Stairway to Heaven
Highway to Hell


Partagez

III. Addicted - Williah.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Isaiah Warren
Isaiah Warren
ADMIN ☾ Humain
http://devil-may-care.forumactif.com/t46-isaiah-warren-i-m-not-i
III. Addicted - Williah. Tumblr_ncc4le80k81tmbu1fo1_500
☾ Pseudo : ROGERS.
☾ Surnom : Isa, gros con, chaton, ça dépend.
☾ Âge : 35 ans.
☾ Messages : 313
☾ Arrivée : 25/09/2018
☾ ft. : Sebastian Stan
☾ Copyright : brimbelle (Avatar) / Lux (Aesthetic) <3
☾ Statut Civil : Fiancé à son âme-soeur. L’amour de sa vie. Son unique.
☾ Avec : William Collins, le précieux.
☾ Multiface : Aphrodite & Jesus.
☾ Localisation : Au manoir Warren ou dans sa camionnette.
☾ Métier : Chasseur de vampires officieusement, auteur officiellement.
☾ Particularités : Chasseur né et sanguinaire, la chasse est un truc de famille chez les Warren, même si ses parents ont essayés de les préserver, avec sa jumelle. Manipule la machette et l'exorcisme. Foie à toute épreuve.
☾ Zone Libre : Family.
III. Addicted - Williah. Giphy

III. Addicted - Williah. FJAdpnd

Message Sujet: III. Addicted - Williah. III. Addicted - Williah. EmptyJeu 22 Nov - 22:14


Addicted
Williah



totally obsessed.
Isaiah était à un stade de sa vie où il commençait à mûrir. Il se rapprochait de la quarantaine et pourtant, avait l’impression d’enfin être adulte. C’était lourd sur ses épaules entre le gosse et le mariage à venir, sa vie avait pris un tournant auquel il ne s’était pas attendu et il n’avait pas d’autre choix qu’enfin assumer. Le plus dur pour lui, cela avait été d’abandonner ses bouteilles d’alcool. Elles le tentaient toujours dans le placard, il avait jeté ce qu’il lui restait dans la camionnette mais les autres étaient toujours là à l’attendre et il était dur de résister à la tentation. Il avait toujours une excuse pour boire. Pour fêter les fiançailles, pour fêter le fait que le gosse retourne à l’école, pour fêter les une semaine de retrouvaille et ainsi de suite. Mais il avait tenu jusque là, parce qu’il se rappelait les cuites qu’il avait pris et l’embarras dans lequel il avait pu mettre William et Adam.

Ce jour là, il avait prévu de revoir de vieux amis, presque des frères. La fratrie Pierce. Père et fils. Il s’était rendu au bar au sud de la ville, n’aimant pas franchement la prétention du quartier populaire de la ville et les gens qui y trainait, préférant de loin le style vieillot et typique du bar dans lequel il allait plus jeune, même si on y sentait le tabac et l’alcool et la sueur, même le sang. Des combats de gens éméchés, la sueur de ces gens. L’alcool qui avait pu tomber et qu’on avait jamais su nettoyer, pas même voulu. Un poil crasseux mais tout le monde s’y connaissait, il aimait ce bouge.

Mais il s’était dit que reprendre contact avec les Pierce aurait du bon et il leur avait donné rendez vous à 16h exprès, car ce n’était pas l’heure pour picoler mais que le bar serait déjà ouvert. Il sortait à peine du lit, avait juste embrassé son fiancé et était parti sans rien dire, l’idée de prévenir William ne l’avait pas vraiment effleuré.

Sauf qu’il était maintenant 22h. Qu’il avait tenu, au début, sa parole de ne pas boire. Il avait vu du jus d’orange, ce qui n’avait pas manqué de faire hurler de rire les Pierce plus habitués à le voir picoler qu’autre chose. Les remarques avaient forcément fusées, surtout en remarquant la bague à son doigt. Il n’avait juste jamais précisé qu’il devait cet anneau à un homme, encore moins à un vampire. Il n’avait jamais caché son homosexualité au monde mais il savait le sujet plus délicat dans ce type de bourgade mais c’était surtout il n’y avait jamais pensé, à le préciser. Parlant surtout en « on » qu’en « il » ou préciser le prénom de son homme. Ils avaient bien ris et il s’était bien fais chambré. Puis ils avaient réussis à le faire passer au whisky parce qu’après tout, ce n’est jamais qu’un verre, ça ne tue personne, pas vrai ? Puis un second ça dérange qui ? Puis un troisième parce que jamais deux sans trois ?

Ça avait fini à ce qu’à 22h il ait toujours le cul vissé sur son siège, puisqu’ils avaient pris une table avec les fauteuils et les chaises et qu’il avait trouvé le fauteuil confortable. Ernest était parti depuis une ou deux heures qu’il était, lui, resté à parler avec les rejetons. Élevés ensemble pendant quelque années, jusqu’à ce qu’Isaiah se décide à tracer sa route seul, besoin de liberté et d’indépendance. Se forger. Il avait oublié de prévenir William et ce n’est que lorsque l’un d’eux lui demandait « si bobonne n’allait pas s’inquiéter » qu’il y repensait vraiment et sortait son vieux portable de sa poche, pour constater qu’il était complètement déchargé. Tant pis. Il avait juste répliqué que « sa moitié n’était pas si lourdingue que ça » en riant. Qu’au pire il aurait une fessée en rentrant. Hors de question de dormir sur le canapé en tout cas. Il buvait une gorgée de son verre avec un sentiment de culpabilité mais aussi un délice que le goût d’un bon whisky. Puis foutu pour foutu, William le sentirait forcément. Faire le mur ce soir ? Il y pensait. Histoire de ne pas avoir à assumer son alcoolémie alors qu’il assumait déjà bien des choses et avait besoin d’être un crétin un peu encore.

(c) ROGERS.

☾ ☾ ☾

AND THIS LOVE CAME BACK TO ME
I thought love was only true in fairy tales, meant for someone else but not for me. Love was out to get me, that's the way it seemed. Disappointment haunted all of my dreams. Then I saw his face, now I'm a believer ; not a trace, of doubt in my mind. I'm in love, and I'm a believer I couldn't leave him if I tried.


III. Addicted - Williah. ZAvkbJW
Revenir en haut Aller en bas
William Collins
William Collins
ADMIN ☾ Vampire
III. Addicted - Williah. Original
☾ Surnom : Will, ducon, bébé, ça dépend
☾ Âge : 651 ans (né en 1367)
☾ Messages : 444
☾ Arrivée : 25/09/2018
☾ ft. : Chris Evans
☾ Copyright : Avat : lux aeterna | Signature : moi
☾ Statut Civil : Fiancé à l'homme de sa vie, son âme soeur
☾ Avec : Isaiah Warren
☾ Multiface : Arès & Antanaziel
☾ Localisation : Winterville
☾ Métier : Galeriste / Chasseur de vampires
☾ Particularités : "Un vampire qui s'amourache de son bourreau, qui tue son créateur et qui chasse les siens... T'es vraiment taré." - Isaiah.
Cela résume assez bien William, un vampire ayant pour âme soeur un chasseur de vampire. Un vampire qui ne supporte pas sa propre espèce et les chasse avec plaisir. Unique cas chez les siens. Taré, sans doute, oui.

Message Sujet: Re: III. Addicted - Williah. III. Addicted - Williah. EmptyVen 23 Nov - 15:06


Addicted
William & Isaiah

« True that my eyes are blue, quite the same as you. Would you want me to be a fool like you. A fool like you. If I act like you I'd hide from all my troubles too. If I'd be like you I would be the same old fool»
Que son homme sorte et parte faire il ne sait quoi de son côté n'est pas un problème pour William. Même s'il peut avoir envie de couver Isaiah, il sait que par moments, il a besoin d'être tout seul et tant que ce n'est pas partir seul sur une chasse quelconque, tout va bien. Non, parce qu'en chasse vu la propension que peut avoir Isaiah à foncer, dans le tas, tête en avant...le vampire préfère ne pas être trop loin quoi. Logique, sait-on jamais ce qui peut se passer. Ce n'est pas cela le souci, ce n'est pas ça qui le fait tourner en rond au manoir depuis bien deux heures déjà.

Non ce qui le fait vraiment tourner en rond et s'inquiéter, c'est de voir l'heure tourner et de ne pas pouvoir joindre Isaiah. Les deux sms envoyés ? Aucune réponse. L'appel passé ? Il est tombé directement sur la messagerie. Et, oui, c'est ça qui le rend fou. William ne demande pas grand chose en retour, simplement avoir un "tout va bien" de la part de son fiancé. Hors là, rien du tout de fait et William est largement en droit de se demander ce qu'il se passe, ce que son homme peut faire et, oui, de tout imaginer. Imaginer le pire, tout à fait, forcément en connaissant Isaiah, c'est un droit légitime pour le vampire que de songer au pire possible.

William ne veut pourtant pas le fliquer, tout comme il le sait que son homme a besoin d'espace et d'être seul. Mais. C'est ce mais qui fait qu'à 22h10, le vampire attrape sa veste et ses clés et qu'il n'y tient plus. Laissant juste un mot à Adam au cas où avant de filer hors de la maison. Vampire étant, William peut le retrouver aisément, il a déjà retrouvé Isaiah à travers le pays alors le retrouver dans une ville est un jeu d'enfant. Quand bien même, il n'aime pas avoir à se servir de ses pouvoirs de vampire, cela reste quelque chose de plus que simple pour lui.

Puisqu'il n'a pas d'autre choix, c'est parti pour le pister. Le vampire se concentrant sur ses sens surtout son odorat, sentir l'odeur de son homme aussi infime soit-elle et qui plane encore dans l'air hors du manoir. Odeur étroitement mêlée avec celle en provenance de sa camionnette dans l'esprit du vampire. Putain, tu me saoules Isaiah. Et finalement, comme prévu, William ne met pas longtemps à savoir où son homme se cache en ville et bizarrement savoir qu'il est dans un bar, ne le surprend même plus.

Bref. Il ne lui faut pas plus longtemps pour ensuite rejoindre puis entrer dans ce bar et plisser le nez devant toutes les odeurs qui viennent l'agresser. Tout comme il ne lui faut pas plus de trente secondes pour repérer Isaiah et le voir avec un verre de whisky à la main. De quoi lui faire rouler les yeux au ciel. Plus qu'à voir dans quel état est vraiment son homme...aussi bien niveau alcoolémie, que mentalement d'ailleurs. Au moins, Isaiah n'est pas blessé ou pire encore. Vaut mieux voir le bon côté des choses.

Préférant à partir de là, aborder son homme avec un sourire sur les lèvres et rien à faire des autres autour, au contraire même, vu que dès qu'Isaiah a les yeux sur William, le vampire se penche pour l'embrasser. Il est mien. Bien qu'il se passerait du goût de whisky sur les lèvres du chasseur.
(c) DΛNDELION

☾ ☾ ☾


Oh let me see your beauty when the witnesses are gone. Oh let me feel you moving like they do in Babylon. Oh show me slowly what I only know the limits of. Dance me to the wedding now, dance me on and on. And dance me very tenderly and dance me very long. We're both of us beneath our love, and both of us above. And dance me to the end of love. And dance me to the end of time.

III. Addicted - Williah. 8l8u2c1I_o
Revenir en haut Aller en bas
Isaiah Warren
Isaiah Warren
ADMIN ☾ Humain
http://devil-may-care.forumactif.com/t46-isaiah-warren-i-m-not-i
III. Addicted - Williah. Tumblr_ncc4le80k81tmbu1fo1_500
☾ Pseudo : ROGERS.
☾ Surnom : Isa, gros con, chaton, ça dépend.
☾ Âge : 35 ans.
☾ Messages : 313
☾ Arrivée : 25/09/2018
☾ ft. : Sebastian Stan
☾ Copyright : brimbelle (Avatar) / Lux (Aesthetic) <3
☾ Statut Civil : Fiancé à son âme-soeur. L’amour de sa vie. Son unique.
☾ Avec : William Collins, le précieux.
☾ Multiface : Aphrodite & Jesus.
☾ Localisation : Au manoir Warren ou dans sa camionnette.
☾ Métier : Chasseur de vampires officieusement, auteur officiellement.
☾ Particularités : Chasseur né et sanguinaire, la chasse est un truc de famille chez les Warren, même si ses parents ont essayés de les préserver, avec sa jumelle. Manipule la machette et l'exorcisme. Foie à toute épreuve.
☾ Zone Libre : Family.
III. Addicted - Williah. Giphy

III. Addicted - Williah. FJAdpnd

Message Sujet: Re: III. Addicted - Williah. III. Addicted - Williah. EmptyVen 23 Nov - 19:25


Addicted
Williah



totally obsessed.
C'était difficile encore pour lui de le reconnaître mais William lui manquait. Il avait souvent ce réflexe de regarder à côté de lui comme pour le voir alors qu'il n'était pas là. S'il avait pu partir, c'était juste parce qu'il s'était décidé à faire confiance à William en se disant qu'à son retour à la maison, il y serait encore et n'aurait pas fais ses valises pour repartir, il osait en tout cas y croire. C'était dire comme sa paranoïa s'était calmée au fil des jours. En même temps, il avait été tellement heureux depuis le retour de William qu'il ne pouvait pas croire que ça cesserait si brutalement alors qu'ils avaient pris des habitudes qu'ils adoraient tous les deux. Dormir l'un contre l'autre quand ce n'était pas l'un sur l'autre, se réveiller à la même place que lorsqu'ils s'étaient endormis. Baver sur l'autre au passage. Prendre des douches à deux. Il mangeait seul la plupart du temps mais à côté de celui qu'il aimait. Souvent fourré contre lui, comme s'il n'avait pas vraiment dormi depuis un an et rattrapé son sommeil en somnolant constamment sur William. C'était, ce soir, le premier vrai moment qui lui venait en tête, où ils n'étaient pas collés l'un à l'autre depuis leur retrouvailles.

Il en avait peut-être besoin aussi, de souffler, de reprendre sa vie ici où il l'avait laissé à ses 18 ans. Retrouver ses vieux amis et ses habitudes, se dire qu'ils allaient pouvoir avoir un semblant de vie normal, même s'il savait que les chasseurs n'avaient pas ce luxe, qu'avoir une vie normale. C'était une accalmie et c'était tant pour lui que pour Adam qu'il faisait ça, qu'il s'accordait une vie ici. C'était très loin de ses rêves que fonder une famille et ça lui était pourtant tombé dessus et il avait du l'assumer, jusqu'à ce qu'il se décide à sortir pour être un peu plus celui qu'il était normalement.

Ne pas se soucier de l'heure, ne pas se soucier du frigo à remplir ou du lit à faire, ne pas se soucier du livre à lire ou de s'acheter un ordinateur une bonne fois pour toute. C'était bien de récupérer un semblant de ses habitudes en venant dans ce bar, où il pouvait fumer comme il le voulait sans culpabiliser et comme là où il pouvait boire après quelque heure à résister avec ses sodas et jus à la con. Se trouer un peu plus le foie ou un peu moins, se noircir un peu plus les poumons ou moins, ici dans ce bar ça ne comptait pas vraiment, on faisait juste ce qu'on voulait sans se soucier des apparences : ils étaient tous pareils. Un repère à chasseur pour ceux qui savaient les reconnaître.

Il n'avait pas vu l'heure passer et le fait que son portable soit déchargé n'était pas surprenant, si cela se trouvait, ça faisait des jours qu'il l'était, c'était dire comme il se souciait de la technologie et de son matériel électronique. Il ne remarquait pas non plus en regardant dehors, puisqu'il faisait déjà quasi noir quand il était arrivé, ça ne changeait pas grand chose pour lui. Il s'en rendait compte juste quand une silhouette familière s'approchait de lui. Il était mêlé entre deux sentiments, la joie et la culpabilité. Mentalement, un "et merde" parce qu'il avait bien vu le regard sur la boisson, là où il y a encore un ou deux mois il aurait répondu un simple "oui je picole, et ? Si ça te plaît pas c'est con, mais c'est pareil", là il culpabilisait vu la promesse qu'il avait fait. Il avait luté, vraiment, mais comment luter dans un bar où tout le monde buvait de la bière ou du whisky ? Impossible de luter mais en même temps, il n'y avait pas d'autre lieu pour se retrouver et le résultat aurait été le même chez les Pierce.

William qui venait l'embrasser en publique, ah ? Il ne se gênait pas pour répondre à son baiser, se doutant toute fois des regards sur eux, mêlés entre l'incompréhension et le silence soudain.

Le tendre amour de ma vie.

L'alcool le poussait surtout à parler sur ce ton ironique. Pas agressif, peut-être un peu sarcastique comme une impression qu'il avait menti aux autres sur le fait que sa moitié soit cool à ce sujet et en même temps l'impression d'être fliqué, sans se dire un seul instant que lui n'aurait pas attendu cette heure-ci pour se pointer et se serait pointé plus tôt et surtout, bien énervé. Il se décalait sur la banquette pour faire de la place à son homme, surtout.

J'ai peut-être oublié de mentionner que la personne avec qui j'allais me marier avait une barbe et une queue. J'aurai peut-être du quand ils se sont amusés à deviner la taille de tes seins ou de tes fesses mais j'trouvais ça plus drôle de voir leur gueules quand ils l'apprendraient.

Oui... et non. Il n'y avait surtout pas pensé, à le préciser, ce n'était pas l'occasion qui avait manqué mais, eh. Les regards des autres l'amusait, il n'avait jamais eu honte de son homosexualité et même s'il le voulait, ne pourrait pas le cacher du tout. Surtout quand, sans y réfléchir, il venait poser sa main sur la cuisse du vampire lorsqu'il était assis à côté de lui, avec une certaine possessivité. Puis relâcher sa cuisse pour passer son bras autour de ses épaules et boire une gorgée de son verre, il fallait bien le terminer, eh. Sans se dire aussi que son fiancé était sûrement au pire endroit possible de la ville et qu'il vaudrait mieux qu'il ne sorte pas ses crocs par ici, vu le possible danger. Même s'il ne le permettrait pas, sait-on jamais. Il connaissait bien les chasseurs et le sang chaud qu'ils avaient ; il était pareil.

(c) ROGERS.

☾ ☾ ☾

AND THIS LOVE CAME BACK TO ME
I thought love was only true in fairy tales, meant for someone else but not for me. Love was out to get me, that's the way it seemed. Disappointment haunted all of my dreams. Then I saw his face, now I'm a believer ; not a trace, of doubt in my mind. I'm in love, and I'm a believer I couldn't leave him if I tried.


III. Addicted - Williah. ZAvkbJW
Revenir en haut Aller en bas
William Collins
William Collins
ADMIN ☾ Vampire
III. Addicted - Williah. Original
☾ Surnom : Will, ducon, bébé, ça dépend
☾ Âge : 651 ans (né en 1367)
☾ Messages : 444
☾ Arrivée : 25/09/2018
☾ ft. : Chris Evans
☾ Copyright : Avat : lux aeterna | Signature : moi
☾ Statut Civil : Fiancé à l'homme de sa vie, son âme soeur
☾ Avec : Isaiah Warren
☾ Multiface : Arès & Antanaziel
☾ Localisation : Winterville
☾ Métier : Galeriste / Chasseur de vampires
☾ Particularités : "Un vampire qui s'amourache de son bourreau, qui tue son créateur et qui chasse les siens... T'es vraiment taré." - Isaiah.
Cela résume assez bien William, un vampire ayant pour âme soeur un chasseur de vampire. Un vampire qui ne supporte pas sa propre espèce et les chasse avec plaisir. Unique cas chez les siens. Taré, sans doute, oui.

Message Sujet: Re: III. Addicted - Williah. III. Addicted - Williah. EmptyMar 27 Nov - 15:11


Addicted
William & Isaiah

« True that my eyes are blue, quite the same as you. Would you want me to be a fool like you. A fool like you. If I act like you I'd hide from all my troubles too. If I'd be like you I would be the same old fool»
William a dit à son homme que ce n'est pas parce qu'il est revenu, que ce n'est pas parce qu'ils sont fiancés, que ce n'est pas parce qu'ils sont plus tendres, que ça changerait radicalement les choses entre eux et dans leur manière de fonctionner. Pourtant depuis qu'il est revenu et qu'ils ont scellés leur retrouvailles, ils ne sont plus quittés d'une semelle tous les deux. Le vampire n'a pas eu à chercher Isaiah puisque son homme était collé à lui presque en permanence. Non, ce n'est pas pour se plaindre qu'il dit ça, bien au contraire même alors que William en a besoin de cela, de sentir Isaiah contre lui, de sentir son odeur, d'entendre son coeur, quand ce n'est pas sentir le poids de son corps. La possessivité qui parle, peut-être, mais surtout ce besoin de se remettre de cette année de séparation pendant laquelle, William a cru mourir. Tout comme il sait que si son fiancé agit ainsi ce n'est pas qu'à cause de toutes leurs promesses mais bel et bien par besoin de s'assurer que le vampire n'ira nul part. Donc quelque part qu'Isaiah se permette de sortir ainsi, cela a eu un petit côté réjouissant pour le vampire. Son homme semble retrouver au moins un peu de sa confiance.

Sauf que les heures se sont enchaînées et que William s'est inquiété de ne pas avoir de nouvelles, de ne pas savoir ce qu'il en est. Et cela donne, qu'il est parti à la recherche de son chasseur pour le retrouver dans ce bar. Une partie de ses inquiétudes s'envolant, il ne lui reste plus qu'à voir à quel point son homme a pu boire. Cela aussi était dans les promesses d'Isaiah, ne plus boire et se mettre dans des états pas possibles, que William n'ait plus à le ramasser sur une table de billard au mieux ou dans le caniveau, comme c'est arrivé plusieurs fois déjà. Malgré tout, le vampire savait d'avance qu'Isaiah ne pourrait pas la tenir entièrement cette promesse. Ce qui, au passage, pourrait lui faire craindre le pire concernant les autres promesses de son homme. Il le savait et William ne peut pas vraiment lui en vouloir, il n'aime pas ça, certes, mais il savait aussi à quel point cela allait être dur pour Isaiah. On ne change pas autant de...décennies d'habitudes du jour au lendemain. Il pensait déjà que ça serait dur au quotidien dans le manoir mais si en plus son fiancé se retrouve dans un bar, comment ça aurait pu fini autrement ?

Cela ne l'empêche pas d'approcher d'Isaiah et de l'embrasser, montrer à ceux autour ce qu'il en est vraiment, tout en ne se souciant pas d'eux. La remarque de son homme, le fait hausser un bref sourcil, le vampire pourrait apprécier si ce n'était pas dit sur ce ton là...comme un reproche où il ne sait quoi. Soit, William ne va pas chercher ce qu'il en est exactement, du moins pas tout de suite, il verra bien. Le vampire en profite surtout pour se glisser sur la banquette à côté d'Isaiah, ne pouvant pas faire autrement que de rire à ce qu'il peut sortir ensuite. Tu ne changeras jamais mon coeur.

- Promis, la prochaine fois, je mets un soutien-gorge et une mini jupe.

La réponse est sortie à peine son homme a terminé de parler, en même temps William qui ne sort pas de conneries même quand il ne faut pas, ça ne serait pas lui. En profitant surtout pour poser sa main sur la cuisse d'Isaiah a peine son homme a son bras autour du vampire.

- Et sinon moi c'est William.

Se présenter lui-même, un réflexe pris au fil des années avec Isaiah parce que si William ne le fait pas, il y a de fortes chances que son homme ne le fasse pas et oublie. Faisant surtout signe au barman de venir le servir et resservir le coin, une tournée, oui en effet et même s'il n'aime pas ça.

Disons que William sait parfaitement qui peut l'entourer, qu'il est au milieu d'un nid de chasseurs et que donc, il vaut mieux pour lui qu'il agisse normalement, comme tout humain dans un bar pourrait faire. Repérer des chasseurs n'est pas bien compliqué d'ailleurs, ils ont tous un petit quelque chose dans le regard. Cette lueur qui dit qu'ils ont déjà vus des horreurs, voir en ont vécus. Cette lueur que William ne connaît que trop bien pour la lire plus que régulièrement, malheureusement, dans les yeux de son homme.
(c) DΛNDELION

☾ ☾ ☾


Oh let me see your beauty when the witnesses are gone. Oh let me feel you moving like they do in Babylon. Oh show me slowly what I only know the limits of. Dance me to the wedding now, dance me on and on. And dance me very tenderly and dance me very long. We're both of us beneath our love, and both of us above. And dance me to the end of love. And dance me to the end of time.

III. Addicted - Williah. 8l8u2c1I_o
Revenir en haut Aller en bas
Isaiah Warren
Isaiah Warren
ADMIN ☾ Humain
http://devil-may-care.forumactif.com/t46-isaiah-warren-i-m-not-i
III. Addicted - Williah. Tumblr_ncc4le80k81tmbu1fo1_500
☾ Pseudo : ROGERS.
☾ Surnom : Isa, gros con, chaton, ça dépend.
☾ Âge : 35 ans.
☾ Messages : 313
☾ Arrivée : 25/09/2018
☾ ft. : Sebastian Stan
☾ Copyright : brimbelle (Avatar) / Lux (Aesthetic) <3
☾ Statut Civil : Fiancé à son âme-soeur. L’amour de sa vie. Son unique.
☾ Avec : William Collins, le précieux.
☾ Multiface : Aphrodite & Jesus.
☾ Localisation : Au manoir Warren ou dans sa camionnette.
☾ Métier : Chasseur de vampires officieusement, auteur officiellement.
☾ Particularités : Chasseur né et sanguinaire, la chasse est un truc de famille chez les Warren, même si ses parents ont essayés de les préserver, avec sa jumelle. Manipule la machette et l'exorcisme. Foie à toute épreuve.
☾ Zone Libre : Family.
III. Addicted - Williah. Giphy

III. Addicted - Williah. FJAdpnd

Message Sujet: Re: III. Addicted - Williah. III. Addicted - Williah. EmptyVen 30 Nov - 21:53


Addicted
Williah



totally obsessed.
Il découvrait les plaisirs de la vie commune, être toujours collé à William, comme un koala. Toujours à respirer son parfum, son odeur. A profiter de la chaleur relative de sa peau, à dormir sur lui ou inversement. Il ne pouvait plus dormir autrement que collé à William, ça c'était déjà certain. Comme il ne pouvait pas dormir autrement qu'en sentant sa peau contre la sienne, tant sentir l'odeur que le touché, sa peau douce sous ses doigts ou sous ses lèvres, il y avait très vite pris goût, très très vite. Alors même s'il n'était pas prêt à dormir, être loin de la maison n'était pas si facile que ça et il regrettait parfois de ne pas avoir William avec lui, contre lui. Même s'ils ne parlaient pas, ils n'en n'avaient pas besoin, c'était, pour lui, surtout sa présence qui comptait. Savoir que Will était là, contre lui, c'était suffisant. Qu'il lise un livre, regarde la télé ou soit sur l'ordinateur, qu'importait.

Mais son homme finissait par revenir à lui, le poussant à culpabiliser sur pas mal de points mais finir par être rassuré de le voir venir, finalement. Se dire qu'ils dépendent vraiment l'un de l'autre pour en venir à se coller comme ça même maintenant. Isaiah n'était jamais parti que prendre un verre avec de vieux amis, ce n'était pas comme s'il était parti chasser ou autre chose et pourtant, William arrivait et le retrouvait. Ce qui aurait du mettre la puce à l'oreille après ce baiser et le fait que William vienne avec lui sur la banquette, qu'ils se touchent ainsi, main sur la cuisse, puis bras autour des épaules et William qui venait mettre sa main sur sa cuisse, ce n'était pas le fait qu'ils puissent reconnaître le vampire, c'était surtout l'homophobie de ce genre de ville pas spécialement préparée à ça. Soutien-gorge et mini-jupe ? Il émettait un bref "berk" de dégoût. Il n'avait jamais été très attiré par la gente féminine, si bien qu'à l'époque on aurait pu croire qu'il était asexuel. Il n'avait jamais été du genre à regarder sous les jupons ou chercher à voir les filles sous les douches ou dans les vestiaires. Cela ne l'avait jamais intéressé. Il était proche de lui, c'était plus fort que lui, venir contre lui, presque se coller ou venir sur ses genoux. Un élan possessif à l'entourer comme ça, le coller comme ça. Et dans un autre sens, auquel on ne s'attendrait pas forcément si on ne le connaissait pas un minimum, c'était un élan protecteur. Il est sous ma garde, il est à moi, pas touche. Pas juste pour qu'il ne soit pas dragué mais surtout qu'ils étaient dans un repère de chasseurs.

Ses amis faisaient un peu la gueule et ils avaient de quoi, il ne leur avait pas dis qu'il s'agissait d'un homme et ils s'étaient pourtant laissés un bon moment à rire à imaginer qui pouvait être sa moitié, s'imaginant obligatoirement une femme, brune ou blonde, peut-être rousse, imaginant la taille de ses fesses ou de ses seins avec des remarques graveleuses comme les chasseurs qui respectaient bien le cliché, en avaient souvent. Isaiah n'en n'était pas à étouffer William ou lui faire mal non plus à le tenir comme ça, il paraissait même presque détendu alors qu'à tout instant il pouvait le faire basculer sous la table pour lui éviter une balle. Comme il aurait pu jouer le bouclier ou gilet pare-balle juste pour lui s'il le fallait et sans hésiter ni même réfléchir.

Bref, ouais, c'est Will. On va s'marier, un jour. Je sais pas quand. C'est le seul assez fou ou con pour me suivre partout où j'vais depuis.. Pff. Cinq ? Six ans ?

Il avait perdu le fil, ça faisait peut-être même plus longtemps que ça qu'ils étaient ensemble mais il ne saurait dire depuis quand, il n'avait jamais vraiment fais attention aux dates, ignorait même souvent quel jour on était et se fiait surtout au temps pour se dire si on était en janvier, en août ou novembre, il était souvent à côté de la plaque et les cuites à répétition avait forcé ça aussi, oublier. Même s'il aimerait dire que l'alcool n'a pas eu tant d'effets que ça sur lui à part se réveiller à des endroits improbables - au moins, même ivre, n'avait-il jamais trompé William car même complètement ivre, William restait son plus grand fantasme - mais la réalité était tout autre. L'alcool avait creusé quelque traits sur son visage, lui avait détruit le foie alors qu'il n'avait que 35 ans et avait causé quelque dommages irréversible sur son esprit, sa mémoire, son cerveau, sa capacité à réfléchir en général.

Comme son homme payait sa tournée, il pensait à finir son verre cul-sec, ressentant de nouveau mieux la brûlure de l'alcool depuis qu'il n'avait plus bu, ce mois-ci. C'était vraiment pour William qu'il était parvenu à ce miracle et pas pour lui-même, même si le fait de se réveiller avec un mal de crâne et une envie de vomir le flinguait toujours autant. Et ça n'avait pas été sans peine qu'il avait cessé de boire, il avait compensé par beaucoup de jus de fruits et de sucreries et était convaincu d'avoir pris un peu de poids ce mois-ci à cause de ça.

Ses amis semblaient essayer de se dérider, peut-être parce que malgré ses rires, Isaiah semblait sérieux sur leur relation, surtout qu'il avait ce regard amoureux qui ne trompait pas. Il aimait William, il l'admirait et ça ne trompait pas. L'alcool le rendait curieusement affectueux aussi, ce soir, lui qui n'était pourtant pas expansif sauf lorsque c'était pour du sexe... Et il n'était pas dis qu'il n'entraîne pas William dans les toilettes du bar comme c'était déjà si souvent arrivé. On avait fait plus romantique que les toilettes sales d'un bar tout aussi sale mais ça ne l'avait jamais dérangé. Ses amis semblaient essayer de se faire à l'idée, quand les messes-basses se terminaient. Savoir comment gérer la nouvelle, sans doute.

« Bébé, j'te présente de vieux amis de l'école, pis j't'ai déjà parlé des Pierce j'crois, bah, c'est eux. »

Puisqu'ils ne se présentaient pas, il le faisait pour eux. Le silence commençait à l'agacer, surtout. Parce qu'ils n'étaient pas du genre timides et auraient pu enquiller normalement. Il se raclait la gorge, il n'avait pas percuté que ça aurait pu être problématique mais peut-être que c'était encore autre chose qui coinçait, aucune idée. Ils ne voyaient pas ce qu'il voyait ? La perfection même et l'envie de s'en approcher, d'en savoir plus ? De résoudre le mystère-William ?

Il ne se rendait pas spécialement compte que son bras était descendu dans le dos de William pour le caresser, un geste affectueux qu'il n'avait pas souvent non plus. La situation devenait presque gênante mais il n'échangerait William pour rien au monde, pour aucun d'entre eux. Le serveur venait leur apporter des verres et reprendre ceux déjà vides.

« Faites pas vos enculés, putain. »

Douce poésie habituelle sortant d'entre ses lèvres, qui fit rire l'un d'eux qui répliquait ensuite un "t'es sûr que c'est nous ?" qui sonnait comme un "on arrête de faire la gueule" puisque c'était suivi d'un rire de leur part après la réflexion. Au moins, William savait à quoi s'attendre avec eux... Ou peut-être pas. Mais Isaiah riait aussi, pour le coup, de l'humour gras, sale, bienvenue par ici chéri.

(c) ROGERS.

☾ ☾ ☾

AND THIS LOVE CAME BACK TO ME
I thought love was only true in fairy tales, meant for someone else but not for me. Love was out to get me, that's the way it seemed. Disappointment haunted all of my dreams. Then I saw his face, now I'm a believer ; not a trace, of doubt in my mind. I'm in love, and I'm a believer I couldn't leave him if I tried.


III. Addicted - Williah. ZAvkbJW
Revenir en haut Aller en bas
William Collins
William Collins
ADMIN ☾ Vampire
III. Addicted - Williah. Original
☾ Surnom : Will, ducon, bébé, ça dépend
☾ Âge : 651 ans (né en 1367)
☾ Messages : 444
☾ Arrivée : 25/09/2018
☾ ft. : Chris Evans
☾ Copyright : Avat : lux aeterna | Signature : moi
☾ Statut Civil : Fiancé à l'homme de sa vie, son âme soeur
☾ Avec : Isaiah Warren
☾ Multiface : Arès & Antanaziel
☾ Localisation : Winterville
☾ Métier : Galeriste / Chasseur de vampires
☾ Particularités : "Un vampire qui s'amourache de son bourreau, qui tue son créateur et qui chasse les siens... T'es vraiment taré." - Isaiah.
Cela résume assez bien William, un vampire ayant pour âme soeur un chasseur de vampire. Un vampire qui ne supporte pas sa propre espèce et les chasse avec plaisir. Unique cas chez les siens. Taré, sans doute, oui.

Message Sujet: Re: III. Addicted - Williah. III. Addicted - Williah. EmptyJeu 6 Déc - 12:34


Addicted
William & Isaiah

« True that my eyes are blue, quite the same as you. Would you want me to be a fool like you. A fool like you. If I act like you I'd hide from all my troubles too. If I'd be like you I would be the same old fool»
Un an loin de son âme soeur et cela donne un vampire qui ne veut plus qu'ils soient séparés trop longtemps. William n'a pas forcément besoin d'avoir Isaiah réellement collé à lui à chaque seconde mais au moins de l'avoir sous les yeux ou à portée de ses sens. Et ils peuvent porter loin s'il le veut. Qu'ils aient leur indépendance tout en sachant où est l'autre, c'est l'idée générale. Le vampire n'y peut rien si en prime il s'inquiète vite comme ce soir, son homme est trop impulsif, trop changeant pour qu'il en soit autrement. Sait-on jamais dans quel pétrin il pourrait se coller tout seul et la simple idée qu'il puisse arriver quelque chose à Isaiah, ça lui retourne les tripes à William.

Impossible pour lui de ne pas venir l'embrasser en le rejoignant. Impossible pour lui de ne pas se caler contre son homme et de poser sa main sur Isaiah. Après tout, ils sont dans un pays libre n'est-ce pas ? Oui, alors tant que ça convient à son fiancé, les autres peuvent aller se pendre, William en a strictement rien à faire. Mais est-ce que le chasseur le colle autant juste parce que William lui a manqué ou parce qu'ils s'aiment ? Aucune idée. Quoi que, la manière dont Isaiah agit fait assez possessif et protecteur. Mais bon, ce n'est qu'une hypothèse de la part du vampire qui a encore un peu de mal par moment à comprendre les gestes de son homme.

Toujours est-il que William ne risque pas de regarder d'autres hommes alors qu'il a l'homme de sa vie à ses côtés et qu'il l'aime plus que tout. Enfin, il regarde les autres quand même mais pour essayer de les cerner, cherchant à eux aussi leur degré d'alcoolémie, les voyant faire la gueule en découvrant qu'Isaiah est donc avec un homme. Si ça vous dérange, je ne vous retiens pas. En même temps cela a un petit côté monde à l'envers étant donné l'âge que William a réellement, qu'il vient d'une époque où l'homosexualité était condamnée à la peine capitale ou à l'asile psychiatrique à vie. D'une époque où c'était même inenvisageable tout court dans sa tête, encore humain, il pourrait bien avouer qu'il avait même aucune idée que ça soit possible. Oh, de par son éducation, William savait que dans l'antiquité cela avait court mais il pensait que ça n'existait plus du tout.

- Tu m'as déjà dit que j'étais taré et con donc, oui, les deux.

C'est dit avec un sourire et en regardant Isaiah, un regard tendre et amoureux d'ailleurs, impossible de ne pas s'en rendre compte en observant le vampire.

- Et ça fait pas loin de sept ans.

En comptant leur année de séparation mais ça les autres ont pas besoin de le savoir. Tout comme, le vampire sait parfaitement où il a pu mettre les pieds et qui sont vraiment les autres humains. Comment dire que ça aussi il s'en contrefiche, William sait parfaitement qu'aucun d'eux ne peut savoir ce qu'il est vraiment. Il faudrait qu'ils creusent un moment pour s'en rendre compte. Quand bien même, le vampire doit se souvenir que dans un bar, bah, il vaut mieux commander et boire. Peut-être plus encore entouré de chasseurs.

- Enchanté.

Oui que dire d'autre ? Pas grand chose. Surtout que les Pierce, oui, William en a entendu parler...au détour des cuites de son homme mais jamais directement ou en détails. Il en a entendu parler aussi quand il s'était renseigné sur Isaiah, il y a bien longtemps de ça pour apprendre les grosses lignes de son histoire. Au moins avec tout ça, William a une bonne idée d'à quel point son fiancé est déjà bourré. Pour le moment ça va encore et tant que le chasseur ne se met plus dans des états pas possible, ça ira. Le vampire remarque les silences, les regards, entend les messes basses mais, oui, il s'en fout, il n'y a qu'Isaiah qui compte. Ok, d'accord. Avec ce qui suit, William ne peut que se dire que si son homme a un langage fleuri, les Pierce n'y sont peut-être pas pour rien dans tout ça. Cela ne le fait pas vraiment rire de son côté mais sourire, histoire de dire que même si ça le démange d'en claquer une qui les ferait taire.

William doit bien avouer qu'il cherche un peu comment relancer la conversation sur ce coup là. Autant, il est habitué avec son homme à ce genre de propos et ça ne l'a jamais dérangé. Autant avec ceux là, il n'aime pas ça du tout, peut-être parce que depuis le temps il sait gérer son fiancé mais que des inconnus... Bon. Déjà il est clair que les autres auront compris que le vampire sait pour le surnaturel, vu qu'Isaiah leur a dit qu'ils se suivent partout depuis quelques années. Ou alors les Pierce ne savent pas qu'il ne fait que chasser ? Fort peu probable, pourtant.

- Isa m'a un peu parlé de vous mais il ne m'a pas dit ce que vous faites dans la vie ? La même chose que lui ou ?

William disait ça dans un sourire, en regardant Isaiah surtout, voulant lui faire comprendre d'un regard qu'il sait ce qu'il fait, qu'il n'y a rien à craindre. De toute manière, il est prêt à tout entendre si la conversation glisse sur les créatures, il a déjà tout entendu avec Isaiah de toute manière. Alors que dans le même temps, il n'a pas que sa main posée sur la cuisse de son homme mais la lui caresse doucement à travers le tissu de son pantalon.
(c) DΛNDELION

☾ ☾ ☾


Oh let me see your beauty when the witnesses are gone. Oh let me feel you moving like they do in Babylon. Oh show me slowly what I only know the limits of. Dance me to the wedding now, dance me on and on. And dance me very tenderly and dance me very long. We're both of us beneath our love, and both of us above. And dance me to the end of love. And dance me to the end of time.

III. Addicted - Williah. 8l8u2c1I_o
Revenir en haut Aller en bas
Isaiah Warren
Isaiah Warren
ADMIN ☾ Humain
http://devil-may-care.forumactif.com/t46-isaiah-warren-i-m-not-i
III. Addicted - Williah. Tumblr_ncc4le80k81tmbu1fo1_500
☾ Pseudo : ROGERS.
☾ Surnom : Isa, gros con, chaton, ça dépend.
☾ Âge : 35 ans.
☾ Messages : 313
☾ Arrivée : 25/09/2018
☾ ft. : Sebastian Stan
☾ Copyright : brimbelle (Avatar) / Lux (Aesthetic) <3
☾ Statut Civil : Fiancé à son âme-soeur. L’amour de sa vie. Son unique.
☾ Avec : William Collins, le précieux.
☾ Multiface : Aphrodite & Jesus.
☾ Localisation : Au manoir Warren ou dans sa camionnette.
☾ Métier : Chasseur de vampires officieusement, auteur officiellement.
☾ Particularités : Chasseur né et sanguinaire, la chasse est un truc de famille chez les Warren, même si ses parents ont essayés de les préserver, avec sa jumelle. Manipule la machette et l'exorcisme. Foie à toute épreuve.
☾ Zone Libre : Family.
III. Addicted - Williah. Giphy

III. Addicted - Williah. FJAdpnd

Message Sujet: Re: III. Addicted - Williah. III. Addicted - Williah. EmptyDim 6 Jan - 21:50


Addicted
Williah



totally obsessed.
C'est une partie qu'on voit rarement chez Isaiah, l'aspect protecteur. Isaiah a toujours eu des airs je-m'en-foutiste, fais ta vie je fais la mienne. Pourtant en sachant qui était dans ce bar, il se montrait protecteur et son bras autour de son fiancé le prouvait. Il y avait aussi qu'il l'aimait, qu'il était possessif et qu'il n'avait pas spécialement peur de montrer ça en publique et que la main sur sa cuisse indiquait, selon lui, que William n'avait rien contre un rapprochement en publique. Et en même temps, Isaiah partait si vite dans les tours, il lui suffisait d'un rien pour être excité et agir n'importe comment. C'était le cas avec William et il fallait dire que William ne lui avait jamais dis non, ne lui avait jamais indiqué que ça ne se faisait pas ou qu'il ne voulait pas. Il ne lui avait jamais refusé quoi que ce soit et Isaiah n'avait donc jamais eu à se retenir ou apprendre à se contrôler, autant dire qu'il n'allait pas commencer maintenant après autant de temps ensemble. Un bras autour des épaules de William à la fois pour marquer sa propriété et pour le protéger. Instinct protecteur qui n'existait qu'avec ceux qu'il considérait être de sa famille, ce qui se limitait concrètement à Shoshana, William et Adam. S'il devait faire un choix entre les Pierce et William, le choix serait vite fait et les Pierce n'avaient malheureusement aucune chance.

Il riait au "que j'étais taré donc les deux" de William, si tarés l'un que l'autre, ils s'étaient bien trouvés. Il voyait bien le regard de William, qu'il lui rendait sans vraiment s'en rendre compte. Il nierait tout en bloc si on lui demandait. Nan, je suis pas une putain de tapette, je suis pas un putain de fragile. J'suis si gay qu'on puisse l'être mais j'suis pas un putain de fragile pour autant. Wow, sept ans, déjà ? Les trous noirs à cause de l'alcool, ça faisait ça aussi. Le temps passait différemment. Merde. Lui, rester pendant sept ans - si on zappait l'année qui venait de s'écouler - avec le même mec ? Il aurait jamais cru ça possible. Toujours pas lassé, au contraire, fou amoureux, pire qu'au premier jour. Il bugait complètement. Sept ans. Bon, il n'avait pas été fidèle du tout au début, le temps qu'il percute qu'ils étaient ensemble, ça réduisait à six ans et demi leur couple. Puis l'année écoulée, cinq ans et demi. Même cinq ans et demi, pour lui, c'était énorme. Lui qui n'aimait pas qu'on le colle, qui préférait avoir la paix, coucher à droite à gauche quand l'envie lui prenait, autre moyen de se défouler que tabasser du vampire. Bordel tout ce temps, vraiment ? Il déposait un baiser sur l'épaule de William, pensif. C'était passé à une de ces vitesse. Il voyait pourtant qu'ils parlaient entre eux et ça restait dans l'idée, pour lui, qu'ils ne savaient pas que c'était un homme. Ou alors ils se doutaient que c'était un vampire ? Isaiah finissait par lâcher un fameux ;

Quand je vous disais qu'elle était grosse, je parlais pas du tour de taille.

Fin et élégant pour appuyer sur le fait qu'il était un homme et qu'il l'avait décrit et pas de la manière la plus classe qui soit.  Entre temps une serveuse venait donner de nouvelles boissons et comme on dit, l'alcool, ça décoince. Une bonne excuse pour qu'Isaiah finisse cul-sec son verre pendant que les autres se décoinçaient.

Ouais c'sont des chasseurs. 'fin. C'était. Des p'tites bites v'là ce que c'est.

Un rire gras, histoire de bien les emmerder. Ils avaient tout pour être des chasseurs, ils avaient les connaissances, l'éducation mais visiblement la vie pépère leur convenait mieux. Il n'aimait pas vraiment ça, lui-même ne se voyant arrêter ça que s'il mourrait.

Isaiah n'était pas non plus un chien en rute, surtout qu'il était fort satisfait avec William qui cédait à tous ses caprices. Mais sentir William lui caresser la cuisse de cette façon n'allait pas l'aider, surtout avec l'alcool qu'il avait déjà dans le sang et le fait qu'il n'avait jamais cherché à contrôler ce genre d'instinct. S'il avait envie, il avait envie, point. Autant dire que partant de ce principe, il se penchait pour murmurer d'une voix grave à l'oreille de William, un fort charmant si tu continues je vais devoir te prendre dans les toilettes de ce bar et leur faire savoir à tous que tu m'appartiens . Il aurait pu continuer à dire leur faire savoir à tous dans le bar et aux alentours parce qu'il comptait le faire crier mais il ne continuait pas, se disant que William le connaissait assez pour savoir ses intentions et ses idées. Fort charmant.

Il les laissait parler des créatures qu'ils avaient chassés, il les laissait parler de leur tableau de chasse qui se limitait à des goules et quelque lycans, deux ou trois tout au plus. Des sorcières pratiquant la magie noire aussi. Il n'écoutait que d'une oreille, surtout concentré par la main sur sa cuisse et par le parfum de William qu'il sentait bien désormais. Surtout concentré par un "vous vous cassez ou merde ?" qu'il avait envie de leur sortir mais se retenait de dire de toute ses forces. Sa main remontant sur la nuque de William, qu'il caressait sur bout des doigts, s'amusant parfois à l'effleurer avec ses ongles pour lui arracher un frisson.

J'vous aurai bien inviter au mariage mais pas sûr de vouloir voir vos gueules toute une journée et une soirée d'affilée.

Charmant. Comment casser la conversation et l'ambiance. Il faut dire qu'ils avaient tous bien picolés et que c'était dans ces moments là où Isa avait les poings qui démangeaient, surtout en sachant qu'avec eux s'il se battait aujourd'hui, demain se serait comme si de rien n'était, comme si rien ne s'était passé. Il ne leur avait pas suggéré de partir mais il cherchait soi la baston soi leur faire comprendre qu'il en avait marre de cette entrevue. Ou comment s'enfermer avec William et se couper du reste du monde. En même temps ce genre de rencontre le forçait à parler encore et encore et c'était un exercice des plus épuisants pour lui qui détestait ça, avec William il n'était pas obligé de parler, même s'il avait compris, dernièrement, que William avait quand même besoin de l'entendre pour certaines choses, il n'avait pas à se forcer constamment pour autant.

J'vais pas tarder, j'suis crevé et la princesse à côté va finir par criser.

Petit tacle aussi pour William, parce qu'en buvant une gorgée de son verre, il réalisait enfin à quel point il avait bu et il avait, soudainement - il suffisait constamment d'un rien pour qu'il parte en live - qu'il avait rompu sa promesse de ne plus boire et comme si avec ce verre là, William l'avait testé pour voir s'il le boirait ou non et il avait lamentablement échoué.

Tu m'fais chier, putain.

Il finissait son verre et le posait plus ou moins brutalement sur la table, repoussant la main de William pour se lever. Ses amis n'y faisaient pas attention ou ne semblaient pas se formaliser, habitués à ce genre de comportement où une seconde tout allait bien et la seconde d'après c'était la fin du monde. C'était surtout sa propre culpabilité d'avoir craqué et bu autant qu'il rejetait sur William mais pour le voir de cette façon, il faudrait être moins alcoolisé, plus futé, plus réfléchis. Rien de lui, en soi. Avec tout autant d'agressivité et le ton qui montait ;

Ouais, c'est bon j'ai craqué, t'es content ?! P'tain de gros con.

Il enfilait sa veste et... s'en allait. Ah.

(c) ROGERS.

☾ ☾ ☾

AND THIS LOVE CAME BACK TO ME
I thought love was only true in fairy tales, meant for someone else but not for me. Love was out to get me, that's the way it seemed. Disappointment haunted all of my dreams. Then I saw his face, now I'm a believer ; not a trace, of doubt in my mind. I'm in love, and I'm a believer I couldn't leave him if I tried.


III. Addicted - Williah. ZAvkbJW
Revenir en haut Aller en bas
William Collins
William Collins
ADMIN ☾ Vampire
III. Addicted - Williah. Original
☾ Surnom : Will, ducon, bébé, ça dépend
☾ Âge : 651 ans (né en 1367)
☾ Messages : 444
☾ Arrivée : 25/09/2018
☾ ft. : Chris Evans
☾ Copyright : Avat : lux aeterna | Signature : moi
☾ Statut Civil : Fiancé à l'homme de sa vie, son âme soeur
☾ Avec : Isaiah Warren
☾ Multiface : Arès & Antanaziel
☾ Localisation : Winterville
☾ Métier : Galeriste / Chasseur de vampires
☾ Particularités : "Un vampire qui s'amourache de son bourreau, qui tue son créateur et qui chasse les siens... T'es vraiment taré." - Isaiah.
Cela résume assez bien William, un vampire ayant pour âme soeur un chasseur de vampire. Un vampire qui ne supporte pas sa propre espèce et les chasse avec plaisir. Unique cas chez les siens. Taré, sans doute, oui.

Message Sujet: Re: III. Addicted - Williah. III. Addicted - Williah. EmptyLun 14 Jan - 14:35


Addicted
William & Isaiah

« True that my eyes are blue, quite the same as you. Would you want me to be a fool like you. A fool like you. If I act like you I'd hide from all my troubles too. If I'd be like you I would be the same old fool»
William voit bien les air d'Isaiah, même s'il ne veut pas s'avancer sur les fait à savoir s'il n'y a que de la possessivité ou s'il y a de la protection en plus. Malgré cela, il le voit et ne peut pas le regarder autrement qu'avec cet amour dans le regard surtout que le vampire ne se souvient pas que ça ait pu être à ce point entre eux. Isaiah l'aurait surtout viré avant ou s'il l'avait laissé venir à côté comme ça, se coller ne serait pas arrivé à ce point. De quoi faire en sorte que William se dise, que ça y est, ils ont vraiment fait un pas en avant tous les deux. Se dire que ça y est, ils sont dans la bonne direction et que ça ne va pouvoir qu'aller de mieux en mieux. Oh, il ne demande pas à son homme de changer, loin de là même, juste d'arrêter de jouer au con et de le repousser en permanence. Quelque part qu'il l'ait rejoint ainsi, cela fait un bon test, surtout devant des connaissances -et plus encore- de son homme. Quand bien même ce n'était pas le but du tout, William voulait juste se rassurer, être certain que son fiancé allait bien.

N'aimant pas le voir boire certes mais parce que le vampire a un peu trop souvent ramassé Isaiah dans les caniveaux ou sur un trottoir ou sur une table de billard, pour ne parler que de ça. Le ramasser alors que son homme était raide bourré, inconscient des fois et avec pas mal de black out le lendemain et même les jours suivants. Surtout les derniers temps avant qu'il ne parte, William a été responsable de chacune des cuites de son homme, tout ça parce qu'Isaiah avait enfin tilté que c'est un vampire. Ou comment faire en sorte de lui remémorer tout ça aussi et de faire remonter la culpabilité. Bien que son homme n'en soit pas encore là dans son taux d'alcoolémie. D'autres souvenirs remontant alors que le vampire dit depuis combien de temps ils sont ensembles, presque 7 ans ou 6 ans si on ôte leur année loin l'un de l'autre...Des souvenirs qui aident William a poser ainsi sa main sur Isaiah et à lui caresser la cuisse. Si William paraît calme en apparence, il vaut mieux pourtant que personne n'ait l'idée stupide d'approcher son homme autrement que pour lui demander un truc banal. Il est mien. Oui, bar plein de chasseurs ou non, ça serait un carnage à l'arrivée, au premier qui touche Isaiah.

Les choses s'enchaînent finalement et William tente de faire la conversation, essayer d'apprendre à mieux connaître les Pierce, au milieu des remarques plus que de douteuse d'un côté comme de l'autre. Est-ce qu'il est surpris d'entendre Isaiah en rajouter une couche dans la finesse et l'élégance le caractérisant ? Non. Depuis le temps justement, le vampire sait comment son homme fonctionne et il s'y est fait depuis longtemps à son langage très délicat. Tellement différents là dessus tous les deux.

- Espèce de flatteur.

Oui, autant entrer dans son jeu n'est-ce pas et le faire en riant à moitié. Le pire c'est que William ne se force même pas pour agir ainsi, ça lui vient naturellement. Puis oui, pourquoi pas boire un verre ou deux maintenant que William est là, c'est bien pour ça qu'il a commandé une tournée et qu'il la paye quand la serveuse arrive avec les verres. Des chasseurs donc, au moins c'est on ne peut plus officiel maintenant et ça les lance tous seuls dans une conversation sur ce qu'ils ont fait ou pas fait. Bien que l'attention du vampire soit surtout sur Isaiah, d'autant plus quand son homme se penche vers lui et lui murmure une telle chose. Fidèle à lui-même. "Je vais peut-être continuer alors." William lui répondant ça sur le même ton et oui, sans arrêter ses caresses pour autant, donnant surtout l'air d'écouter les autres en buvant une gorgée de son verre. Sa peau frémissant en effet à la main d'Isaiah sur sa nuque, c'est le vampire qui va finir par l'entraîner au toilettes et le prendre.

Pourtant, William sent lentement mais sûrement l'atmosphère changer, pas à cause des autres mais en provenance de son homme. Le calme avant la tempête ? Définitivement, il suffit d'entendre et de voir la suite pour le savoir. Princesse ? C'est nouveau ça. Qu'est-ce qu'Isaiah invente encore et wut. Je suis censé avoir fait quoi, encore. Mais de quoi tu parles là. William est largué sur ce coup là et fatigué par avance de ce qui se profile à l'horizon. Soupirant en se passant les mains sur la figure alors qu'Isaiah s'éloigne, l'un des autres humains demandant à William en rigolant s'il est sûr de vouloir l'épouser et supporter ça à vie. Un autre surenchérissant en disant que le temps qu'ils ont passés ensemble relève déjà du miracle. Le vampire ne leur accordant en réponse qu'un regard glacial avant de finir son verre cul sec, de se lever, de leur souhaiter une bonne soirée et qu'il est ravi de les connaître. Les formalités d'usage.

Avant que William ne file pour rattraper son homme et dire qu'il n'est venu là que pour s'assurer qu'il allait bien puis pour, pourquoi pas, boire un verre ou deux. Rassuré, le vampire n'avait pas dans l'idée de rester si longtemps que ça au final. Mais oui, William sort du bar, rejoignant son fiancé à l'extérieur et autant y aller cash pour savoir ce qu'il se passe même s'il voit venir le pire.

- Je peux savoir ce qui te prends Isa ?!

T'es vraiment un p'tit con quand tu t'y mets. Et autant William ne disait jamais grand chose avant, autant là, oui, il va droit au but. Déjà parce qu'Isaiah lui a demandé de le stopper et de le confronter à ses conneries mais surtout...parce que William a l'impression qu'ils reviennent en arrière, un pas en avant pour dix pas en arrière. Que tout ce qu'ils ont pu se dire ces derniers temps n'a servi à rien du tout. Oui, fatigué d'avance sur ce coup là mais surtout dépité et un peu blessé aussi, d'autant plus qu'il a beau réfléchir, il ne voit pas pourquoi Isaiah lui a balancé ça.
(c) DΛNDELION

☾ ☾ ☾


Oh let me see your beauty when the witnesses are gone. Oh let me feel you moving like they do in Babylon. Oh show me slowly what I only know the limits of. Dance me to the wedding now, dance me on and on. And dance me very tenderly and dance me very long. We're both of us beneath our love, and both of us above. And dance me to the end of love. And dance me to the end of time.

III. Addicted - Williah. 8l8u2c1I_o
Revenir en haut Aller en bas
Isaiah Warren
Isaiah Warren
ADMIN ☾ Humain
http://devil-may-care.forumactif.com/t46-isaiah-warren-i-m-not-i
III. Addicted - Williah. Tumblr_ncc4le80k81tmbu1fo1_500
☾ Pseudo : ROGERS.
☾ Surnom : Isa, gros con, chaton, ça dépend.
☾ Âge : 35 ans.
☾ Messages : 313
☾ Arrivée : 25/09/2018
☾ ft. : Sebastian Stan
☾ Copyright : brimbelle (Avatar) / Lux (Aesthetic) <3
☾ Statut Civil : Fiancé à son âme-soeur. L’amour de sa vie. Son unique.
☾ Avec : William Collins, le précieux.
☾ Multiface : Aphrodite & Jesus.
☾ Localisation : Au manoir Warren ou dans sa camionnette.
☾ Métier : Chasseur de vampires officieusement, auteur officiellement.
☾ Particularités : Chasseur né et sanguinaire, la chasse est un truc de famille chez les Warren, même si ses parents ont essayés de les préserver, avec sa jumelle. Manipule la machette et l'exorcisme. Foie à toute épreuve.
☾ Zone Libre : Family.
III. Addicted - Williah. Giphy

III. Addicted - Williah. FJAdpnd

Message Sujet: Re: III. Addicted - Williah. III. Addicted - Williah. EmptyLun 14 Jan - 23:00


Addicted
Williah



totally obsessed.
Il y avait cette nouvelle complicité entre eux, plus publique. Il n'était pas pudique, mais publique comme privé il n'avait jamais vraiment donné de l'affection à qui que ce soit, sauf sa jumelle. Il n'y avait bien que Shoshana pour savoir qu'il pouvait être un pot de colle trop affectueux quand il était d'humeur à ça. Il était bien contre William, il fallait dire. Même s'il restait un peu sur le qui-vive et était un peu tendu sur le coup, il n'en restait pas moins bien, à l'aise. Jusqu'à ce que tout dérape.

C'était sa propre culpabilité et son orgueil qui jouaient dans sa réaction sur-dimensionné. Isaiah était un homme extrême, une tempête, capricieuse. Il fallait savoir le supporter, savoir comment s'y prendre avec lui et même lui parfois ne savait pas comment il pouvait réagir comme ça. Et, oui, ses parents avaient déjà essayés de lui faire rencontrer bien des spécialistes et il ne s'agissait d'aucune maladie, il n'était pas bipolaire à proprement parlé, on avait plutôt parlé d'hyper-activité, un besoin permanent de bouger, un énervement constant et des grosses phases de vide complet, amorphe. Là, il était dans sa phase d'entre deux. Il n'avait pas un problème sévère, avait appris à compenser par énormément d'activité. Sauf qu'il n'y avait pas vraiment d'activité à faire, le cul vissé plusieurs heures sur un siège. Et que ce n'était pas qu'en geste qu'il était rapide et avait besoin de bouger, c'était mentalement aussi, qu'il allait vite, trop vite, sautant d'un point à un autre sans forcément être logique. Il avait juste sa propre logique, mêlé à son caractère difficile. Dans le cas du verre d'alcool offert par son fiancé, il aurait pu y voir juste un verre quelconque. Sauf qu'il y voyait surtout un test que William aurait pu lui faire passer, test qu'il aurait lamentablement échoué. C'était sa culpabilité, il lui avait promis de ne plus boire une seule goutte d'alcool et il n'avait fait que ça ces dernières heures. Il avait tenté de boire des sodas, des jus de fruits au début mais comment pouvait-il seulement s'en tenir à ça dans un bar où le bois des tables, où le cuir des sièges, sentaient la bière ?

Il n'y avait pas d'autres solutions que partir en live totalement comme il le faisait là. Il s'énervait. Il balançait tout. Plus ou moins. Il s'en allait surtout pour prendre l'air, ne pensant pas que William pourrait le suivre, puisque de toute façon il ne le fait jamais. Ce qui n'était peut-être pas plus mal, lui qui avait tendance à s'emballer et monter dans les tours à partir de pas grand chose, comme là où il s'était convaincu de tout ça et s'était énervé au point d'insulter William.

William était-il seulement sûr de vouloir l'épouser ? Il n'avait pas entendu les Pierce le dire, il n'en n'avait pas eu besoin pour avoir la réflexion. Pas parce qu'il se sentait à chier sur le coup - ça viendrait plus tard - mais parce qu'il venait de se convaincre que William le testait alors qu'ils étaient à peine fiancés. Ca allait donner quoi leur mariage si les fiançailles commençaient comme ça ? Il allait venir le fliquer ? William savait-il qu'il allait merder et avait-il attendu ce moment où il aurait bu assez d'alcool pour venir lui mettre dans la gueule ?

Ah. La voix. Putain tu pouvais pas rester ailleurs ? Il soupirait, une fumée sortant à cause du froid glaciale qu'il y avait. Réalisant qu'il avait bien neigé pendant qu'il était dans ce bar. Isaiah avait deux façons de réagir face à ce genre de situation : soit il jouait les sourds-muets, il ne parlerait pas pendant des heures voir des jours entiers pour bien emmerder William, sans même réagir, même par le regard ou un sourire, à ce que William pouvait lui dire, selon le sujet cela pouvait durer plusieurs jours avant qu'il ne finisse par reparler comme si de rien n'était. Soit il pétait un gros câble d'un coup, c'était violent mais bref et il finissait ensuite par passer à autre chose. Le second était plus éprouvant. Sauf qu'Isaiah était alcoolisé mais pas au point d'être ivre alors il optait pour la première solution, à quelque détails près. Se poster, le regarder, il était encore énervé mais il ne disait simplement pas un seul mot. A voir si William allait comprendre, ou s'il allait se mettre à parler. Isaiah était dans cette humeur où il était à vouloir le faire déballer tout ce qu'il avait à déballer, quitte à ne rien dire. A voir quel comportement était le pire pour William. C'était un regard plus dur puis il s'éloignait pour lui tourner le dos et retourner jusqu'à sa voiture. Une colère plus froide. Sentiment de trahison avec ce test, même s'il savait au fond de lui qu'il s'était inventé cette histoire de test pour ne pas assumer la réalité de sa culpabilité. La culpabilité, c'était nouveau pour lui, ce n'était pas un sentiment familier du tout. Il n'avait jamais rien regretté de sa vie, il avait toujours fais ce qu'il lui semblait bon à faire et n'avait jamais tenu à qui que ce soit assez - à part Shana - pour culpabiliser de faire du mal. Mais avec William ces sentiments naissait et il ne savait pas du tout comment y faire face alors il jouait aux connards, comme d'habitude.

Il allait jusqu'à sa voiture, même si son coeur se serrait, conscient des pas en arrière qu'ils faisaient par sa faute mais ne pouvant réagir autrement, ne sachant pas réagir autrement. Se battre avec lui-même était un exercice difficile, mine de rien. Alors il valait mieux, dans le fond, qu'il n'adresse aucun mot à William, quitte à ce que William s'explique par lui-même sur ce qu'il avait fait et l'avoue, plutôt qu'Isaiah puisse lui balancer tout un tas d'insultes et saloperies plus vexantes les unes que les autres. Partir jusqu'à sa camionnette, sortir les clés, ouvrir la porte. C'était fatiguant et William n'avait sûrement même pas idée à quel point.

T'es vraiment un gros con, Will.

Le froid avait peut-être raison de lui, allez savoir. C'était soufflé, avec une pointe de lassitude et désespoir alors qu'il ouvrait sa portière. Un gros con de lui faire ressentir tout ça. Quand c'était d'un point de vue sexuel ça allait, d'un point de vue amoureux pourquoi pas mais les à côté comme la culpabilité, non, il en avait horreur. Trop habitué à "juste pour ma gueule". Détestable.

(c) ROGERS.

☾ ☾ ☾

AND THIS LOVE CAME BACK TO ME
I thought love was only true in fairy tales, meant for someone else but not for me. Love was out to get me, that's the way it seemed. Disappointment haunted all of my dreams. Then I saw his face, now I'm a believer ; not a trace, of doubt in my mind. I'm in love, and I'm a believer I couldn't leave him if I tried.


III. Addicted - Williah. ZAvkbJW
Revenir en haut Aller en bas
William Collins
William Collins
ADMIN ☾ Vampire
III. Addicted - Williah. Original
☾ Surnom : Will, ducon, bébé, ça dépend
☾ Âge : 651 ans (né en 1367)
☾ Messages : 444
☾ Arrivée : 25/09/2018
☾ ft. : Chris Evans
☾ Copyright : Avat : lux aeterna | Signature : moi
☾ Statut Civil : Fiancé à l'homme de sa vie, son âme soeur
☾ Avec : Isaiah Warren
☾ Multiface : Arès & Antanaziel
☾ Localisation : Winterville
☾ Métier : Galeriste / Chasseur de vampires
☾ Particularités : "Un vampire qui s'amourache de son bourreau, qui tue son créateur et qui chasse les siens... T'es vraiment taré." - Isaiah.
Cela résume assez bien William, un vampire ayant pour âme soeur un chasseur de vampire. Un vampire qui ne supporte pas sa propre espèce et les chasse avec plaisir. Unique cas chez les siens. Taré, sans doute, oui.

Message Sujet: Re: III. Addicted - Williah. III. Addicted - Williah. EmptyMar 22 Jan - 17:40


Addicted
William & Isaiah

« True that my eyes are blue, quite the same as you. Would you want me to be a fool like you. A fool like you. If I act like you I'd hide from all my troubles too. If I'd be like you I would be the same old fool»
Il y a de nombreux moments où William ne voit pas les choses venir et ça parce que son fiancé est impulsif, imprévisible, qu'il peut changer d'une seconde à l'autre sans que l'on ne voit rien venir. Et puis il y a des moments comme celui-ci où William les sent arriver les changements, où il sent l'ouragan Isaiah en approche et qu'il va frapper d'une seconde à l'autre, violemment. Là, le vampire a vu venir les choses, il a senti la tension monter dans l'air avant l'explosion ou alors c'est peut-être parce qu'il commence à bien connaître son homme ? Aucune idée, toujours est-il qu'il l'a vu venir. Sauf que William ne s'attendait pas à ce que ça parte ainsi, ce n'est pas parce qu'on voit l'ouragan venir, qu'on peut dire comment il va s'abattre.

Au passage, qu'Isaiah soit ainsi, fait partie des choses qui ont fait en sorte que William tombe amoureux de l'humain. Lui qui cherchait presque désespéramment ce quelque chose qui manquait dans sa vie, sans arriver à mettre le doigt dessus, cela a été clair en rencontrant Isaiah. Le chasseur, sans même le savoir, a réussi à ce que William se sente vivant, vraiment vivant. Il a réussi aussi à ce que le vampire sorte de sa solitude, logique puisqu'il avait enfin trouvé ce petit quelque chose qui laissait un vide en lui. Foutu dès le premier regard et il en a mis du temps à comprendre mais oui, le caractère changeant d'Isaiah, William l'aime. C'est un tout, il aime chaque côté de son fiancé, tout comme il a appris à aimer ses défauts et à faire avec, aussi agaçant soient certaines d'entre eux.

William pensait que son homme avait enfin compris à quel point le vampire a besoin de lui, à quel point il peut l'aimer. Et qu'Isaiah avait enfin compris à quel point cela peut être réciproque, que même en étant humain, son homme a pu comprendre la réelle signification du terme âme soeur. Que son homme avait compris que oui, ils sont deux êtres à part mais qu'ils ne forment qu'un tout, deux moitié qui s'assemblent et ne peuvent être complètes qu'en ayant l'autre près de soi. Que de là, Isaiah avait enfin compris que William ne fera jamais rien pour le faire se sentir mal ou plus généralement lui faire du mal tout court. Même si le vampire a été ainsi dès le départ, acceptant tout sans condition de la part d'Isaiah et ne lui reprochant jamais rien.

De là, ce n'est pas que son homme s'énerve qui le fait tiquer mais bel et bien parce que William ne comprend pas et ne voit pas pourquoi Isaiah s'énerve sur lui et se casse ainsi. Le vampire ne voit pas ce qu'il aurait pu faire pour ça, il est simplement venu le rejoindre pour se rassurer. C'est Isaiah qui a voulu qu'ils soient collés l'un à l'autre et il lui semblait que son homme aimait ça pourtant, vu la remarque glissée à l'oreille du vampire. Il a juste tenté d'apprendre à connaître les amis de son homme, il a simplement fait ce que n'importe qui ferait dans sa situation. Des fois, ça lui semble le monde à l'envers, un peu comme si c'était William qui est humain et Isaiah qui est une créature ou autre largué par le monde des humains.

Songeant à tout ça en essayant de ne pas réagir aux paroles des autres puis après en rejoignant son fiancé à l'extérieur. Essayant toujours de comprendre les choses tout en demandant une explication à Isaiah. Cesse tes conneries et parle moi. Oui, le confronter n'est pas la meilleure idée du siècle mais, eh, son chasseur lui a dit de le faire. Allons bon, en seule réaction, il n'a que du silence, du dédain et des airs durs, soutenant pourtant le regard de son homme du début à la fin. Dieu que William déteste cela, préférant largement quand Isaiah gueule, au moins, au milieu de ses beuglantes, le vampire arrive à avoir quelques détails. Avoir une piste, rien que ça. Cela lui fait d'autant plus mal et lui donne d'autant plus l'impression qu'ils sont entrain de faire marche arrière. Tu es fatiguant Isaiah. Et que dire en le voyant s'éloigner de cette manière, le vampire en soupire sans pour autant chercher à rejoindre Isaiah. Quoi que, il veut en avoir le coeur net et donc par là, il doit le confronter encore.

William n'a pas le temps de faire plus que deux pas en avant qu'il entend la remarque de son fiancé, de quoi le faire soupirer une nouvelle fois.

- Tu l'as déjà dit bébé, change de disque tu es rayé.


S'approchant encore surtout pour pouvoir voir les traits de son homme, pouvoir essayer de lire les choses dans son regard même si William n'a jamais été très doué à cet exercice là. Il en fait pourtant des efforts pour cela, pour qu'Isaiah n'ait pas à parler, pour le comprendre malgré tout.

- Bon sang, parle moi, dis moi ce qu'il y a, j'ai beau essayé de te comprendre sans que tu me parles, je ne sais pas encore lire dans tes pensées !

Combien de fois a t-il pu le penser ça, que les vampires devraient avoir la télépathie dans le package de leurs pouvoirs.

- Je te fais chier pour quoi ? Pour être venu voir si tu allais bien ? Pour agir comme n'importe qui le ferait en essayant de connaître les amis de son fiancé ? Je suis censé être content pour quoi ? De quel craquage tu parles d'ailleurs ?

Oh. Merde. C'est quand même pas ce à quoi William vient de penser, ça serait tellement ridicule si c'est ça et tellement loin de tout.

- Ne me dis pas que c'est parce que tu as bu quelques verres, que tu me pètes un câble ?

Comme quoi, peut-être que quelque part, il arrive à vaguement suivre, à retardement, le cheminement de pensées de son homme aussi chaotique que ça puisse être. Espérant surtout se tromper, enfin pour ça, il faudrait qu'Isaiah se décide à lui parler.
(c) DΛNDELION

☾ ☾ ☾


Oh let me see your beauty when the witnesses are gone. Oh let me feel you moving like they do in Babylon. Oh show me slowly what I only know the limits of. Dance me to the wedding now, dance me on and on. And dance me very tenderly and dance me very long. We're both of us beneath our love, and both of us above. And dance me to the end of love. And dance me to the end of time.

III. Addicted - Williah. 8l8u2c1I_o
Revenir en haut Aller en bas
Isaiah Warren
Isaiah Warren
ADMIN ☾ Humain
http://devil-may-care.forumactif.com/t46-isaiah-warren-i-m-not-i
III. Addicted - Williah. Tumblr_ncc4le80k81tmbu1fo1_500
☾ Pseudo : ROGERS.
☾ Surnom : Isa, gros con, chaton, ça dépend.
☾ Âge : 35 ans.
☾ Messages : 313
☾ Arrivée : 25/09/2018
☾ ft. : Sebastian Stan
☾ Copyright : brimbelle (Avatar) / Lux (Aesthetic) <3
☾ Statut Civil : Fiancé à son âme-soeur. L’amour de sa vie. Son unique.
☾ Avec : William Collins, le précieux.
☾ Multiface : Aphrodite & Jesus.
☾ Localisation : Au manoir Warren ou dans sa camionnette.
☾ Métier : Chasseur de vampires officieusement, auteur officiellement.
☾ Particularités : Chasseur né et sanguinaire, la chasse est un truc de famille chez les Warren, même si ses parents ont essayés de les préserver, avec sa jumelle. Manipule la machette et l'exorcisme. Foie à toute épreuve.
☾ Zone Libre : Family.
III. Addicted - Williah. Giphy

III. Addicted - Williah. FJAdpnd

Message Sujet: Re: III. Addicted - Williah. III. Addicted - Williah. EmptyMer 23 Jan - 20:03


Addicted
Williah



totally obsessed.
Isaiah était parfois trop paranoïaque et il s'accrochait à ces idées qu'il se faisait, à tort. De ces choses dont les discussions ne feraient que renforcer ses idées. Il était en colère contre lui-même, ressentait cette culpabilité nouvelle. C'était comme l'autre soir où ça avait fini par péter. Il ne supportait pas ce sentiment de culpabilité. Il ne supportait pas de ressentir certaines choses. Il savait qu'il avait merdé et il préférait se cramponner à l'idée que William l'avait testé avec ce verre, cette tournée, tout en sachant au fond de lui que William ne lui aurait pas fais ça. C'était de cette manière qu'il tournait sa culpabilité envers lui-même pour avoir céder au vice alors qu'il lui avait promis d'arrêter et qu'avant ce soir, il avait même plutôt bien tenu sa promesse puisqu'il n'avait pas retouché à une seule bouteille et avait compensé par des boissons sucrées et énormément de bouffe. Chaque fois qu'il pensait à un verre, il compensait autrement. Parfois c'était aussi avec le sexe, dont il abusait, clairement. C'était une autre façon de compenser qu'il avait, parce qu'il ne savait pas dire à William comme il l'aimait, qu'il ne trouvait pas les mots pour lui dire alors qu'il le pensait, il ne trouvait pas comment lui dire qu'il l'aimait, qu'il le trouvait beau ou toutes ces conneries qu'il aurait du lui dire, il compensait avec le sexe. Sa vie n'était souvent que ça, compenser ses lacunes dans autre chose. Il compensait le fait de ne plus vouloir ressentir certaines choses ou se souvenir d'autres en buvant et comme il ne pouvait plus boire, il buvait des boissons sucrées ou mangeait. Comme il ne savait pas dire à William qu'il l'aimait et n'aimait pas se répéter, il "forçait" les relations physiques. Il ne savait pas agir normalement, ne savait pas parler, s'exprimer normalement. Il ne savait pas prendre les bonnes décisions non plus.

De mauvais réflexes pour se protéger qui revenaient en repoussant William ou en cherchant à se carapater au lieu d'assumer. Il ne voulait pas forcément s'engueuler avec William non plus et le silence était parfois plus dur à supporter que les mots, c'était ce mélange qui le faisait partir vers sa voiture au lieu de confronter William. Sauf que William ne semblait pas être de son avis en le suivant. Le "bébé" le déstabilisait un peu vu les circonstances, il était quand même entrain de l'engueuler et de l'insulter - chose qu'il regrettait aussitôt, d'ailleurs.

- Bon sang, parle moi, dis moi ce qu'il y a, j'ai beau essayé de te comprendre sans que tu me parles, je ne sais pas encore lire dans tes pensées !
Et tu as le culot de dire qu'on est des âmes soeurs ?

Il ne voulait pas dire ces mots et cela se voyait sûrement à son visage qu'il n'avait pas envie et qu'il les regrettait aussitôt. Il était perdu entre ce qu'il ressentait, ne voulait pas ressentir et devait faire. William poursuivait et il se mordait les lèvres pour ne rien dire de plus, ne pas être méchant à nouveau, ne pas blesser William à nouveau, tout en voulant le faire au fond de lui pour que William le lâche et s'en aille. Tant pour avoir la paix que pour ne pas le blesser encore plus que ce qu'il était entrain de faire actuellement.

Ne me dis pas que c'est parce que tu as bu quelques verres, que tu me pètes un câble ?

A nouveau cette tête, perdu entre ce qu'il devait et ne devait pas dire. La culpabilité, la douleur parce qu'il commençait à avoir sacrément mal au crâne entre ce qu'il pensait, ne voulait pas penser et compagnie. Il se pinçait les lèvres, se mordait l'intérieur de la joue et ça donnait qu'il avait les larmes aux yeux à force d'être aussi confus et ne pas savoir comment il devait réagir avec William pour que ce soit qualifié de "réaction normale". Il avait dépassé les bornes, il le savait mais William aussi, en un sens, pour lui, à cet instant.

Ose me dire que tu es venu juste pour voir que tout allait bien et pas parce que tu pensais que j'allais boire à nouveau et ose me dire que tu m'as pas testé en payant ta tournée !

En temps normal, il ne se serait pas confié, ne l'aurait pas dis. Ou alors il aurait attendu un peu pour lui claquer sèchement dans les dents. Là ? Sa voix se brisait. Ca y est, je chiale comme une gonzesse, c'était n'importe quoi une fois encore. C'était sa carapace qui se brisait une fois encore et ça faisait mal, il était confus, aussi. Il reniflait, il s'essuyait rageusement les yeux avec sa manche. N'importe quoi. Ce n'était pas facile d'arrêter de boire. Il aurait aimé que ce soit plus facile, qu'un claquement de doigt aurait suffit, qu'un jour il se dise juste qu'il arrêterait et qu'à partir de là, il ne recommencerait plus jamais. Un verre en appelait un autre, c'est pourquoi il avait grandement envie à cet instant d'aller se siffler un autre verre rien qu'à l'idée d'y penser, s'excusant lui-même en se disant qu'il avait déjà commencer et qu'un verre de plus n'y changerait rien, foutu pour foutu.

Au fond de lui, il savait qu'il n'avait pas à traiter William de cette façon. Mais c'était compulsif, c'était sa culpabilité qui faisait ça et William qui lui donnait l'impression de le savoir ou alors... Il était juste trop gentil et il en revenait au fait qu'il ne savait pas pourquoi le vampire s'accrochait autant à lui alors qu'il se détruisait et le détruisait par la même occasion. Il lui avait fait plus de mal que de bien et ça, tout au long de leur relation. Il lui avait fait plus de mal à le traiter comme il l'avait fait et les changements positifs étaient récents et trop peu. Il le savait. Ca s'ajoutait à la longue liste. Il le regardait, envieux de rentrer dans la voiture et rentrer chez eux mais ne ressentant pas le froid grâce à l'alcool, même avec la neige et les énormes flocons qui lui tombaient dessus. Il revenait encore à ce sujet. Pourquoi moi. Pourquoi c'est tombé sur moi. Je ne peux rien t'apporter, je ne suis déjà pas foutu de m'apporter quoi que ce soit. Un débat intérieur. Il se flagellait, encore. Constamment.

Désolé.

Ca lui coûtait plus qu'on ne pourrait le croire de lui dire ce désolé. Il montait dans la camionnette pour mettre le contact et le chauffage, redescendait et fermait la porte. Il se passait la main sur la nuque en réfléchissant à tout ça. Difficile.

(c) ROGERS.

☾ ☾ ☾

AND THIS LOVE CAME BACK TO ME
I thought love was only true in fairy tales, meant for someone else but not for me. Love was out to get me, that's the way it seemed. Disappointment haunted all of my dreams. Then I saw his face, now I'm a believer ; not a trace, of doubt in my mind. I'm in love, and I'm a believer I couldn't leave him if I tried.


III. Addicted - Williah. ZAvkbJW
Revenir en haut Aller en bas
William Collins
William Collins
ADMIN ☾ Vampire
III. Addicted - Williah. Original
☾ Surnom : Will, ducon, bébé, ça dépend
☾ Âge : 651 ans (né en 1367)
☾ Messages : 444
☾ Arrivée : 25/09/2018
☾ ft. : Chris Evans
☾ Copyright : Avat : lux aeterna | Signature : moi
☾ Statut Civil : Fiancé à l'homme de sa vie, son âme soeur
☾ Avec : Isaiah Warren
☾ Multiface : Arès & Antanaziel
☾ Localisation : Winterville
☾ Métier : Galeriste / Chasseur de vampires
☾ Particularités : "Un vampire qui s'amourache de son bourreau, qui tue son créateur et qui chasse les siens... T'es vraiment taré." - Isaiah.
Cela résume assez bien William, un vampire ayant pour âme soeur un chasseur de vampire. Un vampire qui ne supporte pas sa propre espèce et les chasse avec plaisir. Unique cas chez les siens. Taré, sans doute, oui.

Message Sujet: Re: III. Addicted - Williah. III. Addicted - Williah. EmptyMer 23 Jan - 22:23


Addicted
William & Isaiah

« True that my eyes are blue, quite the same as you. Would you want me to be a fool like you. A fool like you. If I act like you I'd hide from all my troubles too. If I'd be like you I would be the same old fool»
En général, William ne dit rien au comportement de son homme et se contente d'encaisser et de laisser passer les choses. C'est ce qu'il a fait tout au long de ces années ensemble et peut-être que ce soir il aurait pu faire la même chose. Sauf qu'il a encore bien en mémoire, leur conversation de l'autre jour quand tout à éclaté, Isaiah qui lui demande de le confronter au besoin mais surtout avec leur conversation, le vampire pensait qu'ils avaient passés un cap. Hors là, il a cette impression de retour en arrière, que tout ce qu'ils ont pu se dire ne compte pas. Oh, il ne remet pas en question les sentiments d'Isaiah, William sait qu'ils sont bien réels, c'est sur le reste qu'il a cette impression. Et comment dire qu'il est hors de question que ça puisse arrive, il ne laissera pas son homme tout gâcher ainsi pour il ne sait quoi. Va t-il encore devoir répéter certaines choses pour que le chasseur se les entre de nouveau en tête ?

Ne pas laisser Isaiah gâcher leur couple et le repousser encore une fois. Ne pas laisser Isaiah gâcher tous les progrès qu'il a pu faire sur lui-même ces derniers jours. William sait que c'est à lui d'être fort pour deux, de porter leur couple, de porter Isaiah tout court. C'est à lui de faire en sorte que son homme se sorte certaines idées de la tête, lui montrer à quel point il peut être important, à quel point il compte et qu'au final, il n'y a pas que le vampire qui a besoin de lui. C'est à lui de faire en sorte qu'Isaiah puisse être heureux, vraiment heureux, que son homme sache ce que ça fait vraiment. C'est à lui de faire en sorte que son homme trouve le chemin d'une vie aussi normale que possible malgré les chasses. William essayait déjà tout ça avant leur séparation, lui faire garder le cap, lui montrer les choses, prendre soin de lui mais à chaque fois le mur Isaiah s'opposait à lui. Que là, depuis que tout a éclaté, son homme est plus réceptif à tout ça, des changements petit à petit. Alors même que le vampire ne lui demande absolument pas de changer radicalement, il ne le lui a jamais demandé et ne le lui demandera jamais. Qu'Isaiah reste comme il est mais en évoluant un peu sur certains points, c'est l'idée générale et surtout le fait de vouloir changer est venu de son fiancé. C'est son chasseur qui lui a dit qu'il voulait et devait changer, William ne faisant que l'épauler au final, par petite touche, un pas à la fois.

Donc oui, hors de question de le laisser faire sans rien dire cette fois, ce qui fait que le vampire l'approche de nouveau. Tout comme sa manière de parler est bien parce que même si Isaiah gueule et s'énerve, William ne compte le faire en retour, surtout que gueuler sur Isaiah, autant dire que ça serait pire que tout. On ne calme pas un ouragan en en devenant un soi-même. D'accord, il hausse un peu la voix par la suite mais bon, difficile de réagir autrement au comportement d'Isaiah. Essayant de l'inciter à parler pour se retrouver à faire un pas en arrière à la réplique de son fiancé.

- Vraiment Isa ?

Alors ils en sont là ? Isaiah qui nie de nouveau leur lien ? Cela fait mal à entendre et le blesse un peu plus le vampire. Croisant les bras sur la poitrine dans le même temps, il paraît que de faire ça, c'est un signe de défense, faire ça pour se protéger de ce qui va arriver. C'est difficile, très difficile de continuer encore mais William se doit d'aller au bout, ce n'est pas la première fois qu'Isaiah peut le blesser et ça ne sera pas la dernière. Parce que oui, le vampire ne s'attendait pas à des miracles non plus, il savait d'avance qu'il y aurait encore des moments durs avec son homme. Mais il se rend compte malgré tout qu'il en avait l'espoir, pauvre fou que tu es.

Finissant par entrevoir quelque chose derrière le comportement du chasseur, par voir une solution mais ça serait tellement ridicule que même si William tente le coup, il se dit que ça ne peut pas être ça. Et pourtant...Bordel Isaiah mais tu es parti où là ?! C'est quoi ces idées que tu t'es mise dans la tête. Du grand n'importe quoi, qui le laisse sans réaction sur le coup, c'est tellement débile et surtout c'est tellement contre tout ce que William peut faire ou être. Que peut-être finalement est-il à deux doigts de s'énerver pour de bon...En même temps, il ne loupe aucune réaction de son homme et voit passer certaines choses sur son visage qu'il n'aime pas du tout. Plus encore en le voyant les larmes aux yeux alors forcément William aurait envie de faire deux pas en avant et même de venir le prendre dans ses bras mais il ne le fera pas. Cela serait trop simple et lui pardonner trop vite, peut-être parce que quelque part, il sait qu'il lui cède toujours à tout trop facilement.

Le désolé de son homme est sans nul doute le déclencheur ou la goutte de trop, allez savoir, toujours est-il que cela ne peut que le faire réagir.

- Oh tu peux être désolé.

Sa voix, un peu trop glaciale pour être honnête.

- C'est toi qui fait passer des tests à tout le monde en permanence, ce n'est pas moi ça, tu crois vraiment que je te ferais ça ? Je ne l'ai jamais fait pourquoi je commencerai maintenant ?

Il ne quitte pas Isaiah du regard, pas plus qu'il ne décroise les bras, un air dur sur le visage en plus du ton de sa voix.

- Si je te dis que je suis venu voir si tu allais bien, c'est que je suis vraiment venu ici pour ça. Tu es parti il y a plus de six heures Isaiah, sans me dire où tu pouvais aller et quand j'ai tenté de t'envoyer des messages, aucune réponse, j'ai tenté de t'appeler, la messagerie directement. Alors oui je me suis inquiété et je suis venu être sûr que tu vas bien, je m'en serais passé de le faire alors que je sais que tu as besoin d'être seul mais tu ne m'as pas laissé d'autre choix.

Peut-être que finalement ce qu'il dit pourrait être assimilé à un reproche mais c'est surtout pour lui faire ouvrir les yeux.

- Quant à payer ma tournée, on était dans un bar idiot, c'est ce qui se fait normalement dans un bar, payer sa tournée. En plus du fait que du coup j'ai juste voulu apprendre à connaître tes amis. Sérieusement Isa, c'est toi tout seul qui déconne là, surtout que je ne t'ai JAMAIS demandé d'arrêter de boire, c'est toi qui l'a décidé, j'en ai rien à faire si tu bois encore. La seule chose que je te demande c'est de ne plus te foutre dans des états pitoyables au point que je sois obligé de te ramasser dans le caniveau et que tu n'en décuite pas pendant la journée entière si ce n'est deux.

Franchement, William se passerait de lui dire tout ça mais visiblement s'il veut que son homme cesse de croire n'importe quoi, il n'a pas le choix. Pourtant.

- Maintenant crois moi ou pas, réfléchis à tout ça ou pas, j'arrête les frais pour ce soir.

Il est à deux doigts de se reculer, à deux doigts de se détourner d'Isaiah et à deux doigts d'aller jusqu'à sa voiture.
(c) DΛNDELION

☾ ☾ ☾


Oh let me see your beauty when the witnesses are gone. Oh let me feel you moving like they do in Babylon. Oh show me slowly what I only know the limits of. Dance me to the wedding now, dance me on and on. And dance me very tenderly and dance me very long. We're both of us beneath our love, and both of us above. And dance me to the end of love. And dance me to the end of time.

III. Addicted - Williah. 8l8u2c1I_o
Revenir en haut Aller en bas
Isaiah Warren
Isaiah Warren
ADMIN ☾ Humain
http://devil-may-care.forumactif.com/t46-isaiah-warren-i-m-not-i
III. Addicted - Williah. Tumblr_ncc4le80k81tmbu1fo1_500
☾ Pseudo : ROGERS.
☾ Surnom : Isa, gros con, chaton, ça dépend.
☾ Âge : 35 ans.
☾ Messages : 313
☾ Arrivée : 25/09/2018
☾ ft. : Sebastian Stan
☾ Copyright : brimbelle (Avatar) / Lux (Aesthetic) <3
☾ Statut Civil : Fiancé à son âme-soeur. L’amour de sa vie. Son unique.
☾ Avec : William Collins, le précieux.
☾ Multiface : Aphrodite & Jesus.
☾ Localisation : Au manoir Warren ou dans sa camionnette.
☾ Métier : Chasseur de vampires officieusement, auteur officiellement.
☾ Particularités : Chasseur né et sanguinaire, la chasse est un truc de famille chez les Warren, même si ses parents ont essayés de les préserver, avec sa jumelle. Manipule la machette et l'exorcisme. Foie à toute épreuve.
☾ Zone Libre : Family.
III. Addicted - Williah. Giphy

III. Addicted - Williah. FJAdpnd

Message Sujet: Re: III. Addicted - Williah. III. Addicted - Williah. EmptySam 26 Jan - 12:02


Addicted
Williah



totally obsessed.
Perdu entre "je vais tout faire foirer" et "c'est William qui foire tout". Entre prendre ses responsabilités comme un homme et la jouer facile et dire que c'était encore la faute de William s'il agissait ainsi. Ca aurait été facile de dire que c'était encore la faute de William et de se tirer, au soir il aurait picolé encore un peu pour s'endormir et le lendemain matin il l'aurait évité tout en priant qu'il y ait du soleil dehors et qu'il pourra sortir sans être suivi par William. Il passerait la journée dehors pour revenir une fois le soleil couché. Facile. Sauf qu'il avait fait ça un peu trop longtemps justement et qu'ils en avaient bien parlés dernièrement. Il n'aimait pas les conversations difficiles, les conversations d'adultes, il les fuyait au possible et quand il jugerait une période acceptable pour que Will soit passé à autre chose, il reviendrait vers lui réclamer baisers et autres petites intentions et faveurs, comme si de rien n'était. Ou il se mettrait à genoux pour lui "offrir une faveur" en croyant que tout allait se régler de cette façon, sauf que ça ne faisait que repousser l'inévitable.

En même temps question maturité, il ne pouvait pas faire le poids face à un homme de 650 ans. Encore qu'il ignorait son âge exact, William lui avait dit un peu plus de 600 mais il y avait quand même un large éventail d'âge entre 600 et 700 mais le vampire ne semblait plus s'en soucier. Puis il avait aussi cette idée, le Isaiah, qu'ils n'allaient pas rester ensemble très longtemps, cinq à dix ans maximum avant qu'il ne trépasse en chasse les tripes à l'air, il ne fallait pas gâcher le peu de temps qu'il leur restait ensemble. Dans un sens, c'était pour cela aussi qu'il tenait à épouser William et adopter Adam ; il pensait que ça suffirait pour Adam avoir une figure paternelle, sans se douter que William aussi devrait faire des démarches pour adopter le gamin. Isaiah était tellement déconnecté de cette réalité. Il aurait pu partir la queue entre les jambes mais ne le ferait pas, au début par ce qu'il croyait être de l'orgueil alors que c'était surtout cette envie de communiquer avec William mais ne pas savoir comment s'y prendre exactement et donc tout foirer, il lui faudrait un bon moment pour y parvenir réellement sans que ça parte en dispute.

- Vraiment Isa ?

Le chasseur était sur la défensive mais il se rendait lui-même compte de la connerie qu'il disait et s'en voulait à peine ces mots étaient prononcés. C'était du grand lui, chercher à attaquer, des petites piques qui, il le savait, feront mal pour que William le lâche enfin. Il rompait toutes ses promesses et il avait l'impression de se voir mais ne pas pouvoir contrôler tout ce qu'il pouvait dire. Comme s'il était spectateur de ses propres conneries. C'était peut-être le visage et la posture de William qui le poussaient à réagir, à se dire qu'il devait vite changer de comportement, qu'il devait être moins con. Il voyait bien qu'il l'avait blessé, pas besoin de la lumière du jour pour les éclairer, il le voyait très bien d'où il était. Ca faisait mal. Vraiment mal. Il détestait se sentir si mal pour un homme. Sauf que ce n'était pas n'importe quel homme, c'était le sien. Son homme, son futur mari. Celui qui faisait battre son coeur. Ce n'était pas n'importe qui, c'était l'amour de sa vie. Il ne pouvait pas toujours réagir comme ça et ça faisait sens dans son esprit, tout se connectait enfin. C'était difficile de devenir adulte et devenir responsable. Comme là où il chialait presque comme un gamin, c'était juste des larmes, un trop plein et une incapacité à gérer ses émotions, ses sentiments. Il n'avait jamais pris le temps de faire le point avec ce qu'il pouvait ressentir, s'était tenu à l'écart de tout pendant des années alors forcément, il ne pouvait pas se gérer du jour au lendemain. L'alcool n'aidait pas, même s'il était encore loin d'être ivre. Il ne croyait pas qu'un désolé suffirait non plus mais au moins il s'excusait et il allait surtout se battre avec lui-même pour ne pas réagir au retour de William.

- Oh tu peux être désolé.

Comme si le fait qu'Isa s'excuse n'était pas déjà assez exceptionnel. Ouais, ça allait définitivement pas passé comme ça. Il avait surtout pris goût à William qui lui pardonne tout sans broncher alors revenir à la réalité était difficile. Comme un enfant capricieux dont la mère aurait tout laissé passer et qui un jour tenterait une autre méthode d'éducation. C'était l'impression qu'il avait mais il n'avait pas le recule nécessaire pour faire le point avec lui-même. Alors il serrait la mâchoire. Je viens de m'excuser alors prends mes excuses et ferme la. Non. Merde.

- C'est toi qui fait passer des tests à tout le monde en permanence, ce n'est pas moi ça, tu crois vraiment que je te ferais ça ? Je ne l'ai jamais fait pourquoi je commencerai maintenant ?

Il n'y a rien d'exceptionnel à ça, en soi. Ce ne serait pas surprenant. Si ? Isaiah lui avait fait une promesse, promesse qu'il n'avait aucunement tenu, pas étonnant qu'il réagisse. Si ?

- Si je te dis que je suis venu voir si tu allais bien, c'est que je suis vraiment venu ici pour ça. Tu es parti il y a plus de six heures Isaiah, sans me dire où tu pouvais aller et quand j'ai tenté de t'envoyer des messages, aucune réponse, j'ai tenté de t'appeler, la messagerie directement. Alors oui je me suis inquiété et je suis venu être sûr que tu vas bien, je m'en serais passé de le faire alors que je sais que tu as besoin d'être seul mais tu ne m'as pas laissé d'autre choix.

Pendant que les autres découvraient les joies de la technologie et que la technologie évoluait à grande vitesse, Isaiah était sur les routes. Il avait toujours son vieux téléphone, un vieux forfait et le principal, c'était que ça fonctionne donc le reste n'importait pas. Il n'avait pas évolué comme les autres de son âge, n'avait jamais pensé à s'acheter un smartphone et il ne pensait pour ainsi dire jamais à son téléphone à moins de l'entendre sonner ou vibrer. Donc il ne pensait pas à le recharger non plus.

J'ai pas b'soin d'être seul. J'ai b'soin d'toi.

Maladroit mais il contredisait William sur un point qui lui semblait essentiel, ne pas le laisser croire qu'il avait besoin d'être seul et loin de William alors que c'était difficile à chaque fois et que s'il avait fini par réussir à le faire, c'était parce qu'il ne voulait pas non plus trop s'imposer à William et qu'il avait enfin eu suffisamment confiance en William pour le laisser quelque heures, sans se dire qu'à son retour, il serait parti sans retour. Il ne suffisait d'ailleurs que de cette pensée pour l'effrayer à nouveau à l'idée que cette dispute puisse le faire partir sans retour. Il approchait d'un pas, les poings tendus. Pars pas.

- Quant à payer ma tournée, on était dans un bar idiot, c'est ce qui se fait normalement dans un bar, payer sa tournée. En plus du fait que du coup j'ai juste voulu apprendre à connaître tes amis. Sérieusement Isa, c'est toi tout seul qui déconne là, surtout que je ne t'ai JAMAIS demandé d'arrêter de boire, c'est toi qui l'a décidé, j'en ai rien à faire si tu bois encore. La seule chose que je te demande c'est de ne plus te foutre dans des états pitoyables au point que je sois obligé de te ramasser dans le caniveau et que tu n'en décuite pas pendant la journée entière si ce n'est deux.

Oui, je déconne, quelle surprise, quelle nouvelle surprenante, woah ! Appelez la presse locale ! T'apprends ça que maintenant ? C'était surprenant pour Isaiah, surtout, qu'il ait l'impression que William réalisait enfin. Oui je déconne, mais ça, ça a toujours été. Ca ne date pas d'hier. Mais se foutre dans des états pas possible, il avait l'impression que William ne le comprenait pas sur ce point. Le fait était que s'il buvait à nouveau, il se mettrait automatiquement dans cet état : un verre en appelait un autre, à chaque verre il se dirait qu'il en avait déjà bu autant ou peut-être moins alors il n'était plus à un verre près puis il arriverait au stade de juste vouloir ressentir sur le long terme ces picotements dans le corps et cette douce chaleur pour finalement arrivé au stade d'être déchiré et boire du whisky comme si c'était de l'eau. Il ne comprenait donc pas l'état dans lequel il était ?

Si je bois je vais forcément me mettre dans ces états, putain, t'atterris ou quoi ?! Ca fait six ans qu'on est ensemble et t'as toujours pas pigé ça ?!

Isaiah pouvait boire sur la route, quelque gorgées sans pour autant se mettre des caisses mais une fois qu'il ne conduisait plus, c'était reparti pour finir la bouteille et en chercher une nouvelle et finalement être ivre. C'était comme ça, il ne savait pas faire autrement. Eh, sinon il ne serait pas alcoolique s'il n'en n'était pas à ce point. Il avait un sérieux problème avec la boisson et avait mis un bon moment à le reconnaître, il avait surtout fallu qu'il réalise qu'il cognait William de temps à autres alors que Will voulait juste l'aider et il avait fallu réaliser à quel point il le traitait mal malgré tout l'amour qu'il lui portait et ça avait pris un moment. William avait du partir. Et... Honnêtement, ce n'était pas l'aider que lui dire qu'il pouvait encore boire alors qu'il ignorait toute forme de modération et que ce point ne concernait pas que l'alcool, c'était comme ça avec tout. Avec le sexe, avec la chasse, avec les petites intentions qu'il pouvait avoir, qui devenaient toujours de trop. Et ça ne datait pas de la chasse et la mort de ses parents, il avait toujours été excessif, jamais dans la modération. Les derniers mots de William suffisaient à lui rappeler son inquiétude, celle qu'il s'en aille à nouveau.

Me quitte pas.

Ni ce soir ni jamais. Il savait qu'il avait merdé alors pourquoi William continuait et insistait à le torturer comme ça ? Ah. C'était difficile d'être soudainement confronté quand avant personne n'osait jamais rien lui dire parce qu'ils savaient qu'il criserait et que ça aggraverait la situation. Sauf que là ? Isaiah était pris au dépourvu.

Je sais que j'ai merdé, putain ! C'est bon, arrête ! Arrête !

Il gueulait parce qu'il avait l'impression que William allait s'en aller et donc, Isaiah paniquait. De quoi s'approcher, rompre la distance restante et lui attraper les bras à défaut de savoir comment faire autrement. Pars pas. Pitié, pars pas. Il le sentait pourtant sur le départ. Alors il paniquait et se ravisait totalement sur son comportement. Ce qui pouvait être déroutant puisque tout ceci arrivait en à peine quelque minutes, passer d'un extrême à l'autre. Isaiah. Au moins il ne prenait plus la peine de cacher ou enfouir ce qu'il pouvait ressentir. En temps normal, il lui aurait dit tu veux partir, bah casse toi et reviens pas. Sauf que maintenant, il ne savait que trop bien ce que ça faisait d'être éloigné de William et il ne voulait pas. Alors quitte à le forcer un peu, il serrait ses bras, relativement fort en se disant que de toute façon si William voulait se dégager il le ferait rapidement et qu'en plus vu la taille des bras de William, il ne pouvait pas en faire le tour réellement avec ses mains. Alors il forçait un peu. Aussi parce qu'il ne contrôlait pas sa force et pouvait être parfois brutal dans ses gestes, manquer de douceur. Il déposait un baiser sur son menton, sur sa joue, sur ses lèvres. Me quitte pas, pars pas. Il n'arrivait pas à s'imaginer William partir juste une heure le temps de souffler et revenir à la maison, pourtant William avait bien dis "pour ce soir", mais non. Cette peur allait lui coller au ventre un bon moment.

(c) ROGERS.

☾ ☾ ☾

AND THIS LOVE CAME BACK TO ME
I thought love was only true in fairy tales, meant for someone else but not for me. Love was out to get me, that's the way it seemed. Disappointment haunted all of my dreams. Then I saw his face, now I'm a believer ; not a trace, of doubt in my mind. I'm in love, and I'm a believer I couldn't leave him if I tried.


III. Addicted - Williah. ZAvkbJW
Revenir en haut Aller en bas
William Collins
William Collins
ADMIN ☾ Vampire
III. Addicted - Williah. Original
☾ Surnom : Will, ducon, bébé, ça dépend
☾ Âge : 651 ans (né en 1367)
☾ Messages : 444
☾ Arrivée : 25/09/2018
☾ ft. : Chris Evans
☾ Copyright : Avat : lux aeterna | Signature : moi
☾ Statut Civil : Fiancé à l'homme de sa vie, son âme soeur
☾ Avec : Isaiah Warren
☾ Multiface : Arès & Antanaziel
☾ Localisation : Winterville
☾ Métier : Galeriste / Chasseur de vampires
☾ Particularités : "Un vampire qui s'amourache de son bourreau, qui tue son créateur et qui chasse les siens... T'es vraiment taré." - Isaiah.
Cela résume assez bien William, un vampire ayant pour âme soeur un chasseur de vampire. Un vampire qui ne supporte pas sa propre espèce et les chasse avec plaisir. Unique cas chez les siens. Taré, sans doute, oui.

Message Sujet: Re: III. Addicted - Williah. III. Addicted - Williah. EmptyDim 10 Fév - 18:22


Addicted
William & Isaiah

« True that my eyes are blue, quite the same as you. Would you want me to be a fool like you. A fool like you. If I act like you I'd hide from all my troubles too. If I'd be like you I would be the same old fool»
Encore une soirée de difficile à vivre et ça pour eux deux, même si William se retrouve blessé par les mots de son fiancé, il pense quand même à lui et voit bien dans l'état où il se trouve. Bien qu'Isaiah s'y mette tout seul et pour des bêtises qui plus est, son homme se monte la tête tout seul. Le vampire a beau le savoir et savoir que c'est le mode défensif de son chasseur, cela fait mal d'entendre certaines choses. Surtout le fait qu'Isaiah parle ainsi de leur lien, oui on est âmes soeurs, comment peux-tu remettre ça en question encore une fois. Il veut bien croire que son homme peut avoir du mal à saisir l'ampleur de leur lien puisque pour les humains cela n'est pas si intense, c'est plus abstrait mais il y a des limites malgré tout. Es-tu vraiment sérieux Isa ? Cela n'en devient qu'encore plus compliqué de poursuivre et de tenter de faire comprendre les choses à son homme. William étant à moitié sur la défensive tant par sa posture, qu'en parlant froidement à Isaiah.

C'est vrai qu'entendre Isaiah s'excuser n'est pas commun mais le vampire le prend surtout comme une tentative de sa part pour le faire taire, pour qu'il laisse couler encore une fois. Ce qui aurait pu fonctionner il y a encore une heure mais pas là, pas avec ce qu'il s'est passé et ce qu'il a encore dû encaisser. Et le fait que le chasseur ait pété un plomb en public, et en l'insultant, n'entre pas dans l'équation, cela aurait été en privé que ça aurait été la même chose. Poursuivant froidement pour lui expliquer les choses, tenter de lui montrer que ce n'est pas William qui s'amuse à tester les gens en permanence, c'est Isaiah qui fait ça. Des tests que les personnes ne peuvent que louper d'ailleurs ou s'ils réussissent cela n'empêche pas son fiancé de continuer encore et encore à les repousser. Il est bien placé pour le savoir puisque c'est ce que lui-même a pu vivre toutes ces années, sauf qu'il l'a dit, il ne laissera pas Isaiah le repousser encore.

Il ne peut qu'entendre quand Isaiah le contredit sur le point de la solitude et ça ne paraît sans doute pas mais ça lui fait pas plaisir à entendre, pas avec le ton employé par son homme. Cela ne peut que lui donner encore une fois envie de ne plus rien dire et juste le prendre dans ses bras. Sauf que ça ne serait pas lui rendre service n'est-ce pas ? Leur rendre service même. Isaiah doit tout entendre. Et puis quelque part c'est faux ce que peut dire son fiancé, ils le savent tous les deux, qu'Isaiah ait besoin de lui, ça d'accord et c'est plus que réciproque mais il a aussi besoin d'être seul par moment. Le vampire le savait déjà mais Isaiah le lui a redit l'autre soir, que des fois il en avait besoin et que William ne devait pas le prendre contre lui.

Mais si je sais tout ça. Est-ce que William s'est mal exprimé ou est-ce juste que son homme ne veut pas comprendre ce qu'il peut dire ? Pourtant, le vampire ne compte pas aller plus loin encore, il lui a dit le principal, à Isaiah d'y songer ou pas comme il peut lui dire. Il est proche de se reculer et de s'en aller faire un tour, prendre l'air sans doute une heure ou deux avant de rentrer au manoir. Laisser Isaiah seul pendant ce temps là, en espérant qu'il ne retourne pas picoler sauf que William ne souhaite pas l'arrêter s'il a ça dans la tête. Tant pis, tu assumeras tout seul comme un grand et tu dormiras dans le caniveau si ça en vient là. Et demain il fera jour comme on dit.

William ne s'attendait pas à ce cri du coeur de la part de son homme. Comme s'il pouvait vraiment le quitter, pour une heure ou deux oui mais le quitter dans le sens le laisser et partir ? Jamais de la vie. Isaiah ne pouvant que songer à cette seconde option étant donné la manière dont il vient de réagir et réagit encore. Gueuler ainsi, c'est lui tout craché. Pourtant, le vampire le laisse approcher et le tenir de cette manière, tu me fais chier Isa. Comment pourrait-il rester insensible plus longtemps à la détresse qu'il sent chez son fiancé ? Impossible que ça se produise. Cela ne l'empêchant pas de soupirer malgré tout avant de se défaire de l'étreinte -si on peut dire ça ainsi- d'Isaiah.

- Chttt mon coeur.

C'est soufflé dans un murmure bien plus doux que ses paroles précédentes, l'entourant de ses bras dans le même temps, le serrant contre lui.

- Je ne vais pas te quitter.

Ses mains trouvant place dans le dos de son homme, l'une pour le tenir contre lui et l'autre glissant dans son dos de haut en bas. Des caresses se voulant apaisantes.

- On peut s'engueuler, se prendre la tête sans que ça en arrive là, ça n'arrivera même jamais Isa.

S'arrangeant pour qu'Isaiah le regarde et pouvoir déposer un tendre baiser contre son front.

- Et si j'ai pigé ton rapport à l'alcool, bien sûr que si je le sais, je voulais juste que tu comprennes que si tu craques je ne vais pas t'en vouloir ou te tester ou dieu sait quoi. Que tu comprennes aussi que tu te mets tout seul trop de pression sur le dos alors que je ne te demande rien si ce n'est de ne plus te détruire ainsi. Tu peux comprendre que ça me fait mal de te voir comme ça ? Que je ne veux que ton bonheur ?

La suite, tout dépend d'Isaiah encore une fois même si William a plus qu'envie de l'embrasser tendrement et de passer à autre chose.
(c) DΛNDELION

☾ ☾ ☾


Oh let me see your beauty when the witnesses are gone. Oh let me feel you moving like they do in Babylon. Oh show me slowly what I only know the limits of. Dance me to the wedding now, dance me on and on. And dance me very tenderly and dance me very long. We're both of us beneath our love, and both of us above. And dance me to the end of love. And dance me to the end of time.

III. Addicted - Williah. 8l8u2c1I_o
Revenir en haut Aller en bas
Isaiah Warren
Isaiah Warren
ADMIN ☾ Humain
http://devil-may-care.forumactif.com/t46-isaiah-warren-i-m-not-i
III. Addicted - Williah. Tumblr_ncc4le80k81tmbu1fo1_500
☾ Pseudo : ROGERS.
☾ Surnom : Isa, gros con, chaton, ça dépend.
☾ Âge : 35 ans.
☾ Messages : 313
☾ Arrivée : 25/09/2018
☾ ft. : Sebastian Stan
☾ Copyright : brimbelle (Avatar) / Lux (Aesthetic) <3
☾ Statut Civil : Fiancé à son âme-soeur. L’amour de sa vie. Son unique.
☾ Avec : William Collins, le précieux.
☾ Multiface : Aphrodite & Jesus.
☾ Localisation : Au manoir Warren ou dans sa camionnette.
☾ Métier : Chasseur de vampires officieusement, auteur officiellement.
☾ Particularités : Chasseur né et sanguinaire, la chasse est un truc de famille chez les Warren, même si ses parents ont essayés de les préserver, avec sa jumelle. Manipule la machette et l'exorcisme. Foie à toute épreuve.
☾ Zone Libre : Family.
III. Addicted - Williah. Giphy

III. Addicted - Williah. FJAdpnd

Message Sujet: Re: III. Addicted - Williah. III. Addicted - Williah. EmptySam 9 Mar - 23:41


Addicted
Williah



totally obsessed.
Isaiah était devenu asocial. Inapte à rester en société. Il ne l'était déjà pas quand il était adolescent, c'était encore pire maintenant. Ses contacts avec les humains restaient pro ou sexuel, Adam était le premier humain qu'il côtoyait normalement et encore, était-ce vraiment normal, impossible à dire. La façon dont il traitait William était tout sauf normal. Il le savait, au fond de lui. Il n'avait pas à traiter William comme ça. William était peut-être un vampire mais, bordel, c'était le plus doux des hommes qu'il connaissait. Isaiah l'avait frappé nombreuses fois et William ne lui avait jamais rendu un seul coup. Alors que maintenant qu'il savait qui il était, William aurait pu le détruire à plusieurs reprises. Et il savait que si William ne lui avait pas rendu ses coups, c'était parce qu'il savait qu'il gagnerait forcément. Il savait que c'était par amour qu'il ne lui avait pas rendu. Pourtant, il l'aurait sacrément mérité.

Il ne savait pas réagir normalement, alors il gueulait. Il avait mal au coeur, il était parano, il s'imaginait toujours le pire, irrationnel par nature alors le voilà à gueuler pour qu'il ne parte pas, pour lui demander d'arrêter, comme un gamin en pleine crise. Arrête, arrête ! Arrête de me torturer, j'ai compris, ne me punis pas, pitié. Toujours dans les extrêmes, il ne connaissait que ça. Alors qu'apparemment ce n'était pas dans les intentions de William que partir. Mais William le prenait finalement dans ses bras, après lui avoir fait peur en le repoussant comme ça. Ascenseur émotionnel bonjour.

Il se blottissait immédiatement dans ses bras, glissant les siens autour de William et malgré leur taille relativement similaire, il cherchait à nicher son visage dans son cou, fermant les yeux et il aurait bien aimé rester comme ça. Il aimait les caresses dans son dos, moins quand Will le reculait pour le pousser à le regarder. Il fermait les yeux au baiser, sans songer un seul instant à si quelqu'un était dehors et les regardait faire, ce qu'il pourrait se dire. Rien à foutre. Juste William qui comptait, comme toujours. Que tu comprennes aussi que tu te mets tout seul trop de pression sur le dos alors que je ne te demande rien si ce n'est de ne plus te détruire ainsi. Il haussait les épaules. Il ne savait définitivement plus ce que William attendait exactement de lui. Isaiah avait besoin de prendre des solutions extrêmes pour parvenir à quelque chose, pour l'alcool c'était de ne plus en boire du tout d'un coup, la décision. Il avait essayé mais être dans un bar qui sent l'alcool jusque dans le cuir des sièges ? La bière qui sentait dans tout le bar ? Difficile de résister. Il haussait juste les épaules, fatigué. Il n'en savait rien. William voulait son bonheur, mais lui-même ne savait pas exactement définir son bonheur à part être avec William.

C'est toi, mon bonheur...

Et il lui arrivait parfois de dire des choses comme ça, sorties de nul part mais qui pouvaient paraître à la fois adorable et déprimante au possible. Son bonheur dépendait de William, point. Il n'y avait rien de plus à dire. William lui apportait tout ce dont il avait besoin et plus encore.

Aide moi, Will... Je peux plus continuer comme ça...

C'était murmuré, parce qu'il avait du mal à sortir ces deux phrases. Aide moi, surtout. Isaiah ne demandait jamais d'aide à personne, préférant compter sur lui-même et qu'au moins si ça merde, il sache pourquoi et il ne pouvait s'en prendre qu'à lui-même plutôt que dépendre d'un autre et échouer à cause d'un autre. Mais là ? C'était William. C'était son William. Si lui ne pouvait pas l'aider, personne ne le pouvait. Il avait essayé seul, n'y était pas parvenu. Il avait l'impression que William n'en n'avait rien à foutre qu'il se mette des cuites tout en ayant l'impression que William détestait ça. Il ne comprenait pas bien la nuance que Will lui soufflait sur tout ça. Les nuances et lui, en général, ça ne faisait pas bon ménage, de toute façon. Hm. Il posait son front sur l'épaule de William. Aide moi à arrêter, seul, j'y arrive pas. Il avait essayé mais force était de constater qu'il n'était pas assez fort pour résister. Il restait contre William, le menton sur son épaule cette fois, relevant un peu la tête pour regarder derrière lui. Personne dans le parking sinon eux. Son menton sur l'épaule de Will, la tête contre la sienne.

J'veux ton bonheur aussi, Will... J'veux que ça... Tu mérites d'être heureux, plus que n'importe qui...

Il inspirait profondément à nouveau, essayant surtout de se calmer, ne plus trembler. Ce n'était pas le froid qui le faisait trembler, c'était l'alcool et l'adrénaline combinées. Et le manque d'alcool dans les jours à venir allait aussi le faire trembler, comme ça lui était arrivé ces derniers jours. L'horreur. Mais il ne pouvait plus se permettre ces états et le seul moyen c'était d'arrêter la bouteille définitivement. Il pouvait chasser tout un tas de créatures sanguinaires sans ciller mais l'alcool, ça, par contre, c'était sa vraie faiblesse. Mais même pour Adam il devrait arrêter, quelle image donnait-il au gamin, qui n'avait déjà plus rien ? Il ne pouvait pas imposer ça au gosse. Ni à William. Il devait grandir, devenir responsable, réellement. Mais il n'y arriverait pas seul.

(c) ROGERS.

☾ ☾ ☾

AND THIS LOVE CAME BACK TO ME
I thought love was only true in fairy tales, meant for someone else but not for me. Love was out to get me, that's the way it seemed. Disappointment haunted all of my dreams. Then I saw his face, now I'm a believer ; not a trace, of doubt in my mind. I'm in love, and I'm a believer I couldn't leave him if I tried.


III. Addicted - Williah. ZAvkbJW
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: III. Addicted - Williah. III. Addicted - Williah. Empty

Revenir en haut Aller en bas

III. Addicted - Williah.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» you can get addicted to a certain kind of sadness, like resignation to the end, 07.04 - 02:30.
» i'm addicted to you (shawn & dom)
» I'm addicted to you ஐ Kathleen April Jane
» addicted to you // seven • terminé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devil May Care :: Winterville :: Quartier Sud-