la-sorcell
Some colors in my house - ft. Breda Tumblr_peqn5n4xmg1xqq5qqo2_540
☾ Pseudo : Ju
☾ Surnom : Bree
☾ Âge : 43 officiellement, officieusement une femme n'est-elle pas un océan de mystère ?
☾ Messages : 233
☾ Arrivée : 30/12/2018
☾ ft. : Nicole Kidman
☾ Copyright : Figue
☾ Statut Civil : Célibataire
☾ Localisation : Winterville
☾ Métier : Fleuriste
☾ Particularités : Sorcière naturelle pratiquant la magie blanche, notre rousse flamboyante est revenue à Winterville il y a peu dans l'espoir de répondre à toutes les questions qu'elle se pose.

☾ Zone Libre : Some colors in my house - ft. Breda Page11

Message Sujet: Re: Some colors in my house - ft. Breda Some colors in my house - ft. Breda EmptyMer 20 Fév - 22:07

Brigit & Bree

“O comment te nommer, jeune fille ? Ton visage n'est pas celui d'une mortelle et ta voix n'a pas un timbre humain  : Déesse sans doute !”


Une fois soignée je replaçais correctement toutes mes affaires en place notant pour moi-même de retourner à la pharmacie pour acheter des pansements classiques. Je relevais la tête vers toi, souriante. Le fait de te voir te comporter comme une humaine, ou du moins comme moi, bien que je ne sois pas humaine non plus, me mettait tout de même plus à l'aise que l'état dans lequel j'étais quand je t'avais reconnue.

- Oui c'est vrai que le changement peut être bénéfique, vous avez raison.

Je t'imaginais alors avec des coupes et des couleurs de cheveux différentes, en fonction des siècles, des décennies, des années que tu avais du traverser en temps que déesse. En revanche j'ignorais si vos cheveux poussaient comme les nôtres ou non. Pendant un instant j'essayais de t'imaginer avec des cheveux comme les miens, roux flamboyants. Je secouais alors légèrement la tête. Non, je n'étais pas sure que cela t'irait.

- Je suis sure que vous avez du connaitre de très nombreux coiffeurs qui ont du s'amuser avec vos cheveux. D'ailleurs ...

Je mordillais légèrement ma lèvre hésitant à poser la question. Peut-être que j'allais finir rôtie sur un bûcher pour cela mais tu paraissais être plutôt pacifique aujourd'hui. Ironique pour une déesse de la guerre me diriez-vous ?  J'étais curieuse, et cela m'avais bien souvent joué des tours mais je devais en profiter.

- Vos cheveux poussent-ils ?

Question toute simple mais je souhaitais vraiment avoir la réponse. Je fis alors quelques pas me dirigeant vers la machine qui me servait à me faire des cafés, des thés ou des chocolats. Je gardais tout de même toujours les yeux sur toi je devais rester sur mes gardes.

- Je ... Puis-je vous proposer quelque chose à boire Madame la Déesse.

Après tout je ne connaissais absolument pas ton prénom. Personne ne m'en avait informé à l'époque de notre première rencontre. Je te connaissais juste sous les pseudonymes tels que "Déesse" "Déesse de la guerre" "Déesse de la magie". Je n'osais pas te demander ton prénom. Après tout, tu étais peut-être capable de me tuer juste en me regardant dans les yeux. On ne savait jamais. Je savais mon caractère contradictoire, tiraillée entre la curiosité et la faculté de survie qui m'avait maintenue en vie, loin des chasseurs depuis toutes ces années. J'étais toute de même poursuivie par les ennuis, et cela, depuis déjà plusieurs décennies, malheureusement.

- Je peux vous proposer du thé, du café ou du chocolat chaud le temps que je vous confectionne votre bouquet de tulipes jaunes ?

Je savais que j'en avais dans ma boutique, mais elles étaient juste en botte, comme je les recevais lors de mes commandes. Hors, je vendais presque toujours mes fleurs en bouquet. Je prenais un doux plaisir à effectuer mes bouquets. Cela me permettait de ne plus penser à tous mes soucis, de m'évader l'espace d'un instant. C'était d'ailleurs pour cela que j'avais fait installer, chose peu commune aux Etats-Unis une grande table en bois dans un coin de ma boutique et non pas en arrière-salle. Grâce à cela, je pouvais continuer de bavarder avec mes clients pour saisir au mieux leurs désirs, et pouvoirs réaliser un bouquet au plus près de leurs attentes.

- Votre séjour sur Terre est-il plaisant ?

Ajoutais-je tout en saisissant la botte de tulipes jaunes hors de son seau en métal pour venir les étaler une par une, avec délicatesse sur ma grande table en bois. J'avais toujours pris le plus grand soin des plantes. Depuis toute petite j'étais bien lorsque j'étais au milieu des bois, des montagnes, des lacs, des fleurs. Devenir fleuriste était alors comme une évidence lorsque j’avais atterris à Winterville.

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Brigit Suarez
Brigit Suarez
ADMIN ☾ Divinité Mineure
Some colors in my house - ft. Breda Tumblr_ou9f31Xr4w1sqz8a7o6_r1_400
☾ Pseudo : Choupinette
☾ Surnom : Sainte Brigitte, chez les chrétiens, Bri avec ceux qu'elle apprécie vraiment beaucoup
☾ Âge : Il contient beaucoup trop de chiffres pour être véritablement évoqué. Et puis, on ne demande pas son âge à une femme!
☾ Messages : 166
☾ Arrivée : 31/10/2018
☾ ft. : Adélaide Kane
☾ Copyright : avatar: wcstedrose (bazzart) gif: tumblr
☾ Statut Civil : Mariée
☾ Avec : Bress, depuis trop longtemps pour son propre bien
☾ Multiface : Sigrid Fillory
☾ Métier : Infirmière à l'hôpital de la ville
☾ Particularités : Déesse de la guerre, de la magie et des arts. Patronne des druides, des bardes, des guérisseurs et des forgerons

Message Sujet: Re: Some colors in my house - ft. Breda Some colors in my house - ft. Breda EmptyDim 24 Fév - 13:52

Some colors in my house
Penser que les dieux agissaient différement des humains était… Complètement idiot, en fait. Après tout, les humains n’avaient-ils pas été créés à l’image de Dieu ? En réalité, c’était plutôt eux qui agissaient comme les dieux que l’inverse, quand on regardait bien. Leur part d’humanité, comme on dit, leur venait des dieux qui en avaient une, et qui étaient responsables de leur création. C’était souvent une chose qu’ils avaient du mal à comprendre. Certes, les dieux se mettaient sur un piédestal, Brigit la première qui ne supportait pas qu’on lui manque de respect ou qu’on la prenne de haut parce qu’elle se savait supérieure de par ses pouvoirs. Mais ça ne l’empêchait pas d’agir normalement et de se fondre totalement dans la masse sans aucune difficulté.

« Personne autre qu’Aphrodite n’a droit de toucher à mes cheveux. »

Et c’était bien mieux comme ça. Les humains n’étaient pas à l’abri d’une catastrophe, et quand on voyait toutes les vidéos de catastrophes capillaires qui tournaient sur internet, la brune préférait très clairement confier ses cheveux à quelqu’un de confiance et qui savait très clairement ce qu’elle faisait. De toute façon, elle ne faisait jamais vraiment de changement radical. Mis à part les couper de temps en temps, et tenter quelques fois des couleurs proches de la sienne, elle n’était pas adepte des grands changements. Et elle aimait surtout ses cheveux comme ils étaient, en fait. De toute façon les dieux étaient censés être une perfection physique, alors ça ne servait à rien d’essayer d’améliorer la perfection, de son point de vue. Et son mari avait toujours aimé ses cheveux bruns et longs.

« Bien sûr qu’ils poussent. Tant qu’on est pas mort tout fonctionne normalement. »

Tant mieux d’ailleurs. Ce serait bien ennuyant que ses cheveux, ou même ses ongles ne poussent pas. Même ses poils continuaient à l’ennuyer après des siècles. Et non le laser ne fonctionnait pas sur les déesses, malheureusement. Surtout que ce n’était peut-être qu’une mode, comme un peu tout, en fait. Brigit avait du mal à suivre parfois, elle n’était pas une aussi grande assidue de la mode que certaines de ses consœurs, même si elle arrivait quand même à ne pas se retrouver complètement à côté de la plaque. Mais elle avait du mal à comprendre pourquoi les humains tournaient en boucle au niveau de la mode et du temps au lieu de créer de nouvelles choses. C’était un peu tristes. Quoique, au vu du peu de nouvelles choses qui étaient créées et qui se révélaient être une catastrophe, ce n’était peut-être pas plus mal.

« Brigit, je vous en prie, on ne va pas retourner mille ans en arrière quand même ! »

Les humains et leur politesse… Même si la brune l’appréciait la plupart du temps, parfois elle trouvait que c’était beaucoup trop. Mais elle savait que c’était parce que les mortels avaient peur. Mais très franchement, qu’ils soient polis ou non ne changerait rien. Si un dieu se décidait à les tuer, il le ferait, qu’il soit poli ou non ils en avaient rien à faire. Surtout quand ils étaient contrariés. Les dieux pouvaient être très capricieux, et Brigit en était très certainement le pire des exemples. Les seuls qui avaient osés l’ennuyer étaient à présent six pieds sous terre avec une potentielle petite guerre déclenchée en prime. Même si elle s’était clairement calmée depuis quelques temps.

« Du thé, c’est très bien. »

Elle était dans sa période nostalgie de l’Angleterre, en ce moment. Peut-être devrait-elle y faire un tout pour une semaine ou deux de vacances. Elle y pensait, mais voyager seule était une chose plutôt ennuyante, alors elle attendait que son mari se repointe pour qu’ils puissent y aller ensemble. Dans combien de temps il reviendrait, elle n’en savait rien. C’était tout le temps comme ça de toute manière, entre eux. Ce n’était même que comme ça que ça fonctionnait en réalité. Ensemble, ils étaient beaucoup trop dangereux, alors mieux valait qu’ils limitent le temps qu’ils passaient en compagnie l’un de l’autre.

« Toujours, oui. On ne s’ennuie jamais vous savez, le monde change vite. »

Enfin pour eux, tout du moins. L’immortalité faisait voir le temps d’une toute autre manière. Il était beaucoup plus rapide à leurs yeux qu’ils pouvaient l’être à ceux des mortels. Parfois, Brigit aimerait l’arrêter, sur certaines époques. Comme les années vingt par exemple. L’époque où la libération de la femme avait commencé. Elle avait adoré y vivre et voir la détermination de certaines personnes pour bénéficier de droits qui devraient être évidents aux yeux de tous, mais qui ne l’étaient clairement pas, même aujourd’hui. Les humains étaient d’un tel égoïste qu’ils avaient du mal à voir plus loin que le bout de leur nez. Et ils se prenaient drôlement la tête pour pas grand-chose, vraiment.
(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Breda Jones
Breda Jones
Sorcière naturelle
https://devil-may-care.forumactif.com/t265-breda-jones-la-sorcell
Some colors in my house - ft. Breda Tumblr_peqn5n4xmg1xqq5qqo2_540
☾ Pseudo : Ju
☾ Surnom : Bree
☾ Âge : 43 officiellement, officieusement une femme n'est-elle pas un océan de mystère ?
☾ Messages : 233
☾ Arrivée : 30/12/2018
☾ ft. : Nicole Kidman
☾ Copyright : Figue
☾ Statut Civil : Célibataire
☾ Localisation : Winterville
☾ Métier : Fleuriste
☾ Particularités : Sorcière naturelle pratiquant la magie blanche, notre rousse flamboyante est revenue à Winterville il y a peu dans l'espoir de répondre à toutes les questions qu'elle se pose.

☾ Zone Libre : Some colors in my house - ft. Breda Page11

Message Sujet: Re: Some colors in my house - ft. Breda Some colors in my house - ft. Breda EmptyJeu 28 Fév - 22:22

Brigit & Bree

“O comment te nommer, jeune fille ? Ton visage n'est pas celui d'une mortelle et ta voix n'a pas un timbre humain  : Déesse sans doute !”


Alors là ... Là je devais bien avouer que j'étais un peu, voir même beaucoup surprise de tes paroles. Aphrodite ? Oh ... Cela voulais donc dire qu'elle devait également être présente dans les environs. Peut-être même à Winterville ! Après tout si toi, une déesse celte existait pourquoi est-ce qu'une déesse grecque ne serait pas non plus de la partie ?

- Je ... J'ignorais que vous aviez les relations entre dieux de différents cultes.

J'abandonnais mes tulipes jaunes l'espace d'un instant, pour mettre de l'eau à chauffer afin de pouvoir te préparer le thé. J'allais te mettre le meilleur de ma collection, un thé anglais, venu d'Inde, que j'avais connu lors de l'un de mes voyages il y a quelques années. Je pris une belle théière, et une tasse, je rajoutais sur le bord du la petite tasse un carré de sucre roux ainsi qu'un petit gâteau. Ces attentions particulières n'étaient absolument pas parce que tu étais une déesse. J'avais ces attentions avec tous mes clients. Je tenais à maintenir une image de mon commerce.

- Je vous prépare votre thé, Brigit.

Je levais alors le regard sur toi, un petit sourire aux lèvres. J'avais réussi à t'appeler Brigit, bien que je n'étais toujours pas vraiment à l'aise avec le fait de nommer une déesse par son prénom. J'avais peut-être déjà rencontré d'autres dieux qui étaient sur Terre. Et ... je ne l'avais peut-être jamais su. J'essayais alors de me remémorer le nombre de fois où j'avais croisé sur ma route des personnes avec des noms de dieu ou qui y ressemblait ... Peut-être cet homme une fois en France, et cette femme dans une tribu amérindienne. Pensive, je fus sortie de mes pensées par le bruit caractéristique de ma bouilloire indiquant que l'eau était assez chaude. Je remplis la petite théière du liquide brûlant puis apportait le tout face à toi.

- Et voilà qui est prêt. Vous devez laisser un peu infuser. C'est un thé anglais, mais une recette indienne, lorsque l'Inde était encore sous influence anglaise. Cela devrait vous plaire.


Je poussais la tasse dans ta direction, faisant bien attention à ne pas me brûler au passage. Je repassais de l'autre côté de la table afin de pouvoir retourner m'occuper de ton bouquet, tes fameuses tulipes jaunes.

- Vous souhaitez un gros ou un petit bouquet ?

Je saisis un sécateur commençant à mettre à niveau deux ou trois tulipes, me doutant qu'il y en aurait au moins ce nombre là. Les bouquets de mes clients étaient généralement supérieur à plus de cinq fleurs. Mais généralement ce n'est pas les fleurs jaunes qui partaient le plus souvent. Elles avaient la réputation d'être offertes par les maris infidèles. Mais il n'en était rien. Bien plus généralement il fallait se méfier des hommes qui offraient des roses rouges que de ceux qui offraient des fleurs jaunes.

- Effectivement vous avez du voir le monde changer. Je suis curieuse, vous avez du le deviner, mais si vous pouviez retourner à une époque pas forcément durant ces derniers siècles, mais ... Pendant laquelle souhaiteriez vous retourner ? Pour ma part, bien que je n'ai pas connu j'aurai aimé connaitre l'Egypte ancienne.

J'avais toujours été passionnée par les histoires de pharaons, et de ces femmes comme Cléopatre et Hatchepsout qui avaient réussi à s'élever parmi les hommes. Néanmoins à cette époque je n'aurai pas fait long feu.

- La couleur de mes cheveux auraient quand même posé un léger soucis ... On m'aurait associé à Seth Qui m'aurait entraîné en sacrifice donnée à manger aux crocodiles du Nil comme dans ce dessin animé français avec un petit homme blond, et un gros roux qui est tombé dans la potion magique lorsqu'il était petit.

Je lachais un petit rire, j'avais vu ces différents dessins animés avec Vial, il y a plusieurs années. Puis, une fois en France, j'avais lu un bon nombre de bandes dessinées racontant leur fameuse aventure. Aux Etats-Unis ... L'histoire de ce petit bonhomme, Astérix, et du gros, Obélix, n'était pas vraiment connu.

- C'est vrai que même à travers toutes les époques, il ne fait pas forcément bon de naître roux ... J'ai néanmoins donné ce trait à mes deux filles. Avez-vous des enfants ?

Je tentais la question, après tout, ce n'était qu'une question, comment lancer la conversation ou la maintenir avec une déesse ! Généralement c'était les questions classiques, la famille, le travail, la météo. Et bien voilà j'avais trouvé mon prochain sujet de conversation. Tu avais dis plutôt que tu avais une réputation à maintenir quand je m'étais blessée. Tu étais peut-être dans la branche de la médecine ? Animale ? Humaine ?

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Breda Jones
Breda Jones
Sorcière naturelle
https://devil-may-care.forumactif.com/t265-breda-jones-la-sorcell
Some colors in my house - ft. Breda Tumblr_peqn5n4xmg1xqq5qqo2_540
☾ Pseudo : Ju
☾ Surnom : Bree
☾ Âge : 43 officiellement, officieusement une femme n'est-elle pas un océan de mystère ?
☾ Messages : 233
☾ Arrivée : 30/12/2018
☾ ft. : Nicole Kidman
☾ Copyright : Figue
☾ Statut Civil : Célibataire
☾ Localisation : Winterville
☾ Métier : Fleuriste
☾ Particularités : Sorcière naturelle pratiquant la magie blanche, notre rousse flamboyante est revenue à Winterville il y a peu dans l'espoir de répondre à toutes les questions qu'elle se pose.

☾ Zone Libre : Some colors in my house - ft. Breda Page11

Message Sujet: Re: Some colors in my house - ft. Breda Some colors in my house - ft. Breda EmptyVen 3 Mai - 19:46

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Some colors in my house - ft. Breda Some colors in my house - ft. Breda Empty

Revenir en haut Aller en bas

Some colors in my house - ft. Breda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] House of Fury [DVDRiP]
» Lucharius Benetek, Navigator
» [UploadHero] House of the Rising Sun [DVDRiP]
» Glorfindel ;; Former Lord of The house of Golden Flower
» A House Divided

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devil May Care :: Winterville :: Quartier Est :: Commerces-